Browsing Category

Mode

A la une Mode

Plan B pour un petit haut festif…cousez vite votre caraco Cédrat!

Vous êtes à la bourre dans vos courses de Noël…normal! Il vous reste encore quelques jours pour finir de remplir votre hotte et gâter vos proches. Mais avez-vous eu le temps de penser à votre tenue de fête? Et surtout, n’aimeriez-vous pas passer le réveillon dans une tenue hand made?

Il est trop tard me direz-vous, je n’aurais pas le temps de me coudre quoique ce soit….hummmmm mais Emilie est là! Vous vous souvenez du caraco Cédrat, le petit top à jolis noeuds sur les épaules et reversible en plus, avec la possibilité de cle modèle avec ses belles découpes, ou pour les débutantes mettre l’accent exclusivement sur les petits noeuds…vous aviez pu le découvrir lors de ma collab’ de cet été avec le magazine Modes et Travaux,et bien je vous l’offre, et j’imagine déjà les versions en tissus festifs, la doublure vous permettant toutes les transparences! A vous le joli caraco cousu plus vite que l’éclair!

Toutes les versions présentées ici ont été cousues avec des tissus de chez ma Petite Mercerie.

Cliquez sur les liens ci dessous pour télécharger la planche du patron, la notice de montage et les infos sur le patron,tableau de taille ect….

tableau de mesures et infos cédrat

Le top cédrat brochure

planche caraco cédrat

je vous souhaite à tous de merveilleuses fêtes, je ne sais pas si j’aurais le temps de vous refaire un coucou d’ici là sur le blog, alors mille baisers, du bonheur, et un petit zeste de self control car les fêtes de famille, c’est beau mais parfois c’est un peu chaud 😉

Mode

Mon expérience CSF…enfin!

bonjour!

Après plusieurs faux départs (hum hum….) je vais aujourd’hui vous parler de MON CSF 😉

 

Pour les non initiés, CSF c’est le salon Créations et savoir faire, qui se déroule à Paris et qui est un énorme évènement du DIY et des activités telles que couture, tricot, broderie ect… autant dire pour nous les couturières le méga giga kiff!!!! Et pour la 1ère année, j’ai pris mon stand, avec tout ce que cela implique en terme de préparation et d’investissement. Car qu’on se le dise, le stand CSF coûte cher, et il faut également préparer un stock important (donc beaucoup de frais et de travail en amont). Et pour moi qui venait de Montpellier, comment dire….une véritable expédition! Mais je n’était pas vraiment seule, car avec Zoé de Eglantine et Zoé nous avions prévu 2 stands côte à côte et sans cloison de séparation, donc un bel espace en perspective et surtout de la compagnie avec qui vivre tout ça!!!

Je suis venue seule au salon avec ma voiture chargée comme un œuf, et le périple jusqu’à Paris s’il s’est bien passé  m’a quand même donné quelques nuits blanches (7h de route seule, et si j’ai un souci de voiture, et si on me braque mon stock, et si et si…mode anxiété maximum!). Mais comment tous les anxieux, je vérouille au max mon organisation et zéro accro! En arrivant le soir à l’hôtel j’ai laissé ma précieuse voiture et son précieux chargement et j’ai foncé chez ma copine Ariane de La boutique de Louise pour récupérer quelques éléments déco afin de vous offrir un joli stand. Car cela aussi a beaucoup occupé mon esprit: 6 m carrés à habiller c’est peu mais il faut que ce soit beau et cohérent avec ce que je voulais transmettre de Dessine moi un patron.

J’avais fait faire par Vistaprint (au top!!!) une belle bannière avec mon logo, et j’avais prévu de quoi faire de belles maxi fleurs en papier dans « mes couleurs ». J’ai aussi encadré mes aquarelles qui servent d’illustrations aux patrons pochettes, pris un joli miroir et monté un beau mannequin de magasin de prêt à porter. Mais il fallait un peu de vie là dedans! Et bien vous présenter les vêtements issus des patrons (et là soyons clairs c’est ma garde robe qui a fait le voyage avec moi 🙂 ).

Pour moi passé le trajet le gros moment de stress était le montage du stand, n’ayant jamais fait aucun salon. Heureusement Zoé m’a vite rejoint pour me donner le ton. Et j’ai eu la chance d’avoir de bons coups de mains (merci Olivier des BG, ma Cindy qui a été redoutable sur la mise en place des patrons, le monsieur avec son chariot affrété par le CSf sur lequel j’ai fondu comme la misère sur le monde).

Bon, mais….ce CSF alors! Et bien comme je m’y attendais une déferlante de monde (et un engouement de oufff pour Rocaille merci!!!, de gentillesse de la part des clientes venues me faire un coucou. Beaucoup de travail bien entendu (pour la pause pipi faudra repasser) mais c’est bien pour cela qu’on vient!Et une autre grande première pour moi: une séance de dédicace sur le stand de mon éditeur Mango!!!

