Browsing Category

Tutoriel

Mode Tutoriel

Chemisier Keats: le tuto!

bonjour à tous!

comme promis voici le tutoriel de montage du chemisier Keats, j’espère qu’il vous aidera à dédramatiser la couture du chemisier. Vous verrez rien de terrible, le seul point vraiment délicat est la réalisation de la fente indéchirable (n’hésitez pas à vous entrainer sur des chutes, vous verrez qu’on prend vite le coup).

Vous pouvez retrouver ici mes différentes versions du chemisier.

bonne lecture!

Comme à chaque découverte d’un nouveau patron, je vous recommanderai de réaliser une toile avant de vous lancer dans votre étoffe précieuse.

1/Le buste :
Froncez le haut de vos pièces buste devant : piquez vos fils de fronces entre les 2 crans de repères. Pour coudre vos fronces : relâchez la tension du fil, changer la couleur de votre fil de canette et piquez avec un point large sans faire de point d’arrêt sur toute la longueur de votre bande. Vous tirez sur le fil de canette pour froncer le tissu, en répartissant vos fronces de façon homogène. Puis épinglez endroit contre endroit votre empiècement devant sur votre buste devant, en commençant par les extrémités, puis avec vos crans de repères, cela vous aidera à la répartition de vos fronces. Cousez, surfilez, et plaquez au fer vos marges de couture vers le haut.

Le dos : assemblez endroit contre endroit votre empiècement dos sur votre buste dos.

Positionnez endroit contre endroit vos pièces devant et dos, et assemblez par les épaules, et les côtés. Ouvrez vos coutures au fer à repasser et surfilez.

Assemblez vos pièces de parementures dos et devant endroit contre endroit. Surfilez vos coutures, et le pourtour de votre parementure assemblée.


Epinglez endroit contre endroit votre parementure sur votre buste, en faisant correspondre les coutures d’épaule, les milieux dos, et les crans de montage encolure.
Dégarnissez vos angles, crantez vos arrondis, retournez votre parementure sur l’intérieur de votre vêtement et repassez bien.
Réalisez vos 7 boutonnières sur le pan de droite de votre buste devant.


2/ les manches :
Réalisez le pli d’aisance de votre bas de manche. Venez rabattre un cran sur l’autre en suivant le sens de la flèche (le surplus de tissu est sur l’intérieur de votre vêtement).


Sur la pièce manche dos (6) vous allez confectionner votre fente indéchirable :
après avoir tracé le repère de votre future fente, venez réaliser une piqure de renfort le long de celle-ci, et coupez entre vos coutures de renfort.

Sur l’endroit de la manche, épinglez votre bande de biais endroit contre endroit le long de votre couture de renfort, et ouvrez votre fente au maximum pour épingler sur toute la longueur. Cousez.


Retournez votre bande de biais, et repliez-la afin d’obtenir votre bordure repliée sur l’envers. Aidez-vous du fer à repasser pour modeler et plaquer au mieux votre biais replié. Epinglez et cousez. Attention votre bande de biais doit parfaitement recouvrir votre 1ère couture d’assemblage.


L’extrémité de votre fente comporte donc le repli du biais : venez renforcer cette zone par un double point.
Réalisez la finition des bords de vos volants qui resteront libres : vous pouvez réaliser un ourlet roulotté si vous possédez le pied adéquat, ou une surjeteuse.
Mais vous pouvez aussi faire un ourlet mouchoir, en étant très méticuleux sur vos zones arrondies pour limiter au maximum les petits plis. Pour se faire, faites un 1er pli sur l’envers à 0.5 cm, et piquez près du bord, repassez bien. Refaites un nouveau pli à 0.5 cm sur l’envers et piquez cette fois sur l’endroit (couture qui sera beaucoup plus nette). Repassez bien.

 

La mise en forme du volant : votre pièce de patron présente des repères afin de réaliser des plis très réguliers, qui vont répondre à des repères sur vos pièces de manches. Pour un tombé plus flou et plus fou, vous pouvez aussi venir froncer librement votre volant avec un fil de fronce. Vous les répartirez à la main le long de vos manches.
Epinglez vos volants préparés sur vos portions de manche devant et manche dos, endroit contre endroit.

Puis venez épinglez vos portions manches devant et dos endroit contre endroit. Surfilez la couture ainsi que tout le tour de votre manche. Ouvrez vos volants afin de déployer le long de votre tête de manche et de vos poignets (ils seront ainsi pris dans les coutures d’assemblage).
Surfilez le tour de votre manche, puis venez la refermer.

Réalisation du poignet :
Si votre tissu nécessite l’utilisation du thermocollant venez thermocoller la portion supérieure de votre poignet (vous référer à la ligne de pliure).
Pliez endroit contre endroit selon votre ligne de pliure et bien plaquez au fer. Epinglez les extrémités de vos poignets et cousez à 1 cm. Dégarnissez vos angles et retournez votre poignet, repassez bien.
Sur votre portion laissée ouverte, faites un repli vers l’intérieur sur 1 cm que vous plaquerez au fer afin de le fixer.

Assemblage du poignet : épinglez votre manche en la rentrant dans votre poignet : votre pièce comporte des crans de repère pour vous aider à la positionner: votre patte de boutonnage va donc au-delà de votre manche (la portion la plus longue sera celle qui supportera votre boutonnière, elle vient donc se positionner au dessus de la zone en continuité de votre fente poignet quand vous fermez). Epinglez bien et cousez puis retournez votre poignet. Repliez votre rentré de couture à l’intérieur de votre poignet, et venez fixer avec une couture qui sera visible le long de votre poignet.
Réalisez votre boutonnière et cousez votre bouton.

Vous allez venir monter votre manche sur votre vêtement en épinglant endroit contre endroit (utilisez bien vos crans de montage, 2 devant 1 au dos qui répond à la couture d’empiècement, et 1 cran pour la tête de manche qui répond à la couture de l’épaule).


