Browsing Category

A la une

A la une Mode

Plan B pour un petit haut festif…cousez vite votre caraco Cédrat!

Vous êtes à la bourre dans vos courses de Noël…normal! Il vous reste encore quelques jours pour finir de remplir votre hotte et gâter vos proches. Mais avez-vous eu le temps de penser à votre tenue de fête? Et surtout, n’aimeriez-vous pas passer le réveillon dans une tenue hand made?

Il est trop tard me direz-vous, je n’aurais pas le temps de me coudre quoique ce soit….hummmmm mais Emilie est là! Vous vous souvenez du caraco Cédrat, le petit top à jolis noeuds sur les épaules et reversible en plus, avec la possibilité de cle modèle avec ses belles découpes, ou pour les débutantes mettre l’accent exclusivement sur les petits noeuds…vous aviez pu le découvrir lors de ma collab’ de cet été avec le magazine Modes et Travaux,et bien je vous l’offre, et j’imagine déjà les versions en tissus festifs, la doublure vous permettant toutes les transparences! A vous le joli caraco cousu plus vite que l’éclair!

Toutes les versions présentées ici ont été cousues avec des tissus de chez ma Petite Mercerie.

Cliquez sur les liens ci dessous pour télécharger la planche du patron, la notice de montage et les infos sur le patron,tableau de taille ect….

tableau de mesures et infos cédrat

Le top cédrat brochure

planche caraco cédrat

je vous souhaite à tous de merveilleuses fêtes, je ne sais pas si j’aurais le temps de vous refaire un coucou d’ici là sur le blog, alors mille baisers, du bonheur, et un petit zeste de self control car les fêtes de famille, c’est beau mais parfois c’est un peu chaud 😉

A la une Mode Tutoriel

Rocaille, et si c’était une robe?!

bonjour

me voici aujourd’hui pour vous proposer le tutoriel de montage de votre blouse Rocaille. J’ai profité de la réalisation de ce pas à pas pour coudre une version robe de ma petite dernière (et déjà une belle histoire se noue entre nous….).

Rocaille présentant la possibilité de choisir entre 2 types de bas volets devant, il y aura les 2 possibilités illustrées et donc 2 modèles de tissu (ne soyez donc pas surpris, des motifs foufous ne se sont pas incrustés par hasard 😉 ). Le tissu imprimé que vous pouvez voir dans l’article de présentation du patron vient de chez Aniline.

 

Cette version robe est comme une évidence, tant elle est simple à mettre en œuvre et pour un résultat que j’aime beaucoup. J’ai cousu ma robe dans un lainage très très léger et extrêmement agréable à porter (il vient d’une petite mercerie près de chez moi). La couleur marron glacé n’est pas évidente à restituer, mais le tissage serré sur l’endroit apporte une chatoyance (si si ma robe chatoie!) très belle. J’ai choisi de petits boutons facetés dorés de Pretty mercerie, et j’ai fait les piqûre des ourlets de mes bas volets et fil doré (ça bling grave par ici). Je la porte lâche ou ceinturée.

Pour donner un peu de peps à ma tenue j’ai choisi mes jolies boucles pompons cobalt et mon sautoir d’amour de ma copine Ilabella.

J’espère que ce tuto dédramatisera la réalisation de votre blouse Rocaille, et que cette nouvelle version vous inspirera encore une jolie déclinaison autour de mon nouveau patron.

Zou c’est l’heure de bosser, voici LE PAS A PAS DE ROCAILLE:

pour la version robe j’ai simplement rallongé de 30 cm depuis la ligne de côté (et vous rejoignez en perpendiculaire le milieu devant et milieu dos).

1.coudre les pinces poitrine : reportez votre tracé de pince à l’aide d’une craie ou d’un stylo effaçable, superposez endroit contre endroit vos crans pour plier et créer votre pince et cousez le long du tracé. Sur la pointe de la pince finissez par ¾ points sur votre tracé afin de ne pas marquer à l’excès votre pince et venir faire « mourir » votre couture.

