Browsing Category

Mode

A la une Mode

Danser, courir, et sourire…La belle vie en jupe Ivy!

Bonjour!

n’étant pas la reine pour les surprises, je suis d’autant plus fière d’avoir tenue ma langue…ce n’est pas un mais deux projets dont je vais vous parler (ENFIN!) aujourd’hui!

Il y a plusieurs mois Athénais de la mercerie en ligne Atelier 27 m’a contactée pour un joli projet: un tissu dont nous définirions ensemble le motif, dans le but de proposer un concept tout nouveau, un patron imprimé directement sur la laize! Après beaucoup d’échanges et d’essais nous sommes partis sur mon petit top chouchou de la nouvelle collection: le top Leaf. L’idée sera de proposer le kit patron imprimé avec le pdf du patron du top (et Atelier 27 aura l’exclu du patron top Leaf en pdf, je ne le diffuserai pas ici). Mais bien faire les choses cela prend du temps, il faudra être encore un peu patient pour découvrir ce joli kit!

Par contre le tissu au mettre dont nous avons travaillé l’imprimé lui est prêt, et je peux vous dire que j’en suis croc love! Un très beau crêpe, dont la couleur terracotta blush est juste sublime, et avec un print juste parfait de petits cœurs en all over, orientés dans tous les sens…parce que OUI le petit cœur est le nouveau pois!

Et la sortie de ce tissu qui me tient à cœur (hum hum 😉 ) est pour moi l’occasion de vous proposer le patron PDF sur lequel j’ai travaillé pour vous cette saison: la jupe Ivy!

J’avais envie de belles robes et de jupes qui claquent pour cette saison, et la forme de Ivy s’est vite imposée à moi: un très beau volume qui danse, la possibilité de coudre 2 versions pour un tombé différent. J’en suis juste dingue!!!!

 

Vous êtes très en demande de formats PDF, et si je ne me décide pas à décliner ma collection pochette dans ce format, je souhaite vous proposer des patrons exclu PDF (comme se fut le cas pour la belle Nana). La belle Ivy vous est proposée en format A4 et format A0.

Et vous pouvez voir ici la version 2 volants, déclinée dans 2 crêpes Atelier 27, le fameux terracotta love (dont la couleur répond à mon teesh d’amour la boum de chez patine), et un mini léopard bleu (trop frais et qui s’accorde joliment à la broderie anglaise de mon top Balmoral!).

Les 2 volants sont tellement beaux et le mouvement est juste parfait… Mais c’est sans compter sur la version 1 long volant, cousue dans le tissu viscose print petits pois dorés de chez Un chat sur un fil, et là on obtient une jupe très sophistiquée. Pour info, le patron taille généreusement, la version bleue et la version noire sont coupées en 36, la version terracotta blush en 34, donc si vous êtes entre 2 tailles partez plus sur la taille en dessous (ou testez vous juste une toile avec la partie haute de la jupe et la ceinture pour ajuster si besoin sur vos hanches, les volants étant froncés pour le reste pas de travail d’adaptation nécessaire!).

Je vous laisse avec mon petit photo bomber d’amour, j’espère que vous aussi vous serez la plus belle pour aller danser en Ivy!

 

A la une Mode

Bloom, Leaf, Cherry…..l’été est déjà là chez Dessine moi un patron!

bonjour à tous!

Je suis heureuse de pouvoir vous annoncer aujourd’hui la sortie de la nouvelle collection Dessine moi un patron! Après des mois de préparations qui furent intenses, c’est toujours avec petite pointe d’anxiété que je vous présente le fruit de mon travail. J’essaie à chaque collection de vous proposer des patrons qui vont non seulement vous permettre de vous confectionner une garde robe aux petits oignons pour la saison, mais aussi de travailler les patrons pour que vous appréciez au maximum l’expérience couture Dessine moi un patron.

Mes inspirations pour cet été ont été guidées en partie parce que je suis témoin mariage d’un couple d’amis très chers, et j’avais des envies de jolies robes. Mais je voulais également que les patrons vous permettent de vous coudre de petits hauts, et moi aussi! Pour l’été avec un short, pour tous les jours sur un jean…alors j’ai fait en sorte que les patrons de robe soient aussi de très beaux patrons de tops!.

Mais parce qu’il faut bien se réchauffer les soirs d’été (et ma fois nous ne sommes que mi avril hihihihi) j’ai réfléchi à un patron de vetse. Enfin il s’agit en l’occrence d’un blouson, mais ce blouson c’est The Blouson. J’ai glissé une main dans le vestiaire casual avec Granite, et voilà qu’on ne m’arrête plus (enfin vous vous doutez que ce ne sera pas une pièce si casual que cela n’est ce pas 🙂 ).