Les dernières finitions :
Vous terminez par votre ourlet du bas de votre chemisier : repliez une fois sur 1 cm, marquez au fer, repliez à nouveau et épinglez et cousez à 1 cm. Venez coudre vos boutons.
Je vous souhaite qu’un vent de folie souffle dans vos jolis volants afin de profiter pleinement de votre chemisier !

Mode Tutoriel

Dahlia graouuuu lavallière et son tutoriel

bonjour!

un tuto pour se mettre en jambe cela vous tente?!

Quand on voit comment les marques de prêt à porter recyclent leurs patrons de saison en saison, je pense que maîtriser quelques notions de transformation de patron est vraiment quelque chose de super. C’est dans cet état d’esprit d’ailleurs que j’ai voulu rédiger mon livre Apprendre à créer ses patrons.

Quand la maison d’édition Mango m’a contactée pour écrire un livre de modélisme, j’étais flattée mais aussi un peu tétanisée. J’ai beaucoup beaucoup réfléchi à l’angle avec lequel aborder la question. Rendre le modélisme démocratique et ludique c’est vraiment difficile, car la partie de construction des patrons de base reste une étape très scolaire. C’est pourquoi j’ai choisi de mettre en avant les « transformations » qui permettent de faire son patron de base MAIS AUSSI quand on veut s’initier en douceur de partir d’un patron du commerce et de le personnaliser.

A titre d’exemple j’ai eu  envie de vous montrer comment transformer un patron « ancien »  de mes collections, la blouse Dahlia, pour vous confectionner une petite pièce très très tendance ce printemps: une blouse lavallière AVEC un col volanté (le double trouble qui claque quoi!). Et comment la chaleur monte vers chez moi, on zappe les manches et on retravaille un peu ses emmanchures (et oui je vous fais bosser mais vous verrez c’est si joli!). Et puis avec ce modèle un peu collet monté on aurait vite chaud sinon. Pour version j’ai aussi choisi de zapper le pli du dos et je l’ai simplement froncé (fofollle va!).

Le tissu vient de la toute nouvelle mercerie en ligne Folkandfabric. C’est le 3ème tissu que je couds de chez eux et là encore merveille! L’imprimé est fou et l’aspect un peu « brut » du tissu (vous le verrez en gros plan) dédramatise la peau de bête. Et puis tissu français quoi, ça plaisir quand même. J’espère que ma blouse vous plaira autant qu’à moi, perso j’en suis dingue! La lavallière peut se nouer devant, au dos, ou prendre gentiment en cravate, à vous de voir!

bon no make up à part un brin de rouge, le teint est brouillé c’est ça qu’on dit…

allez, en avant pour le tutoriel de cette Dahlia transformée:

j’ai commencé par retoucher le patron: j’ai raccourci la ligne d’épaule devant et dos de 4 cm pour échancré les emmanchures (c’est selon les goûts bien entendu je voulais bien échancrer), et j’ai retracé au pistolet (pour le dos j’ai épinglé l’empiècement et le bas du dos, faites attention en scotchant de superposer la marge de couture). Et j’ai prolongé ma pièce de pied de col de 55 cm (la pièce étant au pli vous aurez une belle lavallière, et il faut la couper x2 au pli 😉 )

 

Le montage du dos:

repliez votre ligne milieu dos de l’empiècement dos 2 fois afin de faire le petit ourlet milieu dos (votre cran de montage préfigure le vêtement « fini » c à d ourlet réalisé).

1er pli bord du tissu aligné au cran

2ème pli votre cran est sur la ligne milieu dos

Cousez vos pinces

Pour le dos j’ai choisi de ne pas faire le pli mais de résorber l’excès de tissu en fronçant: on change le fil de cannette, on élargit le point et on relâche la tension du fil, on pique on tire le fil de cannette et on fronce. on repartit ses fronces en épinglant ses empiècements dos endroit contre endroit.

 

Plaquez la marge vers le bas au fer.

Epinglez votre devant et votre dos par les épaules endroit contre endroit, cousez

 

Montage du col

bon c’est clairement votre soucis avec Dahlia, ce montage sera exactement le même pour le col classique donc enjoy!

épinglez le 1er pied de col endroit contre endroit sur toute l’encolure, NTION VOTRE INCURVATION PIECE DE COL EST INVERSEE PAR RAPPORT A L INCURVATION DE L ENCOLURE C EST EN EPINGLANT QUE VOUS VENEZ MANIPULER POUR ASSEMBLER.

Et quand on retourne c’est impec’!

 

vous allez préparer votre bande de fronce: d’abord petit ourlet sur le haut de votre bande avec un mini ourlet (on replie sur 2/3 mm en plaquant au feret on pique, on replie à nouveau en suivant la 1ere piqure et on repique donc sur l’endroit une  visible et c’est tout petit!), faites de même pour les côtés.

après la 1ere couture

 

Vous allez venir réaliser vos plis (perso j’ai épinglé depuis le milieu, les extrémités, puis j’ai modelé mes plis) on épingle endroit contre endroit tous les plis et on fixe par une couture dans la marges de couture.

 

 

et maintenant on vient épingler le second pied de col qui est entoilé (ici il y a la lavallière donc les extrémités sont longues!): on épingle endroit contre endroit tout le haut, les côtés et on laisse la portion en bas ouverte.

la bande de fronce est donc en sandwich

on retourne son col sur l’endroit (pour vous aider à retourner la lavallière utilisez un retourne biais, ou une baguette chinoise 😉 ).

il ne vous reste plus qu’à venir fixer la portion laissée ouverte: rentrez à l’intérieur la marge de couture du pied de col en plaquant au fer, et au choix fixez avec un point invisible à la main ou une piqûre d’une extrémité à l’autre du pied de col.

vue de l’intérieur

Pour les emmanchures:

venez assembler vos côtés (buste devant et dos endroit contre endroit, et retournez).