2. la fente encolure : surfilez le tour de votre pièce propreté. Positionnez votre propreté (que vous aurez pris le soin de thermocoller) endroit contre endroit sur votre buste devant, et cousez le long du tracé de la fente (au bas de la fente, aiguille plantée soulevez le pied et pivotez votre ouvrage de 90 degrés cousez sur 2/3 points, retournez à 90 degrés et remontez). Coupez entre vos lignes de couture, retournez votre propreté pour bien la plaquer à l’intérieur et repassez.

3. bavolet devant :
VERSION A :surfilez le bas de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit votre parementure préalablement thermocollée sur votre bas volet et assemblez. Crantez vos arrondis, et retournez sur l’intérieur votre parementure, repassez bien (si vous le souhaitez faites une surpiqûre sur l’endroit le long du bas du bas volet, cela stabilisera votre parementure et peut être décoratif). Réalisez la boutonnière. Fixez votre bas volet sur votre buste devant ENVERS contre ENDROIT par une couture dans la marge de couture.

VERSION B : réalisez l’ourlet en bas de vos pièces bavolet B, posez vos bavolets envers sur l’endroit du buste devant, et fixez par une couture à l’intérieur de la marge de couture.

4. Faites l’ourlet de votre bavolet dos. Cousez votre pince dos : piquez le long du repère, puis arrêtez votre couture, le reste du pli est libre. Repassez pour former votre pli creux. Mettez votre bavolet dos ENVERS contre ENDROIT du buste dos, et cousez dans la marge de couture pour fixer vos pièces ensembles.

 

 

 

5.Assemblez endroit contre endroit vos buste devant et dos par les épaules et les côtés. Surfilez et repassez bien.

6. le col : thermocollez vos pièces de col, assemblez-les endroit contre endroit en laissant bien le bas du col ouvert. Crantez les arrondis, dégarnissez vos angles et retournez votre col sur l’endroit.

Positionnez bord à bord et endroit contre endroit votre col sur votre encolure, en vous aidant des crans de montage, et cousez. La portion droite ressort un peu (elle supportera le bouton) et la portion gauche sera à l’aplomb de l’encolure.
Retournez votre col, et rentrez vos marges de couture à l’intérieur du col, puis épinglez bien tout le tour du col pour prendre en sandwich votre encolure dans votre col avec les marges de couture régulièrement rentrées et plaquées. Cette seconde couture d’assemblage sera sur l’endroit et l’extérieur de votre col donc soignez bien votre travail. Réalisez la boutonnière.

7. les manches : fermez vos manches, et surfilez tout le long de votre couture.
Si vous souhaitez ajouter la patte d’épaule : réalisez votre patte en assemblant 2 pièces endroit contre endroit, crantez vos arrondis et retournez sur l’endroit avec un retourne biais. Faites la boutonnière et pour un fini plus joli surpiquez votre pièce.

 

Au moment du montage de votre manche vous intercalez votre patte entre la manche et l’emmanchure au niveau de l’épaule. le patronage de la patte étant le même pour toutes les tailles fixez avec des épingles à l’emplacement souhaité, vous éliminerez le surplus de longueur après avoir assemblé manche.
Montez votre manche sur votre emmanchure, endroit contre endroit (vous glissez votre manche dans l’emmanchure et vous épinglez par « le trou » de l’emmanchure et faisant bien correspondre les coutures dessous de bras, le cran tête de manche avec la couture épaule, et vos crans devant et dos. Une fois ces points épinglés vous épinglez tout le tour en résorbant un peu l’embu (si besoin, vous pouvez venir froncer un peu votre tête de manche avec un fil de fronce avant de venir épingler pour faciliter la gestion de l’embu).

8. les finitions : réalisez l’ourlet bas de manches et au bas de votre blouse. Choisissez et cousez vos plus beaux boutons….alors, elle est pas belle la vie!

Je vous dis à bientôt pour mon article CSF (oui je sais je tarde….)

A la une Mode

La blouse Rocaille

bonsoir!