Le plaisir aussi de croiser les copines créatrices, d’en rencontrer certaines « pour de vrai » avoir échangé sur IG, de découvrir des gens passionnés comme moi, et qui s’interrogent également sur comment mener à bien sa vie pro avec un métier créatif (poke à Mathilde qui je souhaite tout plein de bonne chose pour son joli projet, la team Louis Antoinette et les couturières capsul Studio, faut que je vous en parle plus longuement d’ailleurs! Ikatee, Mouna sew, Super bison, Anne K, Anna Rose pattern, Dp Studio et surtout  ma ravissante et très souriant voisine d’en face  Des Patronnes, et à ceux que j’oublie mais que je remercie d’être venu à ma rencontre car cela fait super chaud au coeur!!!!). On est souvent chacune dans nos coins et se retrouver et échanger quelques mots cela fait du bien. J’ai adoré rencontrer la team fofolle et très soudée de Cousu Main, un petit bonheur à mon arrivée chaque matin (ils étaient tout devant ces pistonnés!). Un grand merci à Aurélie de Chez Machine d’être venue depuis La Grande Mercerie me faire un coucou et un joli cadeau nommé Marilou, un immense merci à Esther Guylaine pour son aide tout le vendredi (et ce n’était pas du luxe!!!), à Zoé pour m’avoir proposé de partager le stand et pour le soutien et les rires, à tous ceux et celles qui sont passés me voir, m’ont dit un mot gentil, et merci à ceux qui ne connaissaient pas Dessine moi un patron et qui se sont arrêtés pour me découvrir. Car quand on crée on doute beaucoup, et quel bonheur de voir que mon univers vous plaît, que les vêtements issus des patrons ont eu du succès donc que mes choix aussi bien de modèles que de tissu sont en cohérence avec ce que je souhaite mettre en avant dans mon amour de la mode.

Et c’est aussi l’occasion de faire des rencontres pro, de faire un coucou à mes revendeurs (Cousette, un Chat sur un fil, Motif personnel, Rascol qui sont venus me saluer), et d’être approché par de nouveaux revendeurs, et je suis heureuse d’avoir eu cette chance!

J’illustre peu cet article avec des photos du CSf car je n’ai pas eu le temps/l’idée d’en prendre, mais j’ai profité de quelques rayons de soleil pour shooter 2 vêtements qui ont eu un succès fou au CSf, ma Violette  en guipure rouge Pretty mercerie, et ma veste Sable dans le crêpe viscose trop beau Eglantine et Zoé. Cet imprimé n’est plus dispo mais d’autres tout aussi beaux se prêteront à merveilles à une veste sable! Je porte mon pantalon Embrun pied de poule de chez Little fabric, et le joli ruban glissé dans ma dernière commande Pretty mercerie.

 

Et enfin merci à ceux qui n’étaient pas au salon, mais qui ont suivi mes tribulations via IG et qui m’ont envoyé d’adorables messages, vous êtes au top!!!!

A la une Mode Tutoriel

Rocaille, et si c’était une robe?!

bonjour

me voici aujourd’hui pour vous proposer le tutoriel de montage de votre blouse Rocaille. J’ai profité de la réalisation de ce pas à pas pour coudre une version robe de ma petite dernière (et déjà une belle histoire se noue entre nous….).

Rocaille présentant la possibilité de choisir entre 2 types de bas volets devant, il y aura les 2 possibilités illustrées et donc 2 modèles de tissu (ne soyez donc pas surpris, des motifs foufous ne se sont pas incrustés par hasard 😉 ). Le tissu imprimé que vous pouvez voir dans l’article de présentation du patron vient de chez Aniline.

 

Cette version robe est comme une évidence, tant elle est simple à mettre en œuvre et pour un résultat que j’aime beaucoup. J’ai cousu ma robe dans un lainage très très léger et extrêmement agréable à porter (il vient d’une petite mercerie près de chez moi). La couleur marron glacé n’est pas évidente à restituer, mais le tissage serré sur l’endroit apporte une chatoyance (si si ma robe chatoie!) très belle. J’ai choisi de petits boutons facetés dorés de Pretty mercerie, et j’ai fait les piqûre des ourlets de mes bas volets et fil doré (ça bling grave par ici). Je la porte lâche ou ceinturée.

Pour donner un peu de peps à ma tenue j’ai choisi mes jolies boucles pompons cobalt et mon sautoir d’amour de ma copine Ilabella.

J’espère que ce tuto dédramatisera la réalisation de votre blouse Rocaille, et que cette nouvelle version vous inspirera encore une jolie déclinaison autour de mon nouveau patron.