Finitions emmanchures au biais: j’ai coupé une bande biais dans mon tissu. Épinglez endroit contre endroit votre biais sur votre emmanchure, cousez. Mettez votre biais sur l’endroit, et piquez ensemble votre biais et votre marge de couture.

rabattez la marge côté biais

piquez près de la 1ère couture

sur l’envers

sur l’endroit

Puis vous venez replier depuis l’envers votre biais en suivant la 1ère couture. Rabattez 2 fois et cousez. Repassez bien.

on rabat une 1ere fois

on rabat une seconde fois, la 1ere piqûre apparait sur l’intérieur du coup

résultat à l’endroit

vue de l’intérieur de emmanchure

Bon ben faites votre ourlet (même technique que pour le bord de votre bande de fronce) et voilà!!!!

 

 

 

A la une Mode Tutoriel

Le vent va jouer dans vos volants, voici Keats!

bonjour!

je suis ravie de vous retrouver après quelques semaines loin du blog, et d’autant plus que c’est pour vous présenter aujourd’hui mon nouveau patron chouchou, le chemisier Keats. Vous me connaissez maintenant, j’aime les pièces fortes, qui bousculent un peu la garde robe (bon gentiment hein, c’est pas l’ouragan dans le placard, n’est pas Comme des garçons qui veut). Ce chemisier regroupe tout ce que je voulais porter cette saison: une coupe droite, une encolure dégagée pour dévoiler le cou en douceur, des jeux d’empiècement devant et dos pour personnaliser à loisir votre vêtement mais surtout surtout….2 belles rangées de volants! Oui je suis ultra fan des volants (et des nœuds aussi mais c’était beaucoup pour un seul modèle 😉 ) et j’ai voulu ici jouer sur le mouvement, car vous verrez vous ne résisterez pas à agiter joliment vos bras (je suis du suddddd, je parle avec mes mains!).

 

C’est sous 3 versions que je vous présente mon nouveau patron: un Liberty sublime et intemporel (ce gris si doux, ces pointes de rose….love love love) de chez Motif personnel pour une version qui renouvelle le chemiser fleuri, un voile de soie de chez Pretty mercerie (malheureusement sold out) pour une allure douce et un peu précieuse et un coton/viscose à rayure de chez Folk and fabric (nouvelle mercerie qui propose des tissus exclusifs et made in France!!!) plus boyish qui tranche avec la féminité marquée du modèle.

 

Et j’ai encore plusieurs versions en tête, dont un spécial fête des mères (ma maman a flashé grave je ne peux pas lui refuser!).

Je profite de cet article pour vous remercier pour l’accueil de folie que vous avez fait au top Coquelicot réalisé en exclu pour Modes et travaux! C’était dingue de suivre sur IG combien vous l’avez aimé, et je suis super fière de découvrir toutes vos jolies versions!!! D’ailleurs n’oubliez pas de poster sur le site de Modes et travaux vos réalisations car un concours est organisé avec un très beau sac à la clé (lien ici). Et pour vous aider retrouvez ici un tuto pour monter votre col!

Et je reviens vite vers vous pour parler plus longuement du projet qui m’a occupée pendant de longs mois, le livre Apprendre à créer ses patrons. Là aussi j’ai été tellement touchée de votre accueil, de tous vos mots, et la peur le jour de sa sortie s’est mue en grande émotion. Et pour vous remercier, et fêter ensemble la sortie de Keats, je vais tirer au sort 3 commandes parmi celles que je recevrais jusqu’à dimanche soir et un livre y sera glissé!

Bonne journée à tous, je m’en retourne me rouler par terre!!! Et je vous propose semaine prochaine le pas à pas de montage de Keats 🙂

 

 

Tutoriel

montage du col de Coquelicot

je vous propose ce tutoriel car les images sont parfois plus parlantes pour revoir ensemble le montage de la lavallière de votre top Coquelicot 😉

Piquez les pinces devant, surfilez le buste devant.

surfilez le buste dos, assemblez devant et dos par les épaules endroit contre endroit.

posez le passepoil encolure endroit contre endroit sur tout le tour de votre encolure si vous souhaitez en souligner son tracé.

 

assemblez endroit contre endroit par la couture épaule vos pièces col lavallière devant et dos.

Epinglez un des cols endroit contre endroit sur l’encolure en arrêtant l’assemblage au niveau du cran de montage.

attention les courbes des pièces col et encolure buste se contrarient lorsque vous épinglerez commencez par vos repères couture épaule, milieu devant puis rayonnez. C’est le point sur lequel j’ai noté des soucis sur IG, n’oubliez pas que les courbures de l’encolure et de ce col sont vraiment « contraires » et c’est quand vous retournez que le col se plaque bien.

crantez, puis retournez votre col et plaquez bien au fer.

assemblez endroit contre endroit le « 2eme » col sur le 1er en vous arrêtant au cran de montage col, dégarnissez vos angles puis retournez sur l’endroit, repassez bien et venez marquer au fer votre marge de couture « non assemblée » de votre lavallière.

vous pouvez venir fixer votre rentré de couture par une couture invisible à la main, ou en surpiquant sur l’endroit votre encolure pour fixer le rentré de couture.

 

assemblez endroit contre endroit vos pièces de parementure, surfilez.

La couture de votre encolure est terminée, j’espère que cela vous aidera à passez le cap le plus délicat du montage de votre top 😉

La suite devrait rouler toute seule.

Et n’hésitez pas à poster vos réalisations ici sur le site du magazine Modes et travaux pour participer au concours!

Mode Tutoriel

Austen le pas à pas

bonjour!

comme promis je propose aujourd’hui le pas à pas de montage de la robe Austen. Ce tuto sera aussi celui de Miss Austen car les étapes sont absolument identiques 🙂

J’ai cousu pour l’occasion une version de mon nouveau patron avec un parti pris très « plage », dans un tissu à larges rayures estival et léger, très souple.