Après une absence prolongée pour cause de CSF (la préparation du salon est en soit une grande partie travail 😉 ) je reviens pour vous présenter officiellement la petite dernière de la collection automne / hiver, la blouse Rocaille. Celle ci, elle vous fait craquer et j’ai été complètement prise au dépourvu lors du salon car mon stock à fondu comme neige au soleil. Sa sortie a donc été un peu retardée pour cause de réimpression (et il est de même pour Violette, Dahlia ect…les blouses ont eu le vent en poupe lors du salon !!!).

Alors voilà, parlons un peu de cette coquine de blouse….l’idée derrière ce modèle c’est un mélange de baroudeuse/brit girl façon gentlewomanfarmer/ blouse graphique chic…oui je sais ça fait beaucoup pour un seul vêtement, mais attendez! détails qui font mouches sont les bas volets, et le bonheur c’est d’en avoir plusieurs afin de choisir la dégaine que l’on souhaite adopter en Rocaille. Le bas volet dos d’abord, avec son détail pli creux qui lui confère un tombé et un mouvement vraiment très joli (d’autant plus si vous choisissez de porter votre blouse rentrée dans votre pantalon/jean/poum poum Pippa).

en tissu viscose sergé tellement belle et douce de chez Printstand!

Et les bas volets devant vos se plier à vos envies: en triangle graphique et symétrique, ou en bas volet genre trench très 1er degré mais totalement charmant. Les pattes d’épaules sont le petit détail qui affirme l’allure et donne la touche finale à votre allure.

le tissu viscose imprimé façon broderie de folie de chez Aniline

le sublime crêpe viscose imprimé Botanica de chez Eglantine et Zoé

la viscose toute douce de chez Pretty mercerie

Bref Rocaille c’est la nouvelle merveille de ma penderie (et je me prépare « dans ma tête » une version robe qui sera l’occasion de vous proposer le tutoriel de ce patron (non mais en robe!!!!!!).

Pour ce soir je vais en rester là, car le CSF et comment j’ai vécu ce 1er salon en tant qu’exposante méritent un vrai article, j’ai tellement de choses à en dire (et cette semaine je cours après le temps).

Alors à très vite, avec un tuto ou 2 (Camélia n’a pas dit son dernier mot et pour celles qui ont cousu sable j’ai prévu le même montage de doublure en pas à pas pour ma petite veste chouchou 🙂 ).

Plein de baisers à tous, cœurs dans les yeux et tout et tout, ce séjour à Paris m’a reboostée!!!!

A la une Mode

dans la famille Dessine moi un patron je voudrais Miss Granite!

bonjour!

je suis ravie de vous retrouver pour vous présenter une jolie demoiselle, la nouvelle Miss Granite.

Granite c’est votre patron chouchou de la rentrée Dessine moi un patron, et comme je vous comprends! Son format doudou et moderne, sa ligne originale et surtout ses belles manches bouffantes, j’en ai réalisé tout un tas en sweat, en jersey, en maille (et j’ai un hybride à vous présenter très bientôt 🙂 ). Alors je me suis dit que les fillettes aussi avez droit à leur joli sweat, et voici Miss Granite. La seule différence avec Granite est que le patron est conçu pour que l’encolure et les poignets soient cousu dans le même tissu sweat que le corps (pas de course obligatoire au bord côtes). Attention quand même votre tissu devra présenter une certaine élasticité.

Pour le test du patron, j’ai cousu une version mais mon seul modèle étant mon petit garçon….photos interdites!!! Alors je remercie de tout mon coeur ma team de maman testeuses de choc qui m’ont non seulement aidé sur le test mais m’ont aussi permis de partager leurs jolis créations et les ravissants petits modèles qui les portent. Un MERCI plein d’amour à Aline, Cindy et Esther Guylaine et leurs jolies minettes!

duo de coquines, et broderie d’amour!!!! merci Cindy!

non mais cette crapule!

une grande demoiselle et ses poignets contrastants, merci Aline!

les jolis poignets de la petite mélomane, et cette impression on en parle ?! merci Esther Guylaine

en duo ravissant avec Miss Dahlia!