Zou c’est l’heure de bosser, voici LE PAS A PAS DE ROCAILLE:

pour la version robe j’ai simplement rallongé de 30 cm depuis la ligne de côté (et vous rejoignez en perpendiculaire le milieu devant et milieu dos).

1.coudre les pinces poitrine : reportez votre tracé de pince à l’aide d’une craie ou d’un stylo effaçable, superposez endroit contre endroit vos crans pour plier et créer votre pince et cousez le long du tracé. Sur la pointe de la pince finissez par ¾ points sur votre tracé afin de ne pas marquer à l’excès votre pince et venir faire « mourir » votre couture.

2. la fente encolure : surfilez le tour de votre pièce propreté. Positionnez votre propreté (que vous aurez pris le soin de thermocoller) endroit contre endroit sur votre buste devant, et cousez le long du tracé de la fente (au bas de la fente, aiguille plantée soulevez le pied et pivotez votre ouvrage de 90 degrés cousez sur 2/3 points, retournez à 90 degrés et remontez). Coupez entre vos lignes de couture, retournez votre propreté pour bien la plaquer à l’intérieur et repassez.

3. bavolet devant :
VERSION A :surfilez le bas de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit votre parementure préalablement thermocollée sur votre bas volet et assemblez. Crantez vos arrondis, et retournez sur l’intérieur votre parementure, repassez bien (si vous le souhaitez faites une surpiqûre sur l’endroit le long du bas du bas volet, cela stabilisera votre parementure et peut être décoratif). Réalisez la boutonnière. Fixez votre bas volet sur votre buste devant ENVERS contre ENDROIT par une couture dans la marge de couture.

VERSION B : réalisez l’ourlet en bas de vos pièces bavolet B, posez vos bavolets envers sur l’endroit du buste devant, et fixez par une couture à l’intérieur de la marge de couture.

4. Faites l’ourlet de votre bavolet dos. Cousez votre pince dos : piquez le long du repère, puis arrêtez votre couture, le reste du pli est libre. Repassez pour former votre pli creux. Mettez votre bavolet dos ENVERS contre ENDROIT du buste dos, et cousez dans la marge de couture pour fixer vos pièces ensembles.

 

 

 

5.Assemblez endroit contre endroit vos buste devant et dos par les épaules et les côtés. Surfilez et repassez bien.

6. le col : thermocollez vos pièces de col, assemblez-les endroit contre endroit en laissant bien le bas du col ouvert. Crantez les arrondis, dégarnissez vos angles et retournez votre col sur l’endroit.

Positionnez bord à bord et endroit contre endroit votre col sur votre encolure, en vous aidant des crans de montage, et cousez. La portion droite ressort un peu (elle supportera le bouton) et la portion gauche sera à l’aplomb de l’encolure.
Retournez votre col, et rentrez vos marges de couture à l’intérieur du col, puis épinglez bien tout le tour du col pour prendre en sandwich votre encolure dans votre col avec les marges de couture régulièrement rentrées et plaquées. Cette seconde couture d’assemblage sera sur l’endroit et l’extérieur de votre col donc soignez bien votre travail. Réalisez la boutonnière.

7. les manches : fermez vos manches, et surfilez tout le long de votre couture.
Si vous souhaitez ajouter la patte d’épaule : réalisez votre patte en assemblant 2 pièces endroit contre endroit, crantez vos arrondis et retournez sur l’endroit avec un retourne biais. Faites la boutonnière et pour un fini plus joli surpiquez votre pièce.

 

Au moment du montage de votre manche vous intercalez votre patte entre la manche et l’emmanchure au niveau de l’épaule. le patronage de la patte étant le même pour toutes les tailles fixez avec des épingles à l’emplacement souhaité, vous éliminerez le surplus de longueur après avoir assemblé manche.
Montez votre manche sur votre emmanchure, endroit contre endroit (vous glissez votre manche dans l’emmanchure et vous épinglez par « le trou » de l’emmanchure et faisant bien correspondre les coutures dessous de bras, le cran tête de manche avec la couture épaule, et vos crans devant et dos. Une fois ces points épinglés vous épinglez tout le tour en résorbant un peu l’embu (si besoin, vous pouvez venir froncer un peu votre tête de manche avec un fil de fronce avant de venir épingler pour faciliter la gestion de l’embu).

8. les finitions : réalisez l’ourlet bas de manches et au bas de votre blouse. Choisissez et cousez vos plus beaux boutons….alors, elle est pas belle la vie!

Je vous dis à bientôt pour mon article CSF (oui je sais je tarde….)

A la une Mode

La blouse Rocaille

bonsoir!