La coulisse est une cordelette cuivrée qui se marie joliment  à l’ensemble et apporte un petit côté croisière.

LE MONTAGE:

  1. Vous allez commencer par la réalisation des pinces poitrines sur la pièce du buste devant. Epinglez après avoir fait correspondre les crans de montage. N’hésitez pas à tracer la zone de couture avec une craie de tailleur ou un feutre effaçable type Pilot frixion (s’efface d’un coup de fer !!!) ou vous pouvez la bâtir à large point, cousez depuis le bord du vêtement et finissez bien la pointe de votre pince en mourant le long de la ligne sur les 2 derniers points. Plaquez au fer vos pinces vers le bas.
  2. Mettez endroit contre endroit la parementure devant sur le buste devant et les parementures dos sur les pièces buste dos. Epinglez et assemblez uniquement par les emmanchures et les épaules.Crantez vos arrondis, dégarnissez vos angles et retournez, repassez bien.
  3. Réalisez les boutonnières sur votre ligne d’épaule de votre buste devant.
  4. Réalisez les boutonnières de part et autre du milieu devant sur la ligne de taille (pour la version robe uniquement).
  5. Assemblez par les côtés et parementures déployées endroit contre endroit vos pièces devant et dos : épinglez depuis les extrémités des parementures, remontez jusqu’aux coutures de dessous de bras en mettant bien en face celle du devant et celle du dos, et descendez le long de votre robe/votre blouse  jusqu’en bas. Rabattez bien vos parementures vers l’intérieur du vêtement et repassez en plaquant vos marges de couture vers le dos.
  6. En vous aidant des crans de montage, positionnez vos pièces d’épaules avec l’épaule dos passant sous l’épaule devant, et bâtissez vos épaules à large point afin de venir fixer la position de vos pièces.  Vos crans d’épaule doivent se chevaucher et ils vont préfigurer la ligne de vos boutonnières/boutons.
  7. Montage du col :Assemblez endroit contre endroit vos 2 cols, en gardant l’encolure non cousue afin de pouvoir retourner votre ouvrage sur l’endroit. Vous pouvez tracer votre marge de couture afin de vous faciliter la couture. Crantez vos coins et les angles, dégarnissez votre marge de couture le long de vos arrondis et retournez sur l’endroit. Repassez soigneusement pour bien dessiner les arrondis. Assemblez votre col en le posant directement sur votre robe par les bords libres d’encolure, dessous du col contre endroit de la robe/la blouse par l’encolure. L’arrière de votre col s’arrête à environ 1cm de votre milieu dos, car il y a la distance de la marge de couture milieu dos avec la parementure dos.

    Vous piquez donc ensemble parementure/tissu buste/2 épaisseurs du col.

    Vous pouvez au choix pour finir proprement votre encolure surfiler ou encore poser un biais sur toute la ligne d’encolure. Dans ce cas posez votre biais à cheval sur tout le pourtour de votre encolure afin qu’il emprisonne votre couture d’assemblage robe-col et cousez.

  8. Le dos : rabattez vos parementures dos endroit contre endroit sur votre buste dos (à cette étape si vous souhaitez venir fermer votre col avec un ruban ou une bride, intégrez-les au montage afin qu’ils soient pris en sandwich entre le buste et la parementure). Cousez jusqu’au cran qui marque l’ouverture dos.Retournez vos parementures : votre rentré de couture d’encolure (qu’il ait été surfilé ou bordé d’un biais) va venir se plaquer de lui-même sur l’intérieur. Fixez votre rentré de couture par une piqûre nervure près de votre encolure (prenez garde à ne pas piquer votre col !) et à la limite de votre biais afin qu’il ne ressorte pas quand vous porterez votre robe.
  9. Vous pouvez maintenant fermer le dos de votre ouvrage : déployez les parementures dos et épinglez-les endroit contre endroit, faites bien correspondre vos crans de l’ouverture dos, et poursuivez en épinglant le long du dos endroit contre endroit. La couture de la jonction parementure/buste dos est un peu délicate, si besoin arrêtez votre couture sur le cran (en faisant plusieurs points arrières pour la fixer), et reprenez ensuite la couture du buste dos jusqu’en bas.
  10. La coulisse : venez marquer au fer le long de votre bande de coulisse les rentrés de couture (1 cm en faut et 1 cm en bas). Cousez endroit contre endroit les extrémités milieu dos de votre bande.
  11. En vous fiant au repère de votre patron, épinglez voire bâtissez votre coulisse sur  l’envers de votre robe. Pour une couture plus nette et de plus belle finitions réalisez la couture d’assemblage sur l’endroit de votre robe. Les finitions : réalisez l’ourlet du bas de votre robe/votre top. Cousez vos 6 jolis boutons.

    Et bien voilà, votre belle Austen n’attend plus que les rayons du soleil pour vous suivre dans vos tribulations estivales!

    J’espère que ce tuto vous aidera, n’hésitez à me laisser un petit mot ;).

Tutoriel

Vous conter fleurette en Violette

bonjour bonjour!

mon 1er article de l’année….je suis peu active sur le blog depuis Noël, car je prépare en coulisses pour 2017 de gros projets top secrets que je ne peux encore dévoiler (et si vous me connaissez un peu vous savez combien cela me coûte!). Je travaille donc beaucoup beaucoup depuis cet automne, mais je reste assez discrète.

Je veux profiter de ce 1er article de l’année vous souhaiter plein de jolies choses pour 2017: le bonheur, un peu de douceur, la santé pour vous et ceux que vous aimez. Une nouvelle année c’est rebattre les cartes, se donner de nouvelles chances, oser même si c’est effrayant (et même si le succès n’est pas au rdv, surtout ne pas regretter de ne pas mis toutes les chances de son côté). On fait le point, on rêve aussi, on remet un peu d’envie et de folie à son quotidien et on se réjouit dans la froideur de l’hiver de concocter les projets qui vont nous accompagner toute l’année!