 

J’ai eu à mes côtés des testeuses de choc (un immense immense MERCI à Anne, Alicia, Fanny, Mélanie, Julie, Cindy, Fatimata, Isabelle, Béatrice, Esther Guylaine, Aline, Lise qui m’ont accompagnée, leur avis m’ont été précieux et échanger avec elles me permet d’avoir un regard neuf sur mes modèles. D’ailleurs les patrons ont évolué au fil de leurs retours afin de vous proposer le meilleur aussi bien en terme de patron que pour les explications de montage….Vous êtes des championnes les filles!!!).

Allez, je me lance, voici les nouveaux modèles Dessine moi un patron.

Tout d’abord, me introduice you celle qui semble être votre future chouchou, la robe Leaf.

Il s’agit d’une robe porte feuille, qui a la particularité de se croiser dans le dos. La robe peut être cousue en 2 longueurs: au genou, ou mi mollet. Le buste devant peut également se décliner avec une encolure ronde toute simple, ou avec une petite échancrure fermée par une bride. Elle présente de jolis plis plats sur la jupe devant, et de petites manches à poter avec un revers pour pimper un peu tout ça. mais vous pouvez tout à fait ne pas les manches.

Vous pouvez découvrir la version longueur genou en crêpe jaune sublime (tissu Eglantine et zoé) pour une allure terriblement féminine, et une version longueur mollet dans un sergé viscose à carreaux de chez Folk and fabric.

Voici aussi une robe Leaf longue avec le décolleté travaillé est en viscose imprimée de chez Pretty mercerie.

Et cerise sur le gâteau, Leaf est aussi un adorable top, avec un décolleté V dos et un boutonnage. La longueur permet de le rentrer dans un pantalon. Je le porte ici dans une version petits pois trop mignonne avec mon pantalon Embrun cousu en chino brique (les tissus viennent de chez Pretty mercerie).

Vous pouvez le constater Leaf c’est le maxi patron, avec beaucoup de variations (et toutes les pièces sont bien individualisées sur la planche, tout a été pensé pour vous faciliter la vie 😉 ) et la possibilité de se coudre de jolie tenues d’été. Et je tiens à préciser que vous pouvez porter un soutien gorge sans problème avec ces modèles.

Continuons avec les robes qui font boum boum dans mon coeur…c’est au tour de la jolie robe Bloom de vous être présentée.

Une robe chemisier, avec une belle coupe appuyée par des pinces de devant et dos, et bien entendu des détails qui font plaisir: un travail de festons aux emmanchures, et un joli bavolet dos avec son détails festons. Celles qui me suivent sur instagram ont pu découvrir cette très belle version fleurie cousue dans un tissu Froufrou.

Voici une autre déclinaison en tissu Atelier Brunette.

Et vous l’avez compris, Bloom c’est aussi un chemisiers, bien long pour pouvoir être rentré dans votre pantalon, ou encore comme ici noué. Ce tissu crêpe viscose imprimé est également une merveille de chez Eglantine et Zoé.

 

Et pour finir, The master piece de la nouvelle collection, un modèle pour vous challenger un peu: le blouson Cherry.

Je voulais un blouson boyish mais que votre mec ne pourra pas vous piquer, et j’ai fait pas mal d’essais pour parvenir au résultat escompté. Je ne savais à vrai dire pas exactement ce que je cherchais. La ligne générale (épaules basse, de l’ampleur, une capuche) était définie au départ, mais les détails (le col que l’on peut relever, les poches passepoilées , la ceinture, les boutonnières inclinées) sont venus au fur et à mesure. Il est entièrement doublé, et le petit plaisir est de se choisir une belle doublure car les longues manches sont étudiées pour être retroussées.

Je vous présente 2 versions: la 1ère est en tissu prince de galles Pretty mercerie, avec le col et la capuche en tissu Folk and fabric pour le détail graou.

La seconde version est dans de très beaux tissus Folk and fabric, je me suis fait un plaisir en une belle doublure en viscose!

Comme pour chaque collection, c’est un petit bout de moi que je vous livre à travers mes patrons. Chaque pièce est avant tout réfléchi pour répondre mes envies de mode. Et j’espère que mes coups de cœur seront également les votre.

Vous pouvez le voir, ces modèles ont été travaillés pour vous offrir une expérience de couture plus riche, avec des déclinaisons des patrons, et une « belle » pièce qui fourmille de détails. Les patrons Dessine moi un patron sont imprimés à côté de chez moi. Je travaille depuis le début avec la même modéliste qui s’occupe de digitaliser et grader vos patrons (cela me permet d’avoir un second regard pro sur mon travail, et surtout c’est l’assurance d’un travail très pro avec des crans de montage ajouter à la digitalisation pour vous aider, beaucoup d’indications de ma part sur les planches pour ne pas être perdu). Chaque modèle a été testé par ma team pour contrôler les tailles qui vont du 34 au 46, et surtout afin de m’assurer de la clarté des indications de montage.

Je remercie les merceries Froufrou, Folk and fabric et Eglantine et Zoé qui m’ont offert les très très beaux tissus présentés sur ces photos.