Après une absence prolongée pour cause de CSF (la préparation du salon est en soit une grande partie travail 😉 ) je reviens pour vous présenter officiellement la petite dernière de la collection automne / hiver, la blouse Rocaille. Celle ci, elle vous fait craquer et j’ai été complètement prise au dépourvu lors du salon car mon stock à fondu comme neige au soleil. Sa sortie a donc été un peu retardée pour cause de réimpression (et il est de même pour Violette, Dahlia ect…les blouses ont eu le vent en poupe lors du salon !!!).

Alors voilà, parlons un peu de cette coquine de blouse….l’idée derrière ce modèle c’est un mélange de baroudeuse/brit girl façon gentlewomanfarmer/ blouse graphique chic…oui je sais ça fait beaucoup pour un seul vêtement, mais attendez! détails qui font mouches sont les bas volets, et le bonheur c’est d’en avoir plusieurs afin de choisir la dégaine que l’on souhaite adopter en Rocaille. Le bas volet dos d’abord, avec son détail pli creux qui lui confère un tombé et un mouvement vraiment très joli (d’autant plus si vous choisissez de porter votre blouse rentrée dans votre pantalon/jean/poum poum Pippa).

en tissu viscose sergé tellement belle et douce de chez Printstand!

Et les bas volets devant vos se plier à vos envies: en triangle graphique et symétrique, ou en bas volet genre trench très 1er degré mais totalement charmant. Les pattes d’épaules sont le petit détail qui affirme l’allure et donne la touche finale à votre allure.

le tissu viscose imprimé façon broderie de folie de chez Aniline

le sublime crêpe viscose imprimé Botanica de chez Eglantine et Zoé

la viscose toute douce de chez Pretty mercerie

Bref Rocaille c’est la nouvelle merveille de ma penderie (et je me prépare « dans ma tête » une version robe qui sera l’occasion de vous proposer le tutoriel de ce patron (non mais en robe!!!!!!).

Pour ce soir je vais en rester là, car le CSF et comment j’ai vécu ce 1er salon en tant qu’exposante méritent un vrai article, j’ai tellement de choses à en dire (et cette semaine je cours après le temps).

Alors à très vite, avec un tuto ou 2 (Camélia n’a pas dit son dernier mot et pour celles qui ont cousu sable j’ai prévu le même montage de doublure en pas à pas pour ma petite veste chouchou 🙂 ).

Plein de baisers à tous, cœurs dans les yeux et tout et tout, ce séjour à Paris m’a reboostée!!!!

A la une Mode

dans la famille Dessine moi un patron je voudrais Miss Granite!

bonjour!

je suis ravie de vous retrouver pour vous présenter une jolie demoiselle, la nouvelle Miss Granite.

Granite c’est votre patron chouchou de la rentrée Dessine moi un patron, et comme je vous comprends! Son format doudou et moderne, sa ligne originale et surtout ses belles manches bouffantes, j’en ai réalisé tout un tas en sweat, en jersey, en maille (et j’ai un hybride à vous présenter très bientôt 🙂 ). Alors je me suis dit que les fillettes aussi avez droit à leur joli sweat, et voici Miss Granite. La seule différence avec Granite est que le patron est conçu pour que l’encolure et les poignets soient cousu dans le même tissu sweat que le corps (pas de course obligatoire au bord côtes). Attention quand même votre tissu devra présenter une certaine élasticité.

Pour le test du patron, j’ai cousu une version mais mon seul modèle étant mon petit garçon….photos interdites!!! Alors je remercie de tout mon coeur ma team de maman testeuses de choc qui m’ont non seulement aidé sur le test mais m’ont aussi permis de partager leurs jolis créations et les ravissants petits modèles qui les portent. Un MERCI plein d’amour à Aline, Cindy et Esther Guylaine et leurs jolies minettes!

duo de coquines, et broderie d’amour!!!! merci Cindy!

non mais cette crapule!

une grande demoiselle et ses poignets contrastants, merci Aline!

les jolis poignets de la petite mélomane, et cette impression on en parle ?! merci Esther Guylaine

en duo ravissant avec Miss Dahlia!

Mode Tutoriel

Dahlia col plissé: le tuto (trop facile!)

bonjour!!!

un tuto de début de semaine, ça vous tente?!