Je reviens donc pour vous présenter une pièce qui annonce le printemps tout en fleurs et en douceur, une blouse Violette en jersey! Alors le jersey n’est pas mon ami (ma surjeteuse elle même m’occasionnant des suées, ceci explique cela 🙂 )

Mais 2 évènements m’ont motivée: le site de couture en ligne Makerist m’a contacté pour tester un nouveau cours en ligne « apprendre à coudre le jersey » (présentation youtube ici). Forcément j’ai trouvé l’idée très bonne, étant un peu quiche sur le sujet. Et dans la même semaine, Pretty mercerie sort une tuerie de tissu jersey à fleurs…bon là j’ai compris, l’univers m’envoyait un signe…commande tissu passée, cours visionné, y avait plus qu’à s’y mettre.

Le cours:

Makerist est une plateforme de cours en ligne, au départ c’est un site allemand mais depuis 1 an la société existe sous la forme Makerist France et dispense des cours en français (allemand doublé, c’est très fluide pas de soucis).

ayant déjà été sollicitée par Makerist je savais à quoi m’attendre: un cours découpé en 12 chapitres, afin de pouvoir naviguer et consulter à loisir la partie qui nous intéresse. Comme pour le 1er, cadrage top, doublage de la dame allemande en français (et on se tutoie toujours mais maintenant on se connait ça va 🙂 ). L’intervenante est plus funky (l’effet « jersey » strech-sport-cool attitude) mais toujours aussi sérieuse et didactique. La 1ère partie reprend beaucoup de fondamentaux (la coupe, le positionnement du patron, les tissus, j’ai regardé en entier pour pouvoir vous faire une revue objective mais pour une couturière aguerrie c’est un peu longuet…du coup je peux vous dire que c’est détaillé!).

Ce qui m’a plu c’est surtout la partie montage et finitions (mon gros point faible sur ce type de tissus!) avec des exemples très bien détaillés (finitions de manches, d’encolure, coudre un empiècement) et qui peuvent aisément être transposés pour vos ouvrages.

Par contre, il faut avoir une surjeteuse et bien la maîtriser (la prof reprend quelques points mais ne s’attarde pas et vous précise qu’un cours sur l’usage de la surjeteuse existe chez Makerist, elle le sait c’est elle qui l’a fait..malin!). L’autre point essentiel c’est qu’aussi bien fait soit le cours il va vous falloir vous entraîner un peu avec des chutes pour appréhender la bête (et comme les jersey peuvent varier fortement en élasticité, surtout testez votre tissu!).

Bilan: cours bien fait, détaillé, et qui regorge d’astuces (quelques petites erreurs de traduction mais vraiment anecdotique) , mais la couture des tissus élastiques ne va pas de soi, ils sont un peu traitre parfois, donc pratiquez un peu avant de vous lancer. Et voici un code promo valable sur le cours 30% de remise, à utiliser avant le 7 février 😉 couturejerseyx10t

Ma violette hhiiiii !!!!:

je suis partie sur ma blouse chouchou Violette (retrouvez le patron ici), je la connais par coeur, elle m’a toujours porté bonheur, et une version plus « doudou » me tentait bien! Le tissu est un jersey léger qui tient plus du tee shirt que du sweat, donc pas trop sport et cela m’allait bien.

Les modifications: j’ai  mon 36, j’ai gardé les marges de couture, par contre j’ai mis mon empiècement dos au pli selon la ligne de boutons (jersey+boutonnières…non je ne me le sentais pas!) et du coup j’ai abaissé d’1 cm l’encolure pour être sûre de passer la tête (mais ce serait passé sans cela). J’ai rallongé les manches pour qu’elles ne soient pas 3/4 et parce que j’aime le look manches retournées sur les pièces loose, et j’ai aussi rallongé le buste pour la même raison (glisser dans mon jean le devant de mon top mou j’aime bien).

Et là roulement de tambour, j’ai TOUT assemblé avec ma surjeteuse!!! C’était une première pour moi, et vraiment mais quel gain de temps! Bon la bête a été très très disciplinée (et je partais pas gagnante sur ce point). J’ai fait mes ourlets bas de manches et bas de blouse ainsi que la piqûre de fixation endroit de mon biais maison d’encolure à l’aiguille double de ma mac (je suis plutôt fière de mes finitions). ces éléments de finition (surtout l’encolure) sont très bien expliqués dans le cours!

Je précise que je ne suis pas rémunérée par Makerist pour ce post, le cours m’a été offert et c’est une revue objective de mon ressenti que je vous fais ici 😉

Et je l’aime ma douce Violette!!!

Très bon we à tous !

 

 

Mode Tutoriel

Dahlia et son col claudine, le tuto!

bonjour!

dernière journée avant les vacances (yoouuhhhhhhooouuu) pour fêter cela je vous propose un petit tutoriel de patronage, la réalisation d’un col claudine soit un col plat, pour votre blouse Dahlia. Le patron s’y prête à merveille car il est déjà prévu pour supporter un col (le joli col froncé avec pied de col, mais bon c’est bien de varier les plaisirs non?!).

J’ai choisi de réaliser une robe Dahlia avec la viscose sublime de Wear lemonade (douce et facile à coudre et cet imprimé!!!) et le col est en luxury crêpe blanc de chez Cousette (parfait car il ne se froisse pas mais peut être travaillé au fer).