A la une Tutoriel

Le sweat Granite le pas à pas

Parce que quand il y en a pour 1 il y en a pour 2, je vous propose 2 tuto aujourd’hui! Après la robe Craie (et la veste Sable dont le tutoriel est disponible ici) le sweat Granite se présente à vous sous toutes les coutures.

Il est votre super chouchou de la nouvelle collection. Faut dire qu’il se coud en 2 h, et que sa ligne et ses jolies manches ne passent pas inaperçues! J’ai déjà vu fleurir sur instagram de nombreuses versions plus belles les unes que les autres, et je vous remercie de partager vos merveilleuses cousettes!

Je vous présente 3 versions très différentes et que j’adore:

façon sweat mais avec le détail qui claque, le bord côtes lurex, tissu sweat pailleté et bord côtes de chez Ma petite mercerie.

plus léger et très tendance, en tissu marinière reconnaissable entre mille de chez Un chat sur un fil (amour des bandes dorées)

et celui que je me suis fait voler en bonne et dûe forme par ma mère, en maille pull fleurie adorable de chez Pretty mercerie.

GO GO GO, voici le tuto:

  1. Assemblez par les épaules endroit contre endroit vos pièces buste devant et dos.
  2. Toujours en positionnant vos pièces endroit contre endroit, assemblez vos sweat par les côtés.
  3. La manche : vous allez réaliser vos plis de bas de manche. Vous venez rabattre les crans de montage des extrémités de vos plis vers le milieu du pli, formant ainsi un pli creux sur l’endroit de votre tissu. Vous pouvez bâtir vos plis le long du bas de votre manche en piquant à 0.5 cm du bord. Vos plis seront ainsi bien en place lorsque vous assemblerez les poignets.
  4. Vous allez rabattre vos extrémités de manche endroit contre endroit et coudre afin de fermer votre manche.
  5. Vous allez venir monter votre manche sur votre buste endroit contre endroit en commençant pas épingler selon vos crans de repère : tête de manche, devant et dos, et en faisant bien correspondre la couture dessous de manche avec la couture buste côté.
  6. La préparation du bord côtes : vos pièces de bord côtes sont plus étroites que les parties du vêtement à border (encolure et poignets) afin de les resserrer. Vous allez venir assembler par les extrémités vos pièces de bord côtes endroit contre endroit. Repliez ensuite votre bord côtes selon la ligne de pliure envers contre envers et repassez bien.
  7. Vous allez venir marquer par des épingles le milieu de votre pièce de bord côtes, et vous faites de même pour votre vêtement (milieu encolure devant et dos, milieu poignet). Vous positionnez votre bord côtes sur votre vêtement endroit contre endroit en faisant correspondre la couture d’assemblage du bord côtes avec un des milieux et le milieu du bord côtes en face de l’autre repère vêtement. Vous allez ensuite répartir l’épinglage du bord côtes (qui est plus petit que votre vêtement) en jouant sur son élasticité. Coudre en étirant légèrement de façon à contraindre votre bord côtes pour qu’il suive le tour et les dimensions de vêtement (encolure ou poignet). Vous retournez ensuite votre poignet/encolure afin de rabattre la couture d’assemblage vers l’intérieur du vêtement, et repassez bien.
  8. L’ourlet du bas : surjetez le bas de votre sweat, puis retournez envers contre envers le bas de votre vêtement sur 3 cm et marquez bien au fer. Vous allez réaliser la couture à l’aiguille double pour marquer votre ourlet bas.Easy Peasy les amis!!! Votre Granite est fini! Les tissus de version bubble gum de ce tutoriel viennent de chez Motif personnel, un sweat pailleté rose et le bord côte assorti et c’est le véritable sweat doudou barbe à papa que je porte avec un immense plaisir.

 

A la une Mode

Nouvelle co’, inspirations, bientôt 2 ans, on en parle?!