Et toute cette aventure Dessine moi un patron, c’est grâce à vous que je peux la vivre, alors MERCI! Merci de votre confiance, merci de tous vos messages, merci de me permettre de grandir en tant que « jeune entrepeneure ». Vous le savez sans doute créatrice de patron n’est pas mon seul métier et c’est toujours plus sport de réussir à articuler ensemble toutes les cases de ma vie. Mais voir vos créations, voire même vos adaptations très inspirées (j’adore vos hacking vous êtes des championnes!) est un vrai moteur. J’espère pouvoir poursuivre encore longtemps ce si beau chemin, faire de sa passion son métier est un parcours compliqué, avec beaucoup d’interrogations, de doutes. Mais si tout n’est pas simple, mon petit cœur bat plus fort quand je suis au milieu de mes tissus et ciseaux à la main 😉

Et je reviens bien vite avec un projet surprise surprise…

J’attends très impatiemment de voir ce que vous réservez à Leaf, Bloom et Cherry…. A très bientôt!

Emilie

 

 

 

 

A la une Mode

Oh my pattern, ou parce que la couture c’est aussi de la mode!

bonjour!

je reviens vers vous aujourd’hui pour vous annoncer l’ouverture d’un nouveau shop qui va réunir plusieurs marques de patrons indépendants et tout ce qui concerne la couture et l’art du fil: Oh my pattern.

J’ai été contactée par le site il y a plusieurs semaines afin de faire partie de la sélection des marques revendues sur la plate forme (merci!!!), et cela m’a donné l’occasion de me pencher un peu sur le web magazine éponyme. Ce que j’ai immédiatement beaucoup aimé, c’est le lien direct qui est établi entre la mode et l’univers du prêt à porter , et la couture.

Cela était pour moi une absolue évidence, avant d’être couturière je suis mordue de mode, et c’est l’envie d’avoir une garde robe qui me ressemble qui oriente mes choix de créatrice. J’étais ravie donc qu’un site se consacre à ces 2 « mondes » et surtout mette bien en lumière combien le travail des créateurs de patrons indépendants peut être un peu le même que celui des stylistes des marques de mode (à la différence que si la mode peut exploiter sur plusieurs saisons la même coupe, donc le même patronage, dans la couture il nous faut repenser entièrement la ligne des vêtements à chaque collection).

Oh my pattern propose plusieurs rubriques sur son web magazine, des tutoriels, des décryptages de tendances, et surtout une rubrique Make it or buy it que je trouve super!

Bref, un multi marque couturo modesque qui fait du bien et ouvre l’horizon des couturières et des fans de fringues 🙂 lien du shop ICI

Merci à Pauline et Christophe de m’avoir conviée à faire partie de l’aventure!

Mode Tutoriel

une Rocaille bubble gum, et sans col!

bonjour!

En attendant la sortie de la nouvelle collection (Avrillllll!!!!) je voulais vous proposer aujourd’hui une déclinaison de ma (votre ?!) chouchou de cet hiver, la jolie blouse Rocaille. Cette petite blouse a l’avantage de proposer différents finitions de bas volets (tous ces éléments étant interchangeables, vous pouvez vous amuser 🙂 ).

Mais ayant pu lire que les cols montants ne plaisent pas à toutes (peur d’être engoncée, appréhension de coudre un col notamment), je voulais vous montrer une autre manière d’aborder la belle Rocaille: sans col!

Pour ce faire, j’ai retravaillé les parementures afin que votre finition encolure soit parfaite, et je vous propose de fermer l’ouverture avec une petite bride.

j’aime beaucoup le résultat, et cette nouvelle version avec ses tons tout doux appelle le printemps. Ce si joli tissu vient de chez les Coupons de saint Pierre, c’est un seersucker avec des rayures rose tendre rehaussées de lurex (du qui brille!) à un prix tout doux (20 euros les 3 m, je me tâte fortement à commander toutes les couleurs tant il est beau!).

Pour les finitions, j’ai gardé le bas volets dos, les pattes d’épaule, et j’ai choisi de jouer avec les rayures en prenant le bas volet court des épaules, avec la rayure orientée différemment du buste.

 

Que dire à part que je suis en amour de ma nouvelle blouse.

Pour vous permettre cette petite transformation, voici le pas à pas de la modif 😉

La parementure:

Vous allez reprendre le tracé de votre parementure devant et dos, commencez part le dos, en créant une parementure qui sera longue de 4 cm le long de l’épaule et 5 cm au milieu ( au pli).

Reprenez ensuite la parementure devant pour l’étendre jusqu’à l’épaule avec ici également 4 cm. Tracé sur votre buste la parementure initiale et redssinez là, puis décalquez votre nouvelle parementure.

Assemblez vos parementures endroit contre endroit par les épaules.

Surfilez les coutures, et surliez tout l’extérieur de votre parementure.

La jolie bride: prenez une bande de 10 cm environ de long sur 5 de large, et pré pliez en son milieu endroit contre endroit. Mettez un cordon en sandwich, et cousez d’abord dans le sens de la largeur, puis en redescendant le long du cordon. Dégarnissez l’excès de tissu, poussez un peu l’extrémité du cordon vers l’intérieur avec un petit ciseau, puis tirez le cordon, tadammmm un joli spaghetti (c’est la même technique pour les bretelles 😉 ).

