Browsing Category

Tutoriel

A la une Mode Tutoriel

Elle est enfin là…Sew me tender, de l’amour dans votre vestiaire.

bonjour!

un petit bonheur n’arrive jamais seul 😉 la nouvelle collection est désormais disponible, et c’est à chaque fois comme une première fois…galère de transporteur, photos de dernière minute, insomnie, trac….et puis badabammmm mise en ligne des patrons!

****spoiler******tuto tous frais tous beaux dans cet article !!!!!!!!!!!

A chaque nouvelle collection, c’est un nouveau départ. J’ai toujours l’inquiétude de savoir si les modèles vont vous plaire, si vous allez encore vous reconnaître dans mes choix. Et puis surtout de saison en saison les enjeux deviennent plus importants. Pour cette dernière collection j’ai franchis le cap du packaging sur mesure (fini le collage des stickers devant Netflix 😉 ).

Car j’y crois vraiment à ma belle histoire, et la possibilité d’être vraiment et totalement créatrice et entrepreneuse se profile peu à peu. C’est une question de courage surtout, le courage de lâcher prise, de regarder sa vie en face. Quand on se découvre comme moi une passion dévorante « sur le tard », que cette passion devient une seconde profession, cela prend petit à petit toute la place. Et là j’en suis à la croisée des chemins, il va falloir lâcher la corde d’une main pour saisir ma chance à pleine poignée. Car vivre avec des regrets c’est quand même dommage.

Je n’ai pas de grande annonce à vous faire, je n’ai toujours pas franchi cette dernière étape, et je continue à jongler entre mon travail de chirurgien dentiste et celui de créatrice de patron. Et si vous voulez en savoir plus sur mon quotidien de créatrice et mon expérience entrepreneuriale allez écouter le podcast auquel Louise de Cornelia dixit m’a conviée et qui se consacre à entrepreneuriat dans la sphère couture.

Mais l’accueil de vous faites à mes collections et à mon travail est toujours tellement fou, votre présence et tous vos messages sur intagram me regonflent et me confortent dans l’idée que j’ai peu être trouvé ma place. Alors MERCI, merci de répondre présent, merci de votre confiance, merci de m’autoriser chaque jour un peu plus à croire en mon rêve.

Et évidemment un merci puissance 1000 à mes testeuses pour leur partage et leur soutien, et un grand grand merci à Zoé et Yannick qui ont testé, approuvé et injecté une immense dose d’Amour dans cette nouvelle collection!!!! Zoé c’est ma super copine couture, on a partagé nos stands au CSF l’an dernier, on récidive avec plaisir cette année. Et quand je lui ai annoncé mon projet de patron homme, elle m’a soutenue et surtout elle a pris le parti de me suivre et de proposer chez Eglantine et Zoé un choix de coton parfait pour mes patrons…. Vous n’imaginez pas combien la bienveillance et le partage sont rares et précieux, et que Zoé prenne ce « risque » avec moi me touche tellement!

Et ils sont justes parfaits pour incarner Sew me tender!

crédit photo @eglantine et zoé

crédit photo @églantineetzoé

J’espère de tout mon cœur que j’aurais su vous séduire avec cette nouvelle collection. Elle répond comme à chaque fois à la question cruciale du « qu’aimerais-je porter cet hiver? ». Et j’avais envie d’un vestiaire facile, de pièces confortables mais toujours féminines.

Concernant la chemise homme Sparrow vous savez déjà tout 😉 je vous laisse relire l’article précédent où je vous détaille cette 1ère pièce Dessine moi un patron pour le vestiaire masculin. Les petits détails sont particulièrement travaillés: de jolis poignets, un boutonnage sous patte, et son col…;