Hey salut!

aujourd’hui c’est pour moi le retour au taf (enfin à mon cabinet car la pause Dessine moi un patron a été de plus courte durée) et c’est difficile….Mais nous sommes mi septembre, et c’est période particulière professionnellement car Dessine moi un patron va avoir 2 ans, et quelle folie m’a prise il y a 2 ans, déjà bien occupée par mon métier de dentiste et mes 2 petits garçons pour me lancer un tel défi? Je ne sais pas trop comment tout cela a pris une telle ampleur, 2 ans c’est très court, et pourtant j’ai vu ma marque grandir, je vous ai vu porter mes modèles, et puis vous êtes de plus en plus nombreux, toujours si bienveillants, toujours tellement enthousiastes, à me suivre dans mes folles aventures: 24 patrons (plus les bonus fillettes et ma Nana en pdf), un livre, des collab’ avec Modes et travaux (Coquelicot et Cédrat auxquels vous avez fait un accueil dément!), mon propre stand au CSF en novembre et bientôt une nouvelle aventure (chutttt).

Mais pour le moment, je poursuis avec ma double casquette de chirurgien dentiste et de créatrice, et ce travail d’équilibriste devient chaque jour plus compliqué. Alors je voudrais voir plus grand, plus loin, et je cherche comment continuer à faire grandir Dessine moi un patron, enrichir ma vision de la fringue…c’est difficile de savoir comment amorcer cette transition dans ma vie professionnelle, et c’est effrayant aussi. Mais ce qui m’arrive depuis 2 ans est une telle source de bonheur, passer du trait au vêtement est terriblement enivrant…alors voilà, je cogite!

Mais passons au vrai sujet: les nouveaux patrons (et si vous lisez jusqu’au bout une surprise vous attend!!!)

mettez vous à l’aise surtout (moelleux de la roche brulante…)

Voici les futurs modèles de la nouvelle collection Dessine moi un patron: le sweat Granite, la veste Sable et la robe Craie. Ces 3 pièces seront les piliers de ma garde robe de cet hiver, et une fois n’est pas coutume, je voulais partager avec vous mes inspirations pour ces 3 modèles.

J’aime beaucoup beaucoup travailler les décolletés (notamment dans le dos), les cols, les volants (et entre Austen, Highland, Keats, Sirocco, Dahlia, Jasmin ect…je pense que l’idée est bien là 😉 ). Mais pour cette année, j’ai une nouvelle marotte…LES MANCHES!!! Cela a commencé cet été avec Nana. Alors ok c’est dans la bretelle et non dans la manche, mais se profilait déjà l’envie de déplacer le détail, faire le focus sur une autre partie du vêtement. Mais le décolleté, ça compte hein…et je suis tombée en arrêt sur un travail de décolleté peu répandu: la découpe en cœur. Et là bim, j’ai vu une blouse, une robe…j’ai vu Craie.

Mon choc visuel c’est d’abord ces modèles Saint Laurent, et surtout cet incroyable trench de chez Margiela:

Et les jolies manches, les jolis poignets, c’est la folie cette année:

chez Jacquemus

chez Valentino

Voici 3 versions du patron de Craie: la robe nude cousue dans le tissu viscose tissée type de sergé douxxxxx de chez Motif personnel.

La version (raccourcie de 10 cm) en tissu Liberty petit graou de chez Cousette acheté lors du CSF.

 

 

 

La version blouse plus soir (ou plus rock déglingue c’est selon) en dentelle Pretty mercerie.

 

Pour le sweat Granite, évidemment j’ai récidivé avec les jolies manches…je voulais depuis longtemps proposer une pièce plus casual, plus détente, mais je ne suis pas trop axée sur les modèles basiques, il me fallait le twist, et le travail autour des manches s’est imposé. J’ai allongé la ligne d’épaule pour un côté plus loose, et raccourci un peu la longueur car il est ample.

Ma version doudou rose que j’aime d’amour en tissu sweat pailleté et bord côtes de chez Motif personnel (un bonheur de douceur).

Granite bubble gum en tissu sweat et bord côtes de chez Motif personnel (le tissu est délicatement pailleté…sublime)

Une autre jolie version avec cette bombe de tissu Atelier Brunette qui vous propose également le bord côte assorti.

en tissu sweat plus léger et bord côtes Atelier Brunette, d’une grande douceur et qui offre un volume différent, on peut le rentrer dans le pantalon.