Coupez une portion d’environ 4 cm de long que vous replierez pour former la bride.

 

Positionnez la parementure endroit contre endroit sur l’encolure, insérez votre bride (attention en la positionnant il faut tenir compte de la marge de couture entre la parementure et l’encolure).

Cousez, et suivez le tracé de la fente milieu devant (comme indiqué ici dans le tuto de Rocaille).

Dégarnissez vos angles, crantez votre arrondi encolure retournez et voilà le travail!

Plus qu’à choisir le joli bouton.

J’espère que cette nouvelle version vous plaira aussi, peut être plus légère en prévision des beaux jours!

A bientôt!

 

A la une Mode

Mon aventure avec Capsul Studio

bonjour à tous!

je me fais rare sur le blog en ce moment, car je suis en pleine élaboration de la nouvelle collection. Je vous proposer une nouvelle et belle garde robe estivale, et j’ai à cœur de vous proposer des patrons de plus en plus travaillés, avec surtout plusieurs déclinaisons possibles. Du coup le travail pour chaque patron est démultiplié, et j’espère que cette notion vêtements avec plusieurs options proposés dans une même pochette vous plaira (plus de plaisir, plus de fringues, what else 😉 )! Etant témoin au mariage d’un couple d’amis très proches, c’est l’envie d’être belle en Dessine moi un patron le jour J tout en restant confortable qui a initié les modèles (va y avoir de la robe !!!!). Bref, ça turbine sec dans mon salon.

Je profite de ce temps OFF pour revenir sur un projet que j’avais brièvement abordé mais qui est pourtant une expérience au combien palpitante: la plate forme Capsul studio!

C’est quoi donc ?!  Le principe de Capsul studio est assez simple: mettre en relation des couturières et des modeuses, des filles qui veulent consommer la mode autrement, et surtout avoir une garde robe avec un petit supplément d’âme (ouste Zara, H et M et co!). Les vêtements proposés sont issus du travail de créateurs de patron de couture, dont ma pomme!!!! Et vous pouvez choisir en étroite relation avec votre couturière votre tissu, vos petits éléments de finitions, bref une appropriation du vêtement!

Comment je me suis retrouvée là ?! Lors du salon Création et savoir faire 2016 j’avais rencontré et sympathisé avec la team de choc de Louis Antoinette Paris, marque de patron indépendant à l’initiative de ce projet. Rien n’avait été établi mais l’envie de travailler ensemble autour d’un projet différent et l’envie d’ouvrir la couture au monde de la mode nous avaient rapproché. Et au printemps 2017, Floriane m’a recontactée et exposée plus précisément leur concept de plate forme. J’étais très heureuse qu’ils souhaitent intégrer Dessine moi un patron à ce projet, mais j’avais une petite réticence: je ne lâche pas l’idée de pouvoir un jour proposer mes propres vêtements issus de mon travail de création, avec mes tissus ect… Mais bon, la réflexion n’a pas été longue car soyons pragmatiques, je ne peux actuellement me lancer dans une telle entreprise.

Et puis la perspective de savoir que mes patrons allaient être accessibles au delà de la sphère couture, proposés par des couturières extrêmement consciencieuses, c’est toucher mon rêve du doigt sans aucune contrainte (merci la team Capsul :))) ), donc GO GO GO

Quid du droit d’auteur sur mes patrons: suite à la présentation de Capsul studio sur les réseaux sociaux, j’ai vu des commentaires notamment de couturières professionnelles qui s’interrogeaient sur le pourquoi de l’exploitation des patrons de créateurs indépendants sur la plate forme, et je pense surtout sur le pourquoi c’est normalement interdit. Je ne peux pas parler pour les autres créateurs présents, mais je vais vous exposer ma position.

Les patrons que je crée pour Dessine moi un patron sont bien entendu des modèles « originaux », je réalise le patronage de A à Z. Je fais ensuite digitaliser et grader par une modéliste pro mes patrons. Ce que je demande à cette personne n’est qu’une partie de son travail, elle officie normalement pour le prêt à porter et pourrait si tel était mon souhait pousser le process jusqu’à proposer des fichiers exploitables pour des usines textiles. Mes patrons sont donc mes vêtements « en puissance ».

Si je décide un jour de pousser l’expérience dans le monde du prêt à porter, j’aurais une totale maîtrise aussi bien des finitions que des tissus, de la communication autour de ma marque, de l’image que je veux véhiculer à travers mes modèles ect…. C’est là le réel compromis que j’ai fait en acceptant l’aventure avec Capsul Studio: accepter que mes modèles soient interprétés par d’autres pour les proposer tout fait. Mais par ailleurs les couturières ont acheté mes patrons et  je perçois une rémunération pour les vêtements vendus donc je suis rétribuée au titre des droits d’auteurs. Et surtout je fais confiance à Capsul Studio quant à la modération des créations proposées, et à l’image qui en sera véhiculée. Je n’accepte par contre pas qu’une couturière (aussi douée et animée de bonnes intentions soit elle) propose au prix d’un patron pochette des vêtements à partir de mon travail (et cela m’est déjà venu aux oreilles, avec des personnes qui n’hésitez pas à se réclamer créatrices de modèles originaux).  J’estime avoir le droit de m’attribuer l’exclusivité de mon travail, mais aussi de permettre sous des conditions contractuelles extrêmement précises l’usage de mes patrons à qui je le décide.