C’est ma jolie Dahlia qui est à l’honneur, à nouveau me dirais vous…après le col claudine, après le col lavallière volanté, voici comment j’ai réalisé la version col plissé. J’avais déjà cousu ppur ma rentrée (bouhouuuu) le col ainsi dans un joli tissu à rayure et mini pastèques de chez Cousette, et devant votre engouement sur IG je me suis dit qu’une démonstration par l’image ne mange pas de pain 😉

Et bien que ma belle Dahlia ait soufflé ses 2 bougies, je suis si contente de voir que les cols volantés, plissés et froncés sont toujours (enfin?!) d’actualité, il y en a dans tous les magazines de mode. Et comme ce qui est beau avec les patrons de couture c’est qu’on peut les adapter à l’envie, je voulais vous permettre également de profiter à nouveau de votre patron et son joli col désormais en plein cœur de la tendance!

voici donc une nouvelle version tout en tons dorés et caramel, dans un tissu viscose tout doux et léger de chez Folk and Fabric. Comme toujours avec cette mercerie en ligne, un tissu de super qualité et un motif très réussi, surtout avec cet effet de matière (vous pourrez voir sur les photos que le tissu est texturé). J’y ai adjoint un passepoil doré et un joli bouton fleur doré également (de l’or messire de l’or!!!). Avec la couleur caramel des petits motifs c’est vraiment réussi.

 

allez hop hop le tuto!

préparation de la bande plissée: ici j’ai diminué la largeur de la bande de 2cm (et 3 cm sur la 1ere version rayée) afin que le plissé se tienne bien. Marquez au fer le haut de votre bande et piquez qq points, dégainez votre pied pour ourlet roulotté et à l’aide du fil piqué, glissez votre bande dans le pied . Cousez. Pour les bords faites 2 petits plis l’un sur l’autre et cousez.

Assemblage bande-col: sur un de vos pieds de col positionnez votre bande endroit contre endroit, le sommet de la bande ourlé vers le bas, marquez votre milieu et éventuellement au 1/4 de chaque côté pour vous donner des repères. A titre indicatif mes plis font env. 1 cm. Epinglez à chaque extrémité en laissant la marge de couture d’assemblage des 2 pieds de col. Et maintenant venez modeler vos plis. Cousez, repassez bien.

Posez votre second pied de col endroit contre endroit sur le 1er, cousez en laissant le bas ouvert pour le monter sur l’encolure. Crantez vos angles, retournez, tadammmm un col plissé!

Assemblage col blouse: vous avez assemblez par les épaules (mais pas encore par les côtés!) vos pièces buste devant et dos. Epinglez endroit du col sur endroit de l’encolure (c’est à dire que votre bande de pli est également endroit contre endroit de la blouse), cousez. Relevez votre col, et sur la partie intérieure venez réaliser un repli, qui prendra en sandwich la marge de couture encolure. Vous pouvez bâtir à la main avant de coudre pour tout bien fixer, car c’est sur l’endroit que sera cette seconde couture, elle sera donc visible. J’ai d’ailleurs eu la fantaisie de prendre un fil doré.

Cousez….bon ben voilà un joli col madame! Reste à terminer votre blouse comme indiqué sur la notice (coutures côtés, montage des manches, ourlets) et vous voilà une vraie bête de mode!!!!

 

J’espère que ce tuto vous aura plu, à demain pour rencontrer une nouvelle Miss 🙂

Mode Tutoriel

la veste Sable le pas à pas

bonjour!!!

je ne peux commencer cet article sans vous adresser un ENORME ENORME MERCI pour l’accueil incroyable que vous avez fait à la nouvelle collection! Je ne m’attendais pas à cela, et je suis vraiment touchée de voir que vous me faites confiance, que ce qui me porte dans les fringues vous parle, et surtout merci pour votre fidélité, pour les mots doux que je reçois sur instagram….mon projet grandit grâce à vous, et je suis vraiment vraiment impatiente de savoir que je vais en retrouver certaines (beaucoup j’espère!) lors du CSF.

Et je suis heureuse de revenir aujourd’hui pour vous présenter le tutoriel de THE master piece de la nouvelle collection : la veste Sable.

Ma veste chouchou vous avez pu la découvrir dans l’article précédent qui vous présentait la nouvelle collection. Et chaque nouvelle version me renforce dans l’idée que c’est un patron caméléon. Selon votre choix de tissu vous mettrez en avant le côté kimono, ou plutôt blazer de garçon. Et j’avais envie d’explorer la piste de la veste un peu folk, avec un imprimé qui rappelle les tissus indiens ou mexicains, pour lui donner un look un peu bohème. J’ai vu plusieurs veste de ce type dans le prêt à porter :

the modèle vu chez Sessun

depuis le site tendances de mode

ralph lauren, un peu trop 1er degré mais vous voyez l’idée

La version que je vous présente ici est cousue dans un jacquard si beau (euhhhh SI BEAU amour absolu-c’est ce que je cherchais-une merveille!!!) de chez Folk and fabric . J’ai choisi de réhausser les jeux d’empiècements bas de manche et le col avec un tissu jean de chez Pretty mercerie, (c’est aussi de chez eux que vient la doublure, un coton très léger à petites fleurs bleues). Et pour marquer la découpe du devant, un passepoil or mat qui structure sans dénaturer le bel imprimé.