Je vais vous expliquer comment réaliser sur votre planche de patron le col:

venez mettre épaule contre épaule vos pièces buste devant et empiècement dos.

imgp0729

Sur la pièce empiècement dos, retirez 3 cm comme sur la photo, puis venez superposer vos lignes d’épaules selon ce nouveau repère.

imgp0734 imgp0737

Pour le tracé, j’ai choisi de réaliser un col d’un seul tenant, le milieu devant sera donc positionné au pli. J’ai tracé une marge à 5 cm depuis mon milieu devant jusqu’à mon milieu dos, et j’ai ensuite tracé mon arrondi Je suis descendue sur 2 cm à la verticale pour la portion au pli.

imgp0738 imgp0739

Découpez votre patron et reportez le sur votre tissu, ajoutez la marge de couture milieu dos uniquement. Coupez en deux exemplaires.imgp0742

Entoilez ce qui sera la portion du dessus de votre col.

imgp0743

Epinglez et assemblez vos pièces de col endroit contre endroit, en laissant toute la portion encolure non cousue pour pouvoir le retourner, négociez tranquillement vos arrondis (c’est un peu la même histoire que pour le code la combi Iris dont le pas à pas est ici).

imgp0751 imgp0754

Dégarnissez vos excès de marges de couture et vos angles. retournez et repassez bien.

L’assemblage du col:

réalisez vos pinces poitrine sur la pièce buste devant.

Venez faire vos rentrés de couture sur la ligne milieu dos de vos empiècements dos (le trait rouge prolonge les crans de repère du patron, le bord de votre empiècement dos fini sera selon ce trait), assemblez le buste dos et les empiècements dos avec les bords des empiècements alignés au cran de repère du milieu du pli dos. Venez ensuite assemblez vos pièces buste devant et empiècement dos par les épaules endroit contre endroit.

imgp0725 imgp0726 imgp0727 imgp0745 imgp0747

Epinglez votre col envers contre endroit du buste. Surfilez votre marge de couture et rabattez la au fer vers l’intérieur de votre vêtement. Fixez la par une piqûre à 0.7 cm, ainsi votre rentré de couture ne sortira plus.

imgp0756 imgp0757 imgp0759 imgp0760 imgp0761 imgp0762 imgp0763

Bravo!!! vous avez votre Dahlia à col plat!

fullsizerender12

Pour la version robe j’ai simplement rallongé le modèle de 40 cm, sans modifier la ligne de côté mais en la prolongeant, cependant j’ai les hanches peu marquées donc à voir si vous souhaitez la rallonger. Le pli plat du dos donne quand même de l’aisance en bas.

imgp0778 imgp0777

imgp0771

J’espère que ce petit tuto vous plaira,je m’excuse de la qualité pas toujours terrible des photos mais j’ai dû la coudre de nuit et photos portées en fin de journée… très bonnes fêtes à tous!

Mode Tutoriel

Jolie Bonnie: le pas à pas

bonjour!

j’espère que l’arrivée des fêtes vous ravie autant qu’à moi, j’adore Noel surtout depuis que j’ai mes enfants, la magie ré opère et c’est un bonheur de vivre cela avec eux!

Je reviens aujourd’hui pour vous proposez le pas à pas de montage de la robe Bonnie.

Bonnie, c’est ma petite dernière, spécialement réalisée pour vous proposer une tenue de fête avec un twist qui me tenait à cœur, une jolie cape pas trop longue. Elle a un beau décolleté dos et surtout j’ai réfléchi à un patron qui se monte sans trop de difficulté afin de vous permettre de vous coudre une robe waouhhh même si vous n’êtes pas une experte 😉

Après la version en crèpe rouge, et ma  bi goût en crèpe et suédine, je vous montre aujourd’hui une version so preciousssss en velours de soie de chez Bennytex. Le tissu est sublime par contre attention, délicat à coudre et à repasser!

Voici donc le tuto de montage, avec les étapes détaillées en photo:

Commencez par réaliser les pinces de votre robe, sur la partie devant. Vous piquez le long de votre tracé de pince et vous continuez à « coudre dans le vide ». Vous coupez le fil et faites un petit nœud au bout.

imgp0508 imgp0510 imgp0513

Surfilez les épaules, et les côtés de vos pièces robe devant et dos.

Assemblez votre devant et votre dos de robe endroit contre endroit par les épaules. Ouvrez bien votre couture au fer.

imgp0515

Assemblez maintenant par les côtés endroit contre endroit, et ouvrez bien votre couture au fer.

imgp0545

Les parementures d’emmanchures: ces pièces vont permettre de réaliser la propreté de vos emmanchures. Reportez bien vos crans d’assemblage, surfilez la portion extérieure de vos pièces.

imgp0549

Assemblez par les extrémités endroit contre endroit vos pièces parementure devant et dos.

imgp0550

Vous allez épingler endroit contre endroit vos propretés sur vos emmanchures de robe. Faites correspondre vos coutures d’assemblage de parementure avec vos coutures côté et épaule, et faites de même pour les crans de montage (2 crans devant, 1 au dos).

imgp0551

imgp0553

Vous crantez le long de votre couture, puis vous retournez et vous plaquez au fer vos parementures dans votre vêtement.

Vous pouvez fixer vos parementures en venant piquer sur l’endroit vos parementures le long des coutures côté et épaule, ni vu ni connu 😉

imgp0558 imgp0560 imgp0564

Votre fond de robe est prêt…à la cape!

Venez surfiler les côtés de vos pièces de cape.

Assemblez votre cape devant et dos endroit contre endroit par les côtés.

imgp0506

Vous allez ouvrir votre couture au fer, en manipulant votre fer sur vos arrondis d’épaule, afin d’éviter que votre cape ne gondole sur les épaules.

Surfilez entièrement le bas de votre cape. Et l’on va maintenant faire la partie un peu délicate, l’ourlet bas de cape.

Vous pouvez si vous avez un pied spécial sur votre machine ou votre surjeteuse faire un ourlet roulotté, ce sera nickel!

Mais pour celles qui ne sont pas ainsi équipé voici une méthode alternative et qui finit bien votre bas de cape.