La mode autrement avant de coudre j’étais déjà mordue de mode, j’aimais donc « consommer » des vêtements aussi bien chez grandes enseignes abordables qu’auprès de marques plus haut de gamme. Quand je me suis mise à la couture, et encore plus quand j’ai crée mes propres patrons, mon approche du shopping a été révolutionnée. Mais surtout j’ai pris conscience en cousant moi même mes vêtements que c’est un travail précis, chronophage, et qu’un tee-shirt vendu 5 à 10 euro, une robe travaillée à 40 euro…comment dire même avec un plateau technique professionnel, une couturière très aguerrie…bon clairement il y a un loup, et derrière tout cela une personne qui coud.

Et indépendamment de ces considérations éthiques, il y a aussi une envie de s’individualiser, et pour la personne qui ne sait pas coudre le concept de Capsul me semble hautement intéressant!

Voilà, vous en savez plus sur ma façon d’aborder cette nouvelle expérience! Je profite de cet article pour remercier toutes les couturières qui me font confiance et proposent mes patrons sur leur corner, YOU ROCK GIRLS!!! A très bientôt pour de nouvelles cousettes, en attendant la nouvelle collection 🙂

A la une Mode

Plan B pour un petit haut festif…cousez vite votre caraco Cédrat!

Vous êtes à la bourre dans vos courses de Noël…normal! Il vous reste encore quelques jours pour finir de remplir votre hotte et gâter vos proches. Mais avez-vous eu le temps de penser à votre tenue de fête? Et surtout, n’aimeriez-vous pas passer le réveillon dans une tenue hand made?

Il est trop tard me direz-vous, je n’aurais pas le temps de me coudre quoique ce soit….hummmmm mais Emilie est là! Vous vous souvenez du caraco Cédrat, le petit top à jolis noeuds sur les épaules et reversible en plus, avec la possibilité de cle modèle avec ses belles découpes, ou pour les débutantes mettre l’accent exclusivement sur les petits noeuds…vous aviez pu le découvrir lors de ma collab’ de cet été avec le magazine Modes et Travaux,et bien je vous l’offre, et j’imagine déjà les versions en tissus festifs, la doublure vous permettant toutes les transparences! A vous le joli caraco cousu plus vite que l’éclair!

Toutes les versions présentées ici ont été cousues avec des tissus de chez ma Petite Mercerie.

Cliquez sur les liens ci dessous pour télécharger la planche du patron, la notice de montage et les infos sur le patron,tableau de taille ect….

tableau de mesures et infos cédrat

Le top cédrat brochure

planche caraco cédrat

je vous souhaite à tous de merveilleuses fêtes, je ne sais pas si j’aurais le temps de vous refaire un coucou d’ici là sur le blog, alors mille baisers, du bonheur, et un petit zeste de self control car les fêtes de famille, c’est beau mais parfois c’est un peu chaud 😉

Mode

Mon expérience CSF…enfin!

bonjour!

Après plusieurs faux départs (hum hum….) je vais aujourd’hui vous parler de MON CSF 😉

 

Pour les non initiés, CSF c’est le salon Créations et savoir faire, qui se déroule à Paris et qui est un énorme évènement du DIY et des activités telles que couture, tricot, broderie ect… autant dire pour nous les couturières le méga giga kiff!!!! Et pour la 1ère année, j’ai pris mon stand, avec tout ce que cela implique en terme de préparation et d’investissement. Car qu’on se le dise, le stand CSF coûte cher, et il faut également préparer un stock important (donc beaucoup de frais et de travail en amont). Et pour moi qui venait de Montpellier, comment dire….une véritable expédition! Mais je n’était pas vraiment seule, car avec Zoé de Eglantine et Zoé nous avions prévu 2 stands côte à côte et sans cloison de séparation, donc un bel espace en perspective et surtout de la compagnie avec qui vivre tout ça!!!

Je suis venue seule au salon avec ma voiture chargée comme un œuf, et le périple jusqu’à Paris s’il s’est bien passé  m’a quand même donné quelques nuits blanches (7h de route seule, et si j’ai un souci de voiture, et si on me braque mon stock, et si et si…mode anxiété maximum!). Mais comment tous les anxieux, je vérouille au max mon organisation et zéro accro! En arrivant le soir à l’hôtel j’ai laissé ma précieuse voiture et son précieux chargement et j’ai foncé chez ma copine Ariane de La boutique de Louise pour récupérer quelques éléments déco afin de vous offrir un joli stand. Car cela aussi a beaucoup occupé mon esprit: 6 m carrés à habiller c’est peu mais il faut que ce soit beau et cohérent avec ce que je voulais transmettre de Dessine moi un patron.