J’ai voulu pour cette séance photo ne pas charger plus la tenue, mais par contre j’ai sorti les jolis bijoux, des merveilles de mon amie Ilabella, et je trouve que cela ajoute un peu de sophistication et de précieux à l’ensemble. J’ai d’ailleurs effectué un véritable pillage lors d’une soirée chez ma cop’s, ses nouvelles merveilles plaqué or rose sont à tomber (et il y a mes chouchous le sautoir noir qui se porte également  en bracelet et se décline en plaqué or rose et le choker avec sa maille travaillée…j’adore!)

Allez, je vais vous détailler les étapes de montage de ma veste chérie.

Sans plus attendre, le tutoriel:

1. Coudre la pince sur vos pièces buste devant, et repassez vers le bas.

Assemblez par les épaules endroit contre endroit vos pièces devant et dos.

2. Entoilez vos pièces de col. Assemblez vos 2 pièces de col endroit contre endroit afin d’obtenir la couture milieu dos de votre col. Venez monter votre col sur votre veste endroit contre endroit, crantez vos arrondis et dépliez votre bande de col, repassez bien.

3. Les poches : votre poche est en 1 seule pièce avec une pliure qui préfigure le fond de la poche. En suivant les repères épinglez votre 1er extrémité de poche endroit contre endroit sur votre pièce buste devant. Faites de même avec l’autre extrémité de la poche sur la pièce bas du buste. J’ai choisi d’ajouter à cette étape un passepoil (utilisez le pied à fermeture éclair de votre machine), et je viens le fixer par une seconde couture sur le fond de poche. Rabattez votre fond de poche et repassez bien.

4. Assemblage de votre pièce bas de buste sur votre buste : commencez par épingler endroit
contre endroit depuis le devant (votre pièce bas de buste au bord de votre bande de col).
Arrivé au niveau des poches marquez bien la pliure de poche et épinglez tout autour, puis
poursuivez votre épinglage jusqu’au coté de votre vêtement. Cousez, puis déployez votre
pièce bas de buste et repassez bien.

5. Cousez endroit contre endroit votre empiècement bas de manche sur vos manches, à plat.


Rabattez vos empiècements pour les positionner dans le prolongement de vos manches, et
repassez bien. Mettez à plat votre vêtement ainsi assemblé, vous allez venir coudre vos manches ainsi :

endroit contre endroit épinglez vos manches sur vos emmanchures avec le repère tête de
manche sur la couture épaule, cran devant répondant à celui du buste devant, et cran dos
répondant à celui du dos, puis rayonnez en épinglant le reste pour assembler l’embu. Cousez.

 

La partie doublure :
1. Coudre la pince sur les pièces devant. Sur votre pièce doublure dos venez coudre vos plis d’aisance. Rabattez vos crans de montage
l’un sur l’autre endroit contre endroit, cousez verticalement sur environ 5 cm. Repassez bien.

 

2. Assemblez par les épaules endroit contre endroit vos pièces doublure devant et dos.
3. Assemblez par une couture qui sera la couture milieu dos vos pièces parementure. Ouvrez la couture au fer.
4. Assembler endroit contre endroit votre parementure sur votre doublure, crantez bien les
arrondis, déployez ensuite la parementure et repassez bien pour la positionner dans le
prolongement de votre doublure.
5. Assemblez vos manches doublure sur la doublure comme vous l’avez fait pour votre veste. Vous obtenez ceci:

Montage de la doublure sur la veste :
1. Etalez votre doublure endroit face à vous. Positionnez votre veste étalez également endroit contre l’endroit de la doublure (envers face à vous donc).

Vous allez venir assembler en plusieurs étapes indiquées sur le schéma qui se trouve dans votre brochure de montage votre veste et sa doublure:
2. Commencez par assembler le bas devant.


3. Assemblez ensuite par le milieu devant, votre vêtement va se positionner de lui-même afin que votre tissu principal présente un « rentré » de plusieurs cm en direction de la doublure, commencez par épingler le milieu du col un rentré se fera automatiquement en bas (ainsi une fois le vêtement fini et sur l’endroit votre finition bas de vêtement sera impeccable). Le cran en bas de votre veste marque la pliure en bas du vêtement.


4. Assemblez vos bas de manches (vous obtiendrez le même résultat quant à votre empiècement qui une fois le vêtement fini rentrera un peu dans la manche pour un fini nickel).