 

beauté des détails dorés du tissu

mon prototype, en tissu sweat et jolis patchs brodés Pretty mercerie (je ne me souvient plus d’où provient le bord côtes).

 

La veste Sable…alors là beaucoup de travail, beaucoup de tests et de prototypes pour obtenir ma si belle veste/blazer/kimono. J’ai une passion absolue pour le Japon, j’ai eu la chance de faire mon voyage de noce là bas et quelle claque!

Mais le kimono traditionnel est une proposition qui existe déjà, et puis ce n’est pas ce que je souhaitais.

Il y a la veste d’homme aussi, veste boyfriend très forte en carrure ou qui au contraire affiche des épaules qui tombent bas et sur moi qui suit petite ce n’est pas flatteur.

calvin klein

source elle.fr

Et enfin mon petit crush dur à assumer: la veste de fumoir, d’intérieur de ces messieurs:

Je voulais des manches qui s’élargissent mais une ligne d’épaule courte, une coupe droite mais pas m’y noyer, un kimono mais qui n’en serait pas un (sortir du 1er degré de cette pièce intemporelle). Et des poches, un travail un peu graphique sur les découpes, une doublure facile à monter….et enfin Sable est née!

Voilà donc mes 3 nouveaux patrons, et j’espère que vous les aimerez autant que moi, et que vous trouverez comment vous les approprier, jouer avec leurs lignes et leurs particularités. Et parce que je voulais vous faire plaisir pour cette rentrée, et surtout vous remercier d’être là à suivre mes aventures et à me soutenir je vous propose de me retrouver sur Instagram pour un petit concours (rien de relou ne vous en faites pas) afin de gagner les 3 patrons de la nouvelle collection et le livre Apprendre à créer ses patrons !!!

bonne chance à tous et rdv le 15 septembre pour la sortie de la nouvelle collection!

pour finir de petits fails….

quand on vire au cramoisi c’est qu’il est temps de se mettre à l’ombre et de tomber le sweat non?

girafon?

ouhhhhh fait frais :))) (par 40 degré)

A la une Mode

Une envolée de citrons: Highland d’été

bonjour!

aujourd’hui c’est un patron de la collection de cet hiver que je ré interprète, la jupe à volants Highland. J’ai désormais à mon actif plusieurs versions de ce patron, longues et courtes (soit avec les 2 premiers volants ou l’ensemble des volants montés), et je dois dire que je surkiffe ma nouvelle jupe. Quand Pretty mercerie a sortie sa collection citronnée, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce tissu avec son graphisme plus abstrait et ses tons jaunes vifs et gris et j’ai su d’entrée que ce serait pour cette jupe que je le commandais (bon j’ai aussi pris lui et les patchs citrons…je ne sais pas me tenir). C’est un coton donc trop facile à coudre, et qui marque bien au fer donc l’étape des ourlets en arrondis s’est faite sans heurt.

Et pour l’occasion, l’Homme étant disponible, nous sommes partis faire un shooting éclair à Montpellier. Vous verrez je donne tout sur le mouvement, car ma belle Highland ne s’exprime vraiment que lorsqu’elle bouge! Et histoire de vous montrer qu’on peut être en jupe longue volantée mais aussi en mode casual, j’ai troqué mes jolies sandales plates Sézane pour mes Converses. Je n’ai pas d’évènements mondains particuliers cette année mais il est certain que je me verrais bien m’élever sur de jolis talons pour danser comme une folle dans ma jupe. Qu’à cela ne tienne, je resterai à plat et me ferai le bonheur d’aller bosser ainsi!

J’espère que les photos vous plairont (et je remercie mon amoureux!), et si le patron vous tente rdv ici! (il est également traduit en anglais, english translation also available!!!!)

Bonne journée!