Merci à Matthieu et Yannick pour leur patience et ..quels beaux modèles 😉

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

La chemise Swallow trottait dans ma tête depuis un moment…j’ai quelques chemises « classiques » achetées dans le commerce, et bien que j’aime l’idée de la chemise cintrée, je remarque que je les porte peu. Alors j’ai réfléchie à ce que je n’aime pas trop dans ces chemises: la ligne très appuyée, les épaules ajustées, je me trouve trop endimanchée quand je les enfile. Alors j’ai choisie une ligne moins près du corps et l’aisance est notamment amenée par le dos froncé sous empiècement (amies amatrices de passepoils bonjour!), j’ai descendu la ligne d’épaule (je sais que tout le monde n’est pas fan, mais c’est quelque chose qui je trouve amène de la modernité), et puis surtout je lui ai donné le même petit col cassé si distinctif et commun avec la chemise homme Sparrow. Et pour que votre patron (et votre vestiaire) vous suive au fil des saisons, j’ai choisi de proposer 3 finitions de manche (3/4, longue, et une version sans manche où les emmanchures et donc le buste ont été retravaillés). Je vous montre ici la version manche 3/4 avec bracelet de manche, réalisée dans un très beau sergé viscose de chez Eglantine et Zoé. C’est clairement un tissu parfait pour mon joli chemisier, car le tombé est très souple (et c’est doux!!!).

Et Zoé vous propose une version en viscose et une version en coton (elle est trop belle ma copinette!).

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

La blouse ou robe Sybil, c’est clairement la pièce où l’on se sent bien. Tellement féminine par son décolleté, et pourtant confortable. Sa belle ampleur la rend spectaculaire dans un tissu à motif! Et pour l’avoir cousue dans de nombreux tissus, je pense vraiment que la viscose reste la matière de choix car sa fluidité calme l’ampleur du bas de la robe sous la taille empire, les fronces sont ainsi moins marquées.

Je vous montre ces quelques photos prises lors du shooting de ma copine Ilabella pour sa collection de bijoux hiver (merveilles disponibles dès demain!!!). Et vous pouvez voir que sur la tunique, j’ai choisi ici de prendre en sandwich entre le buste et la doublure un petit lien plutôt que de mettre des boutons (oui oui je suis une fofolle du style). Et je trouve que cela répond bien à ce beau tissu très chamarré de Eglantine et Zoé.

La version robe n’est pas enreste côté imprimé (mon mari déteste, moi je l’aime tellement!!!). C’est une viscose Rifle paper achetée chez Motif personnel.

La salopette Sailor…quoi de plus agréable qu’une salopette, et quelle salopette! Version pantalon ou version short, elle se distingue par sons détail épaule nouée, son boutonnage devant, et la déclinaison short ou pantalon vous permet d’envisager de multiples versions.

Elle aussi je l’ai beaucoup portée depuis cet été et vraiment c’est la pièce plaisir du vestiaire: facile à coudre, agréable à porter, et très adaptée au quotidien.

Le mois de novembre promet d’être chargé, entre la préparation du CSF, la finalisation des tests des patrons pour les tailles 48 à 56 et un évènement pro un peu particulier sur lequel je reviendrai. Je mettrai en ligne au fur et à mesure des tutoriels pour les patrons. Mais je ne veux pas vous laisser démuni face à 2 modèles en particulier, mes jolis tourtereaux Sparrow et Swallow! Ce duo de chemisier est le point de départ de cette collection Sew me tender. Pensés avec mon amoureux, ces 2 modèles sont assez techniques et j’ai préféré pour ces patrons faire un focus sur les points les plus délicats : la couture anglaise qui assure à vos chemises une finition très étudiée, la patte capucin de la chemise homme, et la patte de boutonnage cachée commune aux 2 modèles. Pour que ce soit très « parlant », j’ai utilisé des échantillons bien contrastants afin que les photos soient les plus claires et lisibles possible. Ces petits tuto sont un complément à votre brochure (sur laquelle j’ai réalisé beaucoup de schémas).

  • La couture anglaise:

les 2 patrons ont cela en commun, un montage en couture anglaise pour des finitions aux petits oignons. Je vous propose donc de reprendre cette méthode d’assemblage très simple et qui assure un travail très propre.