J’avais fait faire par Vistaprint (au top!!!) une belle bannière avec mon logo, et j’avais prévu de quoi faire de belles maxi fleurs en papier dans « mes couleurs ». J’ai aussi encadré mes aquarelles qui servent d’illustrations aux patrons pochettes, pris un joli miroir et monté un beau mannequin de magasin de prêt à porter. Mais il fallait un peu de vie là dedans! Et bien vous présenter les vêtements issus des patrons (et là soyons clairs c’est ma garde robe qui a fait le voyage avec moi 🙂 ).

Pour moi passé le trajet le gros moment de stress était le montage du stand, n’ayant jamais fait aucun salon. Heureusement Zoé m’a vite rejoint pour me donner le ton. Et j’ai eu la chance d’avoir de bons coups de mains (merci Olivier des BG, ma Cindy qui a été redoutable sur la mise en place des patrons, le monsieur avec son chariot affrété par le CSf sur lequel j’ai fondu comme la misère sur le monde).

Bon, mais….ce CSF alors! Et bien comme je m’y attendais une déferlante de monde (et un engouement de oufff pour Rocaille merci!!!, de gentillesse de la part des clientes venues me faire un coucou. Beaucoup de travail bien entendu (pour la pause pipi faudra repasser) mais c’est bien pour cela qu’on vient!Et une autre grande première pour moi: une séance de dédicace sur le stand de mon éditeur Mango!!!

Le plaisir aussi de croiser les copines créatrices, d’en rencontrer certaines « pour de vrai » avoir échangé sur IG, de découvrir des gens passionnés comme moi, et qui s’interrogent également sur comment mener à bien sa vie pro avec un métier créatif (poke à Mathilde qui je souhaite tout plein de bonne chose pour son joli projet, la team Louis Antoinette et les couturières capsul Studio, faut que je vous en parle plus longuement d’ailleurs! Ikatee, Mouna sew, Super bison, Anne K, Anna Rose pattern, Dp Studio et surtout  ma ravissante et très souriant voisine d’en face  Des Patronnes, et à ceux que j’oublie mais que je remercie d’être venu à ma rencontre car cela fait super chaud au coeur!!!!). On est souvent chacune dans nos coins et se retrouver et échanger quelques mots cela fait du bien. J’ai adoré rencontrer la team fofolle et très soudée de Cousu Main, un petit bonheur à mon arrivée chaque matin (ils étaient tout devant ces pistonnés!). Un grand merci à Aurélie de Chez Machine d’être venue depuis La Grande Mercerie me faire un coucou et un joli cadeau nommé Marilou, un immense merci à Esther Guylaine pour son aide tout le vendredi (et ce n’était pas du luxe!!!), à Zoé pour m’avoir proposé de partager le stand et pour le soutien et les rires, à tous ceux et celles qui sont passés me voir, m’ont dit un mot gentil, et merci à ceux qui ne connaissaient pas Dessine moi un patron et qui se sont arrêtés pour me découvrir. Car quand on crée on doute beaucoup, et quel bonheur de voir que mon univers vous plaît, que les vêtements issus des patrons ont eu du succès donc que mes choix aussi bien de modèles que de tissu sont en cohérence avec ce que je souhaite mettre en avant dans mon amour de la mode.

Et c’est aussi l’occasion de faire des rencontres pro, de faire un coucou à mes revendeurs (Cousette, un Chat sur un fil, Motif personnel, Rascol qui sont venus me saluer), et d’être approché par de nouveaux revendeurs, et je suis heureuse d’avoir eu cette chance!

J’illustre peu cet article avec des photos du CSf car je n’ai pas eu le temps/l’idée d’en prendre, mais j’ai profité de quelques rayons de soleil pour shooter 2 vêtements qui ont eu un succès fou au CSf, ma Violette  en guipure rouge Pretty mercerie, et ma veste Sable dans le crêpe viscose trop beau Eglantine et Zoé. Cet imprimé n’est plus dispo mais d’autres tout aussi beaux se prêteront à merveilles à une veste sable! Je porte mon pantalon Embrun pied de poule de chez Little fabric, et le joli ruban glissé dans ma dernière commande Pretty mercerie.

 

Et enfin merci à ceux qui n’étaient pas au salon, mais qui ont suivi mes tribulations via IG et qui m’ont envoyé d’adorables messages, vous êtes au top!!!!

A la une Mode Tutoriel

Rocaille, et si c’était une robe?!

bonjour

me voici aujourd’hui pour vous proposer le tutoriel de montage de votre blouse Rocaille. J’ai profité de la réalisation de ce pas à pas pour coudre une version robe de ma petite dernière (et déjà une belle histoire se noue entre nous….).