A la une Mode

Nana l’inattendue!

bonjour!

c’est une petite retardataire qui se présente aujourd’hui pour vous accompagner durant l’été…la belle Nana ou le petit top à gros nœuds qui vous fera chavirer. Le patron a été élaboré au départ pour un évènement particulier: une rencontre presse/blogueurs organisée par les coupons de Saint Pierre au sein de L’atelier des coupons (situé à la boutique Modes et travaux de Paris). je remercie d’ailleurs Alisson et Caroline  et toute l’équipe de l’atelier des coupons pour leur accueil chaleureux et pour l’organisation de cette superbe soirée! Et croyez moi il y avait du beau monde: Olivier (@oliviercoud) , fatimata (@latelierdebojel) et Anne Charlotte (@lebazardannecharlotte) les candidats de la prochaine édition de Cousu main, Fanny (@fannybrooklyn) Esther Guylaine (@astreeinsta) et Julie (@ateliersvila) mes jolies testeuses, Mariame (@ateliermakoko) , Christine (@petitsbonheurs1), Alice (@coussindusinge), Louise (@corneliadixit), Jess et Chloé du collectif de couturières en folie @mixandsew, Chloé (@plumti.lab), Cécilia (@ceciliapietricaitucoli), Catherine (@louetjo), Mélanie mon éditrice de Mango éditions, et les journalistes de Modes et travaux, Flow magazine, Avantages….bon voilà c’te pression!!!

Je voulais proposer un modèle en exclu pour accompagner comme il se doit cette soirée sous le signe de la couture, l’idée étant de proposer au inviter un workshop autour d’un patron surprise. J’étais un peu anxieuse de l’accueil que les personnes présentes feraient à ce petit top (lancer un nouveau patron en appuyant sur le bouton envoi de son ordi est une chose, faire un lever de rideau en public est autrement plus stressant croyez-moi!).

Et non seulement les invités étaient contents de découvrir le modèle (d’autant plus que les coupons de saint pierre avaient mis les petits plats dans les grands en proposant pour réaliser le vêtement une sélection de tissus au petits oignons), mais au fil de la soirée et au fur et à mesure que chacun relayait sur Instagram, j’ai commencé à recevoir une avalanche de message sur ce patron. Et cet engouement s’est confirmé sur tout le we et au fur et à mesure que les invités postaient leurs interprétations du patron.

Bon, j’ai décidé alors que si ce modèle plaisait tant, et étant donné qu’il est quand même clairement plein été, ce serait bête d’attendre bien que ma collection été soit déjà complète, et j’ai bossé d’arrache pied pour monter le PDF du patron, la notice de montage, lui trouver un petit nom, la petite aquarelle qui me fait kiffer…bref mesdames messieurs voici Nana!

Je vous présente 2 versions du top Nana: la 1ère que j’avais cousu pour la soirée dans la trop jolie broderie anglaise des Coupons de saint pierre, et la seconde dans cette viscose Botanica à l’imprimé si délicat de chez Eglantine et Zoé (made in France!!!).

Et je vous invite à aller voir sur les instagram et les blogs des participants de la soirée, car il y a du lourd de chez lourd, la belle Nana a été gâtée!!!

Retrouvez le patron ici!

 

 

A la une Mode

poum poum Pippa ou le short de votre été!

bonjour!

la chaleur écrasante, le soleil qui brille, et le 1er jour de l’été: parfait timing pour votre présenter officiellement Pippa! La garde robe Dessine moi un patron ne pouvait exister sans un joli petit short, et j’ai beaucoup beaucoup travaillé pour trouver un modèle qui soit tout à la fois confortable et avec un petit twist qui me ressemble: le joli jeu de découpe sur le devant du short. Les finitions sont soignées avec des propretés pour finir le bas du short. Mes testeuses m’ont également aidée dans la phase test pour trouver un juste équilibre entre la longueur idéale, le tombé qui va bien, et une notice de montage qui vous permettra de coudre Pippa avec facilité (merci merci Marie, Anne, Isabelle, Esther Guylaine, Béatrice, Julie, Mélanie, Fanny, Alicia, Cindy et Emilie! Vous n’étiez pas toutes emballées par l’idée de coudre un short et vous avez quand même accepté de m’aider sur ce coup, vous êtes des anges!!!).