Au lieu d’assembler vos pièces endroit contre endroit, vous les positionnez envers contre envers et vous piquez à 0.5 cm du bord.

Coupez légèrement pour  diminuer les rentrés de couture et ouvrez votre couture au fer à repasser.

Repliez vos pièces de tissu endroit contre endroit et piquez à 1 cm du bord. Votre première couture sera ainsi enfermée dans la seconde. Repassez bien la couture obtenue sur l’envers du tissu.

 

Afin de bien plaquer vos coutures, vous surpiquerez les marges de coutures sur l’endroit.

Voici le résultat obtenu sur l’endroit du chemisier.

Et ici c’est ce que vous aurez à l’intérieur de votre vêtement.

 

  • la patte capucin:

c’est une technique complexe, je vous recommande de vous entrainer à la réaliser une ou deux fois sur un échantillon avant de vous lancer sur votre manche.

Votre planche dispose d’un dessin de repère de la future fente que vous allez reporter sur l’envers de votre manche.

 

Vous marquez sur vos 2 pièces des plis au fer selon les photos ci-après :

  • Marquez bien le haut de la fente sur l’envers de votre manche avec un fil qui dépasse à chaque angle ou au feutre effaçable et positionnez vos pièces bord à bord endroit des pièces de la patte capucin sur l’envers de la manche, le long du tracé de la fente. Piquez à 1 cm des bords de chaque pièce jusqu’à atteindre le repère de fin de fente. Ouvrez la fente comme décrit sur le schéma.

  • Retournez par la fente vos pièces sur l’endroit de la manche.

  • sur votre pièce sous patte reformez les plis selon les marques au fer comme sur le schéma : faites un rentré de couture sur le bord 1 et repliez cette bande sur le bord 2 de la fente. Les rentrés de couture seront enfermés dans la bande à la manière d’un biais. Coudre ensuite la bande, sur l’endroit en piquant à 2 mn du bord et en vous arrêtant au bout de la fente.

  • Sur la pièce patte capucin : on plie une première fois la patte capucin pour la ramener sur la ligne de couture de la bande de sous patte. On marque au fer. Puis on replie une 2ème fois cette bande de façon à ramener le bord 3, en ayant pris soin de faire un rentré de couture, sur le bord 4 de la fente. L’objectif, c’est que la patte capucin recouvre d’égale largeur la sous patte.

  • Revenez marquer au fer les pointes de la patte capucin, superposez les bandes et épinglez pour repérer le haut de la fente avant couture. Puis réalisez la couture qui va fixer la patte capucin : partez du bas de la manche en faisant attention de ne pas coudre la sous patte du dessous avec la patte du dessus. Une fois arrivé au niveau de l’épingle, cousez en piquant cette fois-ci les 2 pattes ensembles. Réalisez la pointe, descendez et stoppez la couture toujours au niveau du repère d’épingle. En gardant l’aiguille piquée dans le tissu, décrivez un joli X pour finir la patte.

 

 

  • le boutonnage sous patte:

-la partie buste devant supportant les boutons (droit ou gauche selon que vous cousez Swallow ou Sparrow):

votre patron présente des repères de pliure de ce qui sera votre future patte de boutonnage supportant les boutons. Modelez vos plis comme l’indique les photos en repliant le tissu envers contre envers et en faisant sur le bord libre un petit repli de 1 cm qui sera cousu en surpiqûre. Faites sur l’endroit la couture qui fixe votre patte.

 

-le buste devant qui va supporte les boutonnières cachées sous patte:

constituez d’abord votre patte de boutonnage qui viendra cacher vos boutonnières. Votre patron a des repères de pliure pour cette patte, tracez au stylo effaçable ou à la craie de tailleur les plis.

Cousez endroit contre endroit votre patte sur le milieu du devant  à 1 cm, plaquez au fer.

Suivez le tracé de vos plis en les marquant bien au fer (pli envers contre envers puis endroit contre endroit et encore envers contre envers…comme un accordéon) et repliez le bord libre de votre pièce sur 1 cm.