Vous venez replier sur l’envers votre cape en vous servant de votre surpiqûre comme repère, et en écrasant bien au fer. Epinglez tout le long.

imgp0525 imgp0534 imgp0537

Venez piquer tout au long de votre rentré de couture, vous obtiendrez ainsi un petit ourlet tout fin et qui ne gondole pas en bas de votre cape.imgp0540

imgp0542 imgp0543

Assemblage cape et robe:

Glissez votre cape dans votre robe, ENDROIT DE LA CAPE CONTRE ENVERS DE LA ROBE.

Epinglez sur toute l’encolure, en vous repérant avec vos repères de milieu et vos coutures d’épaule. Crantez, et retournez votre cape sur l’endroit de la robe.

imgp0565 imgp0566

Selon votre tissu vous pouvez maintenir en place votre cape en réalisant une piqûre nervure (soit une couture droite à 0.5 cm du bord maxi).

 

imgp0571

imgp0572

Il ne reste plus qu’à coudre votre ourlet bas de robe….hummmmm elle est sympa à coudre cette Bonnie non?!

Votre jolie robe cape est prête à accompagner vos folles soirées!

Vous pouvez retrouver les autres versions de Bonnie ici, et le patron est disponible dans la boutique en ligne.

Et suivez de prêt l’actualité Dessine moi un patron, car un concours de foufou se prépare avec mes « patners in crime » Ilabella et Les coupons de St Pierre….A très vite!

imgp0574 imgp0575

Tutoriel

Revoir ses bases avec Makerist, on en parle?

Bonjour!

Aujourd’hui c’est un billet un peu particulier que je vous propose car il s’agit de vous donner mon opinion sur un produit, à savoir la plate forme de cours en ligne Makerist. J’ai été contacté ainsi que d’autres blogueuses coutures par la société qui diffuse les cours de couture Makerist afin de me proposer de tester et d’effectuer sur mon blog une revue de leur  cours de perfectionnement devenez des pros de la couture (je vous mets le lien du clip de présentation du cours: https://www.youtube.com/watch?v=RfXio6iKtMQ).

Basile et Léon et Mademoiselle Bli ont aussi testé ce produit, et le fil à coudre d’Anna a testé le cours sur la surjeteuse.

J’ai accepté avec plaisir déjà parce que je trouvais intéressant de voir la présentation de ce type de cours (j’avais testé le cours de broderie de Martine sur le site Artésane et j’en étais très contente), mais aussi parce qu’une piqûre de rappel sur les fondamentaux c’est toujours bon à prendre.

La proposition de Makerist incluant de vous proposer un code promo sur le cours (procouturex20t, il est valable du 25/11 au 09/12, d’une valeur de 30% sur l’ensemble des cours du site et cumulable avec les offres du moment. Et il s’agit d’une offre « satisfait ou remboursé »….c’est pas n’importe quoi!)

J’y ai vu une opportunité sympa. J’ai simplement répondu que l’article que je rédigerais serait mon avis objectif sur le cours dispensé, et je précise si besoin que mis à part l’accès gratuit à ce cours je ne suis pas rémunérée pour ce post.

Makerist c’est quoi?

une plateforme DIY où des cours en e-learning sont proposés pour apprendre de nombreuses techniques en couture, tricot et crochet. Mais c’est aussi une plate forme de vente de fournitures de mercerie et matériel de couture (tissus, machines à coudre), de patrons (couture, tricot, crochet), et il y a aussi une galerie des créations de particuliers.

Le site est une déclinaison de la plateforme allemande de Makerist qui propose un choix encore plus vaste de cours (mais en allemand).

Et ce cours alors?

L’intitulé ne me donnait qu’une idée un peu vague de ce que le cours contenait, je suis donc d’abord allée voir de quoi il en retournait. Je vous donne  le plan du cours (la totalité dure prêt de 5 h, mais étant découpé par chapitres vous pouvez allègrement surfer d’une technique à une autre selon vos besoins):

  1. Introduction : présentation
  2. Technique et matériel nécessaire
  3. La couture droite
  4. Le surfilage
  5. Le surpiquage
  6. La couture anglaise
  7. La couture rabattue
  8. La couture plate
  9. La couture de soutien
  10. Les arrondis
  11. Les fronces (avec fil de soutien ou élastique)
  12. renforcer et doubler (bien choisir la doublure et la triplure)
  13. Ganser et coudre les bordures
  14. Retourner les ouvrages
  15. Les pinces
  16. Les ourlets

Le cours est animé par Steffi Falk, qui est je dois dire très pédagogue, et chaque étape est parfaitement détaillée. La qualité des vidéos est excellente, le cadrage très bien choisi pour ne pas perdre une miette de ce que fait Steffi, et le rythme suffisamment « lent » pour ne pas être perdu (et puis c’est une vidéo, on revient dessus autant qu’on le souhaite).

makerist2

C’est pour qui?

Si je pense que le visionnage de ce cours nécessite quand même d’avoir 2/3 fois touché une machine à coudre, c’est à mon sens un vrai outil d’accompagnement pour ceux qui débutent dans la couture, avec une présentation très claire des différents types de couture, aborder la couture des angles et arrondis, bien dégarnir et cranter, se repérer pour piquer droit ect…

Le tarif est attractif (une belle promo en ce moment, et elle est cumulable avec le code de remise que je vous ai donné), et il n’est pas toujours facile de trouver des cours près de chez soi et/ou de les caler dans son agenda.

J’ai aimé

C’est extrêmement pédagogique et on ne peut nier la qualité et le côté didactique de la vidéo. En dehors des quelques heures de coutures que j’ai pris à mes tous débuts, j’ai appris »sur le tas », avec des livres et des tutos amateurs (et souvent photos), et je dois dire que ce type de cours aurait été parfait pour acquérir des bases solides de couture de façon rapide et ludique. Je trouve que l’animatrice place de plus des tips bienvenus (et que j’ignorai pour certains): comment adapter la longueur de vos points ou la tension de votre fil à vos ouvrages, l’importance du repassage lors de tout un tas de cas de figure (avec démonstration à l’appui….et parfois même Steffi, avec son fer sans vapeur, elle galère un peu, ça rassure 😉 ), réaliser son propre biais. Il y a aussi une description de points à la main pour les ourlets qui est hyper bien faite, et j’ai trouvé la description de l’ourlet invisible machine limpide (je galérai au début sur ma machine avec l’illustration sommaire du livret, là c’est nickel).