5. Assemblez le bas des pièces dos. Venez bien faire correspondre le milieu dos et le milieu dos doublure.


6. voilà ce que vous obtenez:

bas de manche

vue de devant

le bas du dos

Prenez votre vêtement ainsi assemblé, et positionnez désormais vos pièces doublure devant et dos endroit contre endroit, et veste devant et dos endroit contre endroit. Le but est de venir fermer chaque côté doublure et tissu principal depuis la manche, vous « tournez » autour en passant du tissu vers la doublure et vous terminez votre couture au point de départ. La partie veste : cousez en partant du bas du vêtement devant et dos et en remontant le long du côté, passez par le dessous de bras et vous arriverez au bas de votre manche. Vous
continuez ainsi votre couture le long de la manche doublure, puis dessous de bras doublure et côté doublure jusqu’en bas. Vous réalisez ensuite le même travail de l’autre côté en
interrompant sur 15 cm la couture quand vous serez arrivez sur la doublure. Cela ménagera une ouverture pour retourner la veste sur l’endroit.


ET bien…. Un bon coup de fer pour marquer le bas du vêtement, le bas des manches, quelques points de couture à la main pour refermer l’ouverture ménagée dans la doublure…HOURRA votre veste est prête à être enfilée! J’espère que ce tuto et ma nouvelle veste vous auront plus, et peut être inspirés une version bien à vous de mon patron adoré, bonne journée!

 

 

A la une Mode

Nouvelle co’, inspirations, bientôt 2 ans, on en parle?!

Hey salut!

aujourd’hui c’est pour moi le retour au taf (enfin à mon cabinet car la pause Dessine moi un patron a été de plus courte durée) et c’est difficile….Mais nous sommes mi septembre, et c’est période particulière professionnellement car Dessine moi un patron va avoir 2 ans, et quelle folie m’a prise il y a 2 ans, déjà bien occupée par mon métier de dentiste et mes 2 petits garçons pour me lancer un tel défi? Je ne sais pas trop comment tout cela a pris une telle ampleur, 2 ans c’est très court, et pourtant j’ai vu ma marque grandir, je vous ai vu porter mes modèles, et puis vous êtes de plus en plus nombreux, toujours si bienveillants, toujours tellement enthousiastes, à me suivre dans mes folles aventures: 24 patrons (plus les bonus fillettes et ma Nana en pdf), un livre, des collab’ avec Modes et travaux (Coquelicot et Cédrat auxquels vous avez fait un accueil dément!), mon propre stand au CSF en novembre et bientôt une nouvelle aventure (chutttt).

Mais pour le moment, je poursuis avec ma double casquette de chirurgien dentiste et de créatrice, et ce travail d’équilibriste devient chaque jour plus compliqué. Alors je voudrais voir plus grand, plus loin, et je cherche comment continuer à faire grandir Dessine moi un patron, enrichir ma vision de la fringue…c’est difficile de savoir comment amorcer cette transition dans ma vie professionnelle, et c’est effrayant aussi. Mais ce qui m’arrive depuis 2 ans est une telle source de bonheur, passer du trait au vêtement est terriblement enivrant…alors voilà, je cogite!

Mais passons au vrai sujet: les nouveaux patrons (et si vous lisez jusqu’au bout une surprise vous attend!!!)

mettez vous à l’aise surtout (moelleux de la roche brulante…)

Voici les futurs modèles de la nouvelle collection Dessine moi un patron: le sweat Granite, la veste Sable et la robe Craie. Ces 3 pièces seront les piliers de ma garde robe de cet hiver, et une fois n’est pas coutume, je voulais partager avec vous mes inspirations pour ces 3 modèles.

J’aime beaucoup beaucoup travailler les décolletés (notamment dans le dos), les cols, les volants (et entre Austen, Highland, Keats, Sirocco, Dahlia, Jasmin ect…je pense que l’idée est bien là 😉 ). Mais pour cette année, j’ai une nouvelle marotte…LES MANCHES!!! Cela a commencé cet été avec Nana. Alors ok c’est dans la bretelle et non dans la manche, mais se profilait déjà l’envie de déplacer le détail, faire le focus sur une autre partie du vêtement. Mais le décolleté, ça compte hein…et je suis tombée en arrêt sur un travail de décolleté peu répandu: la découpe en cœur. Et là bim, j’ai vu une blouse, une robe…j’ai vu Craie.

Mon choc visuel c’est d’abord ces modèles Saint Laurent, et surtout cet incroyable trench de chez Margiela:

Et les jolies manches, les jolis poignets, c’est la folie cette année:

chez Jacquemus

chez Valentino

Voici 3 versions du patron de Craie: la robe nude cousue dans le tissu viscose tissée type de sergé douxxxxx de chez Motif personnel.

La version (raccourcie de 10 cm) en tissu Liberty petit graou de chez Cousette acheté lors du CSF.