Cousez sur l’endroit du buste la surpiqûre qui va stabiliser votre patte. Réalisez toutes vos boutonnières. Fixez votre patte de boutonnage par des points le long du repère C.

 

J’espère que ces tuto qui reprennent les points les plus techniques vous ont aidé. D’autres suivront c’est promis 😉

Retrouvez les patrons de la nouvelle collection sur la boutique en ligne ici  .

Passez un très bon we!

Emilie

Mode Tutoriel

Elisabeth aime les violettes (et si tu regardes bien y a un pas à pas pour coudre la même)

bonjour!

une brasseur de fleurs délicates pour mon patron de blouse chéri…voici ma belle Violette cousue dans ce si joli tissu Liberty de chez Popeline et Linon, toute nouvelle mercerie qui propose des kits adorables avec de jolis patrons enfants, mais aussi du tissu au mètre. Et c’est sur cette merveille de Liberty Elisabeth que mon choix s’est porté.

Bon, une qualité de oufff, vous vous en doutez, un bonheur à coudre, et surtout tellement agréable à porter! Attention  selon vos projets, le tissu présente une légère transparence en blanc, on distingue un peu ma parementure devant, cependant cela ne me gêne pas du tout (mais ce bel imprimé existe aussi en bleu 😉 ).

Et cerise sur le gâteau,  pompon sur le chapeau  il y a sur mon compte IG un concours qui démarre vendredi jusqu’à dimanche soir minuit pour remporter un coupon de cette merveille ainsi que le patron Dessine moi un patron de votre choix!!!!

J’ai choisi d’agrémenter le dos avec 3 jolis boutons de chez Un chat sur un fil (verts avec un liseré or pailleté….miam miam!). Elle est parfaite, toute comme je la voulais!

Et coudre cette blouse a été l’occasion de vous proposer (ENFIN!!!!) un pas à pas photo du montage de Violette!

Alors suivez le guide c’est par ici:

1. Réalisez les pinces poitrines sur la pièce du buste devant. Epinglez après avoir fait
correspondre les crans de montage. N’hésitez pas à tracer la zone de couture avec une
craie de tailleur ou un feutre effaçable type Pilot frixion (s’efface d’un coup de fer !!!)
ou vous pouvez la bâtir à large point, cousez depuis le bord du vêtement et finissez
bien la pointe de votre pince en mourant le long de la ligne sur les 2 derniers points.
Plaquez au fer vos pinces vers le bas.

2.Préparation de votre pièce buste dos : rabattez vers le milieu de la pièce en vous
référant aux crans de montage sur le haut de la pièce afin de réaliser le pli creux,

Epinglez et venez réaliser une couture dans la marge de couture afin de maintenir en
place le pli creux.

3. Assemblez le haut du dos et le devant. Venez épingler les 2 pièces de l’empiècement
dos endroit contre endroit sur le devant au niveau des épaules, piquez, ouvrez au fer et
surfilez.

Vous allez préparer votre pièce d’enforme, si vous souhaitez avoir des finitions
propres vous pouvez surfiler l’extérieur de la pièce ou encore poser un biais.
Vous assemblez endroit contre endroit votre enforme sur le col, épinglez et cousez
avec précaution (pour négocier les angles, vous laissez l’aiguille plantée, levez votre
pied et retournez votre tissu pour poursuivre la couture). Crantez votre col et
dégarnissez vos angles avant de retourner.

 

 

4. La boutonnière : en prenant bien garde à vos repères milieu dos (signalés par un cran), venez réaliser les 3 boutonnières sur votre patte de boutonnage dos. Attention vos boutonnières devront être dans
l’alignement de votre milieu dos et donc de votre pli.