Bon déjà, pourquoi Pippa?! Après Austen et Keats je voulais finir sur une évocation littéraire chère à mon coeur. Pippa est le prénom d’un des personnages d’un roman que j’affectionne, Le chardonneret de Donna Tartt (une merveille…), une rouquine pétillante, et je trouve la sonorité pimpante. Et quand j’en ai parlé avec mes testeuses, elles m’ont fait remarquer que miss Pippa from England a un popotin inoubliable….c’était écrit!

Voici donc toutes les déclinaisons de mon nouveau patron: avec et sans poche, en tissu léger ou plus raide, et surtout en 2 tailles différentes. Je fais un 34/36, et clairement le choix de la taille détermine sur ce modèle le tombé.

Le 34 est le modèle en jacquard avec un petit côté marbré de l’année dernière de chez Pretty mercerie. Le tissu a un peu d’élasticité, et le modèle moule un peu le popotin, j’aime bien. J’ai ajouté un joli passepoil doré pour faire ressortir la découpe du devant. Et enfin vous noterez les poches italiennes bien pratiques. je le porte en duo avec mon chemisier Keats, et mon top Sirocco.

Les modèles suivant sont avec ou sans poche, et en 36. Il est un peu plus loose, très confortable, la taille s’en trouve rabaissée pour une allure peut être plus praticable au quotidien.

Vous pouvez voir la version en coton imprimé de la mercerie italienne Supercut extrêmement confortable et si joli et frais pour l’été, une version en tencel léger passepoilé des Coupons de Saint pierre (un plaisir à coudre!) porté en duo avec le top Coquelicot cousu dans la viscose imprimée de chez Eglantine et Zoé (ce motif!!!) la version en viscose rouille de chez Eglantine et Zoé pour une allure presque sport, très moderne, et enfin la toute première version dévoilée en jacquard imprimé aztèque de la mercerie Folk and fabric. Et ouiiiiii, tous ces shorts et une seule paire de fesse 🙂 je sais ce que je porterai cet été!!!! (et cet hiver également, car Pippa supportera tout à fait les lainages légers!)

Vous pouvez retrouver dès à présent Pippa dans ma boutique en ligne, et ici le pas à pas de montage du modèle!

Joyeux été à tous!!!

A la une Mode

Keats à bicyclette…

bonjour!

je vous présente aujourd’hui une nouvelle version du chemisier Keats: la robe chemise!

De jolies robes chemisiers à fleur, il y en a partout cette saison dans le prêt à porter, DONC forcément je voulais la mienne DONC forcément quand Printstand (une toute nouvelle mercerie en ligne) m’a offert de tester un de ces jolis tissus, énorme coup de foudre pour ce crêpe imprimé juste parfait et j’y ai vu immédiatement mon tout nouveau chemisier transformé. Mais quand j’ai reçu le tissu, j’ai vu qu’il y aurait un hic: l’envers n’est pas adapté aux volants de mon chemisier. Qu’à cela ne tienne, d’autant que je voulais aussi vous présenter une version sans volant justement. J’ai aussitôt pensé à un petit galon pompon, et ce rouge vif est si joli! L’idée étant bien entendu de réhausser la particularité du patronage des manches de Keats, c’était parfait.

Le tissu est vraiment joli, aussi bien l’imprimé aux tons si vifs, mais aussi l’aspect un peu gaufré, et surtout aucune transparence malgré le fond blanc!Pour la modification du patron, j’ai rallongé de 40 cm uniquement, mais j’ai les hanches peu marquées et le chemisier a une coupe peu appuyée, si vous avez des hanches voluptueuses petite toile donc…

Et j’ai profité du we passé chez ma mère pour lui piquer sa vieille mais charmante bicyclette. Le côté un peu désuet, le canotier, la robe à fleurette, les jolis souliers…tout cela fait un peu cliché mais j’aime l’idée!

J’espère que cette séance photo vous plaira, et j’en profite pour vous remercier de tous vos messages adorables sur instagram pour mon anniversaire, et pour le portrait en duo avec ma maman (elle était toute fière et n’a pas regretté de se dévoiler, je lui ai dit que vous étiez vraiment bienveillants et j’ai eu raison!).