 

 

 

La version blouse plus soir (ou plus rock déglingue c’est selon) en dentelle Pretty mercerie.

 

Pour le sweat Granite, évidemment j’ai récidivé avec les jolies manches…je voulais depuis longtemps proposer une pièce plus casual, plus détente, mais je ne suis pas trop axée sur les modèles basiques, il me fallait le twist, et le travail autour des manches s’est imposé. J’ai allongé la ligne d’épaule pour un côté plus loose, et raccourci un peu la longueur car il est ample.

Ma version doudou rose que j’aime d’amour en tissu sweat pailleté et bord côtes de chez Motif personnel (un bonheur de douceur).

Granite bubble gum en tissu sweat et bord côtes de chez Motif personnel (le tissu est délicatement pailleté…sublime)

Une autre jolie version avec cette bombe de tissu Atelier Brunette qui vous propose également le bord côte assorti.

en tissu sweat plus léger et bord côtes Atelier Brunette, d’une grande douceur et qui offre un volume différent, on peut le rentrer dans le pantalon.

 

beauté des détails dorés du tissu

mon prototype, en tissu sweat et jolis patchs brodés Pretty mercerie (je ne me souvient plus d’où provient le bord côtes).

 

La veste Sable…alors là beaucoup de travail, beaucoup de tests et de prototypes pour obtenir ma si belle veste/blazer/kimono. J’ai une passion absolue pour le Japon, j’ai eu la chance de faire mon voyage de noce là bas et quelle claque!

Mais le kimono traditionnel est une proposition qui existe déjà, et puis ce n’est pas ce que je souhaitais.

Il y a la veste d’homme aussi, veste boyfriend très forte en carrure ou qui au contraire affiche des épaules qui tombent bas et sur moi qui suit petite ce n’est pas flatteur.

calvin klein

source elle.fr

Et enfin mon petit crush dur à assumer: la veste de fumoir, d’intérieur de ces messieurs:

Je voulais des manches qui s’élargissent mais une ligne d’épaule courte, une coupe droite mais pas m’y noyer, un kimono mais qui n’en serait pas un (sortir du 1er degré de cette pièce intemporelle). Et des poches, un travail un peu graphique sur les découpes, une doublure facile à monter….et enfin Sable est née!

Voilà donc mes 3 nouveaux patrons, et j’espère que vous les aimerez autant que moi, et que vous trouverez comment vous les approprier, jouer avec leurs lignes et leurs particularités. Et parce que je voulais vous faire plaisir pour cette rentrée, et surtout vous remercier d’être là à suivre mes aventures et à me soutenir je vous propose de me retrouver sur Instagram pour un petit concours (rien de relou ne vous en faites pas) afin de gagner les 3 patrons de la nouvelle collection et le livre Apprendre à créer ses patrons !!!

bonne chance à tous et rdv le 15 septembre pour la sortie de la nouvelle collection!

pour finir de petits fails….

quand on vire au cramoisi c’est qu’il est temps de se mettre à l’ombre et de tomber le sweat non?

girafon?

ouhhhhh fait frais :))) (par 40 degré)

A la une Mode

Une envolée de citrons: Highland d’été

bonjour!

aujourd’hui c’est un patron de la collection de cet hiver que je ré interprète, la jupe à volants Highland. J’ai désormais à mon actif plusieurs versions de ce patron, longues et courtes (soit avec les 2 premiers volants ou l’ensemble des volants montés), et je dois dire que je surkiffe ma nouvelle jupe. Quand Pretty mercerie a sortie sa collection citronnée, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce tissu avec son graphisme plus abstrait et ses tons jaunes vifs et gris et j’ai su d’entrée que ce serait pour cette jupe que je le commandais (bon j’ai aussi pris lui et les patchs citrons…je ne sais pas me tenir). C’est un coton donc trop facile à coudre, et qui marque bien au fer donc l’étape des ourlets en arrondis s’est faite sans heurt.

Et pour l’occasion, l’Homme étant disponible, nous sommes partis faire un shooting éclair à Montpellier. Vous verrez je donne tout sur le mouvement, car ma belle Highland ne s’exprime vraiment que lorsqu’elle bouge! Et histoire de vous montrer qu’on peut être en jupe longue volantée mais aussi en mode casual, j’ai troqué mes jolies sandales plates Sézane pour mes Converses. Je n’ai pas d’évènements mondains particuliers cette année mais il est certain que je me verrais bien m’élever sur de jolis talons pour danser comme une folle dans ma jupe. Qu’à cela ne tienne, je resterai à plat et me ferai le bonheur d’aller bosser ainsi!

J’espère que les photos vous plairont (et je remercie mon amoureux!), et si le patron vous tente rdv ici! (il est également traduit en anglais, english translation also available!!!!)

Bonne journée!