Rocaille présentant la possibilité de choisir entre 2 types de bas volets devant, il y aura les 2 possibilités illustrées et donc 2 modèles de tissu (ne soyez donc pas surpris, des motifs foufous ne se sont pas incrustés par hasard 😉 ). Le tissu imprimé que vous pouvez voir dans l’article de présentation du patron vient de chez Aniline.

 

Cette version robe est comme une évidence, tant elle est simple à mettre en œuvre et pour un résultat que j’aime beaucoup. J’ai cousu ma robe dans un lainage très très léger et extrêmement agréable à porter (il vient d’une petite mercerie près de chez moi). La couleur marron glacé n’est pas évidente à restituer, mais le tissage serré sur l’endroit apporte une chatoyance (si si ma robe chatoie!) très belle. J’ai choisi de petits boutons facetés dorés de Pretty mercerie, et j’ai fait les piqûre des ourlets de mes bas volets et fil doré (ça bling grave par ici). Je la porte lâche ou ceinturée.

Pour donner un peu de peps à ma tenue j’ai choisi mes jolies boucles pompons cobalt et mon sautoir d’amour de ma copine Ilabella.

J’espère que ce tuto dédramatisera la réalisation de votre blouse Rocaille, et que cette nouvelle version vous inspirera encore une jolie déclinaison autour de mon nouveau patron.

Zou c’est l’heure de bosser, voici LE PAS A PAS DE ROCAILLE:

pour la version robe j’ai simplement rallongé de 30 cm depuis la ligne de côté (et vous rejoignez en perpendiculaire le milieu devant et milieu dos).

1.coudre les pinces poitrine : reportez votre tracé de pince à l’aide d’une craie ou d’un stylo effaçable, superposez endroit contre endroit vos crans pour plier et créer votre pince et cousez le long du tracé. Sur la pointe de la pince finissez par ¾ points sur votre tracé afin de ne pas marquer à l’excès votre pince et venir faire « mourir » votre couture.

2. la fente encolure : surfilez le tour de votre pièce propreté. Positionnez votre propreté (que vous aurez pris le soin de thermocoller) endroit contre endroit sur votre buste devant, et cousez le long du tracé de la fente (au bas de la fente, aiguille plantée soulevez le pied et pivotez votre ouvrage de 90 degrés cousez sur 2/3 points, retournez à 90 degrés et remontez). Coupez entre vos lignes de couture, retournez votre propreté pour bien la plaquer à l’intérieur et repassez.

3. bavolet devant :
VERSION A :surfilez le bas de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit votre parementure préalablement thermocollée sur votre bas volet et assemblez. Crantez vos arrondis, et retournez sur l’intérieur votre parementure, repassez bien (si vous le souhaitez faites une surpiqûre sur l’endroit le long du bas du bas volet, cela stabilisera votre parementure et peut être décoratif). Réalisez la boutonnière. Fixez votre bas volet sur votre buste devant ENVERS contre ENDROIT par une couture dans la marge de couture.

VERSION B : réalisez l’ourlet en bas de vos pièces bavolet B, posez vos bavolets envers sur l’endroit du buste devant, et fixez par une couture à l’intérieur de la marge de couture.

4. Faites l’ourlet de votre bavolet dos. Cousez votre pince dos : piquez le long du repère, puis arrêtez votre couture, le reste du pli est libre. Repassez pour former votre pli creux. Mettez votre bavolet dos ENVERS contre ENDROIT du buste dos, et cousez dans la marge de couture pour fixer vos pièces ensembles.

 

 

 

5.Assemblez endroit contre endroit vos buste devant et dos par les épaules et les côtés. Surfilez et repassez bien.

6. le col : thermocollez vos pièces de col, assemblez-les endroit contre endroit en laissant bien le bas du col ouvert. Crantez les arrondis, dégarnissez vos angles et retournez votre col sur l’endroit.

Positionnez bord à bord et endroit contre endroit votre col sur votre encolure, en vous aidant des crans de montage, et cousez. La portion droite ressort un peu (elle supportera le bouton) et la portion gauche sera à l’aplomb de l’encolure.
Retournez votre col, et rentrez vos marges de couture à l’intérieur du col, puis épinglez bien tout le tour du col pour prendre en sandwich votre encolure dans votre col avec les marges de couture régulièrement rentrées et plaquées. Cette seconde couture d’assemblage sera sur l’endroit et l’extérieur de votre col donc soignez bien votre travail. Réalisez la boutonnière.

7. les manches : fermez vos manches, et surfilez tout le long de votre couture.
Si vous souhaitez ajouter la patte d’épaule : réalisez votre patte en assemblant 2 pièces endroit contre endroit, crantez vos arrondis et retournez sur l’endroit avec un retourne biais. Faites la boutonnière et pour un fini plus joli surpiquez votre pièce.