Bref, c’est hyper bien foutu et vous allez apprendre beaucoup. Et encore une fois, bravo à l’équipe de tournage car le cadrage est irréprochable.

img_8089

J’ai moins aimé

La vidéo d’origine étant je présume en allemand, la voix de l’animatrice est doublée (sa voix d’origine est sourdine je vous rassure). J’ai trouvé cela vraiment étrange notamment sur le teaser. Et puis la dame qui double, c’est un peu ta cops, car elle te tutoie direct! Bon, passé ces 2 points on rentre vite dans le cours, et je précise quand même que cela n’est absolument pas gênant au visionnage.

La présentation est hyper classique, j’entends par là le décor, le choix des tissus et des ouvrages. C’est certain qu’il n’y a ni paillette, ni folie, c’est très lisse. Encore une fois, on est là apprendre donc c’est un abord très subjectif de ma part, « l’environnement » ne vend pas du rêve mais le but étant de parfaire sa technique, le but est atteint.

Le titre suggérant qu’on deviendra une pro de chez pro, je pensais que la démonstration pousserait jusqu’à montrer des étapes d’assemblage qui je l’ai constaté vous posent des difficultés au début (monter une manche, un col, un poignet, une poche, ect..). On est donc plus dans une démonstration poussée des bases de la couture au sens 1er (comment on coud). Peut être que la gamme des cours prévoit  de proposer ce type d’enseignement par la suite (et 5 h de cours c’est déjà bien pour se lancer).

Et le point de la fille tatillonne, dans le chapitre sur les ourlets, Steffi vous propose de piquer votre ourlet sur l’envers, ce que je trouve dommage car sur une piqûre d’ourlet visible, je préfère être sur l’endroit car la couture elle même est plus belle sur l’endroit.

Pour résumer

très heureuse que Makerist m’ait contacté, le visionnage m’a permis de me conforter dans mes techniques voire même m’a donné des petites astuces pour parfaire mes finitions, à mon sens rapport qualité/prix indéniable. si vous êtes dans la cible, je vous recommande ce cours.

FLASSHHHH INFOOOO en ce black friday vous avez droit à une remise de 15% dès 2 patrons commandés (pdf ou pochette) jusqu’à ce soir minuit  avec le code BF

IMGP1346

 

 

Mode Tutoriel

Camélia en wax, ça envoi !

bonjour bonjour!

je suis de retour sur le blog après la mini folie du lancement de Balmoral. Merci merci et encore merci de l’accueil fou que vous avez fait à mon nouveau patron!

Je vais vous présenter une pièce que j’ai cousu depuis un peu bout de temps, mais que je ne postais pas car pas de temps et surtout une chaleur de oufff par chez moi qui était peu compatible avec une veste même de mi saison. Mais bon c’est l’automne et je pense que ma petite veste veut prendre l’air! Voici donc ma nouvelle version de la veste Camélia avec des airs d’été indien.

imgp9770 imgp9779 imgp9766

J’avais eu un énorme ENORME coup de coeur sur la collection SézaneXCSAO avec ses tissus wax sublimes (d’ailleurs je porte un joli pull Sézane sur les photos ci dessus pour le clin d’oeil), et je me suis donc mise vite vite en quête de la merveille. Après pas mal d’hésitation mon choix s’est porté sur wax très beaux et originaux de chez Craftine.

Celui de ma veste est assez léger et souple (enfin pour du wax hein) et surtout comporte plein de petites incrustations dorées qui font un effet un peu précieux (par contre enfer à repasser ça colle au fer). J’ai voulu offrir le meilleur à ma petite veste et j’ai donc utilisé les chutes de ma blouse Dahlia cousue dans le si beau tissu viscose Bloom de chez Cousette pour  faire la doublure des manches. Je sais que le montage de cette satanée doublure en fait encore galérer certaines, je vous mets ici en lien le pas à pas revu de Camélia  avec des schémas car les photos c’est parfois dur à lire. Et afin de vous rendre la vie plus simple, je vous donne une manière « alternative » de monter votre incrustation devant (la jolie bande contrastante bleu marine avec la découpe devant, qui est assez complexe à assembler):

parementure-camelia

vous allez d’abord modifier légèrement la pièce du patron afin d’obtenir non pas 1 mais 2 morceaux pour votre incrustation.

Vous assemblerez ensuite endroit contre endroit avec le buste en 1er la partie verticale, puis la partie « col » qui viendra alors enchâsser votre partie verticale en même temps que le reste du vêtement.Vous obtenez ceci:

imgp9802

C’est moins « fin qu’une incrustation en 1 seul tenant mais cela vous permet un montage très propre le temps de vous entraîner à faure le travail d’incrustation qui s’il n’est pas nickel forme de petits plis.

Comme le combo veste+pull c’est encore prématuré vu les températures chez moi, je vous laisse découvrir ma jolie veste en duo avec ma jupe Highland (elle arrive elle arrive…) et surtout j’ai étrenné la super planche de tatoo que mon amie Ariane de La boutique de Louise m’a envoyée pour ma fête. Mes proches le savent je suis une fille à tatouage (j’en ai d’ailleurs quelques uns) et si mon métier ne me freinait pas je me lâcherai vraiment. Donc ces petits tatoo temporaires c’est le pied!

imgp9784 imgp9793

 

imgp9786 imgp9790 imgp9787

J’espère que cette nouvelle version vous plaira, je reviens dès vendredi avec une GROSSSSEEEEEE SURPRISE et en bonne compagnie car le 30 septembre Dessine moi un patron aura 1 an tout rond!!!!

A vendredi!

imgp9798 imgp9788