 

Au moment du montage de votre manche vous intercalez votre patte entre la manche et l’emmanchure au niveau de l’épaule. le patronage de la patte étant le même pour toutes les tailles fixez avec des épingles à l’emplacement souhaité, vous éliminerez le surplus de longueur après avoir assemblé manche.
Montez votre manche sur votre emmanchure, endroit contre endroit (vous glissez votre manche dans l’emmanchure et vous épinglez par « le trou » de l’emmanchure et faisant bien correspondre les coutures dessous de bras, le cran tête de manche avec la couture épaule, et vos crans devant et dos. Une fois ces points épinglés vous épinglez tout le tour en résorbant un peu l’embu (si besoin, vous pouvez venir froncer un peu votre tête de manche avec un fil de fronce avant de venir épingler pour faciliter la gestion de l’embu).

8. les finitions : réalisez l’ourlet bas de manches et au bas de votre blouse. Choisissez et cousez vos plus beaux boutons….alors, elle est pas belle la vie!

Je vous dis à bientôt pour mon article CSF (oui je sais je tarde….)

A la une Mode

La blouse Rocaille

bonsoir!

Après une absence prolongée pour cause de CSF (la préparation du salon est en soit une grande partie travail 😉 ) je reviens pour vous présenter officiellement la petite dernière de la collection automne / hiver, la blouse Rocaille. Celle ci, elle vous fait craquer et j’ai été complètement prise au dépourvu lors du salon car mon stock à fondu comme neige au soleil. Sa sortie a donc été un peu retardée pour cause de réimpression (et il est de même pour Violette, Dahlia ect…les blouses ont eu le vent en poupe lors du salon !!!).

Alors voilà, parlons un peu de cette coquine de blouse….l’idée derrière ce modèle c’est un mélange de baroudeuse/brit girl façon gentlewomanfarmer/ blouse graphique chic…oui je sais ça fait beaucoup pour un seul vêtement, mais attendez! détails qui font mouches sont les bas volets, et le bonheur c’est d’en avoir plusieurs afin de choisir la dégaine que l’on souhaite adopter en Rocaille. Le bas volet dos d’abord, avec son détail pli creux qui lui confère un tombé et un mouvement vraiment très joli (d’autant plus si vous choisissez de porter votre blouse rentrée dans votre pantalon/jean/poum poum Pippa).

en tissu viscose sergé tellement belle et douce de chez Printstand!

Et les bas volets devant vos se plier à vos envies: en triangle graphique et symétrique, ou en bas volet genre trench très 1er degré mais totalement charmant. Les pattes d’épaules sont le petit détail qui affirme l’allure et donne la touche finale à votre allure.

le tissu viscose imprimé façon broderie de folie de chez Aniline

le sublime crêpe viscose imprimé Botanica de chez Eglantine et Zoé

la viscose toute douce de chez Pretty mercerie

Bref Rocaille c’est la nouvelle merveille de ma penderie (et je me prépare « dans ma tête » une version robe qui sera l’occasion de vous proposer le tutoriel de ce patron (non mais en robe!!!!!!).

Pour ce soir je vais en rester là, car le CSF et comment j’ai vécu ce 1er salon en tant qu’exposante méritent un vrai article, j’ai tellement de choses à en dire (et cette semaine je cours après le temps).

Alors à très vite, avec un tuto ou 2 (Camélia n’a pas dit son dernier mot et pour celles qui ont cousu sable j’ai prévu le même montage de doublure en pas à pas pour ma petite veste chouchou 🙂 ).

Plein de baisers à tous, cœurs dans les yeux et tout et tout, ce séjour à Paris m’a reboostée!!!!

A la une Mode

dans la famille Dessine moi un patron je voudrais Miss Granite!

bonjour!

je suis ravie de vous retrouver pour vous présenter une jolie demoiselle, la nouvelle Miss Granite.

Granite c’est votre patron chouchou de la rentrée Dessine moi un patron, et comme je vous comprends! Son format doudou et moderne, sa ligne originale et surtout ses belles manches bouffantes, j’en ai réalisé tout un tas en sweat, en jersey, en maille (et j’ai un hybride à vous présenter très bientôt 🙂 ). Alors je me suis dit que les fillettes aussi avez droit à leur joli sweat, et voici Miss Granite. La seule différence avec Granite est que le patron est conçu pour que l’encolure et les poignets soient cousu dans le même tissu sweat que le corps (pas de course obligatoire au bord côtes). Attention quand même votre tissu devra présenter une certaine élasticité.

Pour le test du patron, j’ai cousu une version mais mon seul modèle étant mon petit garçon….photos interdites!!! Alors je remercie de tout mon coeur ma team de maman testeuses de choc qui m’ont non seulement aidé sur le test mais m’ont aussi permis de partager leurs jolis créations et les ravissants petits modèles qui les portent. Un MERCI plein d’amour à Aline, Cindy et Esther Guylaine et leurs jolies minettes!

duo de coquines, et broderie d’amour!!!! merci Cindy!

non mais cette crapule!

une grande demoiselle et ses poignets contrastants, merci Aline!

les jolis poignets de la petite mélomane, et cette impression on en parle ?! merci Esther Guylaine

en duo ravissant avec Miss Dahlia!