5. Venez positionner les 2 pièces hautes du buste dos sur la pièce dos buste bas. La
croisure qui supporte la patte de boutonnage sera lignée sur le milieu dos, donc sur le
milieu de votre pli dos, faite donc attention en positionnant vos pièces du haut sur la
pièce du bas, endroit contre endroit. Si vous le souhaitez vous pouvez venir
agrémenter votre travail avec la pose d’un passepoil. Epinglez vos pièces du haut contre la
pièce du bas buste dos endroit contre endroit, et piquez à 1 cm. Surfilez, plaquez au fer
vers le bas la couture du dos, et venez réaliser une piqure nervure le long de la couture
obtenue, vous aurez un travail plus soigné et votre surplus de couture sera stabilisé.

 

Pour bien maintenir en place ma parementure, j’ai piqué le long des coutures des épaules, ainsi que sur tout le tour de l’encolure à 0.5 cm.

6. Venez assembler vos côtés endroit contre endroit, épinglez et piquez. Ouvrir au fer la
couture et surfilez.

Les manches : vous allez d’abord venir refermer la couture latérale de vos manches,
épinglez en repliant sur l’endroit, Piquez, ouvrir au fer et surfilez.
Vous pouvez soutenir votre tête de manche afin de gérer au mieux
votre embu et d’obtenir une tête de manche légèrement froncée (je ne l’ai pas fait ici mais cela est détaillé dans votre brochure 😉 ) Posez un fil de fronce
en vous référant aux repères sur la tête de manche. Vous piquez un fil de fronce
(changez votre fil de canette pour un fil contrastant avec votre tissu, sélectionnez un
point large et relâchez la tension du fil).

Froncez puis venez épingler votre manche sur le buste endroit contre endroit en vous
fiant aux crans de montage et répartir vos fronces pour que tout corresponde bien avec
les crans du buste. Epinglez bien et piquez.

8. Presque fini…..Réaliser les ourlets du bas des manches en repliant une première fois sur 1 cm,
marquez au fer puis repliez de nouveau. Epinglez et piquez.
Réalisez l’ourlet du bas, pliez sur 1 cm et marquez au fer, repliez de nouveau et
piquez.
Venez enfin coudre vos boutons.

 

Après presque 3 ans….le tutoriel de Violette est terminé! J’espère qu’il aidera les couturières qui sont moins aguerries à se lancer dans ma jolie blouse !

Très bon we à tous!

A la une Mode Tutoriel

La collab’ pleine de Love: Dessine moi un patron x Atelier 27

Bonjour!

Un dimanche comme je les aime, avec une très jolie surprise: une collaboration avec la mercerie en ligne Atelier 27!

(spoiler…un tuto photo vous attend en bas de cet article pour courde votre top Leaf)

Athénais m’a contactée il y a plusieurs mois pour me présenter un projet très audacieux: proposer un patron qui sera directement imprimé sur la laize. Autrement dit, plus de galère de report du patron sur le tissu, plus de casse tête de positionnement des pièces…la couture clé en main! S’en sont suivis de nombreux échanges, d’abord sur le motif puis le modèle qui se prêterait bien à ce concept.

J’avais vu sur beaucoup de blog et de comptes IG notamment de déco la couleur terracotta blush, à la fois douce et lumineuse sans être mièvre, et je trouvais canon de partir sur ces tons pour un vêtement. Pour le motif, je trouvais l’idée de petits pois adorable et intemporel ….mais le motif petit pois ça existe déjà! Alors en réfléchissant un peu (petits pois aux bords irréguliers, petits pois de taille variable, petits pois disposés de façon aléatoire…) j’ai proposé à Athénais de tester un motif plus marqué mais qui en print et de taille bien dosée me semblait juste trop joli: le petit coeur! Et quand j’ai reçu les échantillons de Atelier 27 j’étais juste en amour pour le tissu: une belle couleur et les petits coeurs en all over mais qui répartis sur la laize de sorte à ce qu’en mouvement on ait cet effet « petit pois » avec un petit supplément d’âme. Le crêpe Love était né! Et j’ai juste adoré coudre avec ma toute nouvelle jupe Ivy: le volume des volants et leur mouvement confirmait mon idée: les coeurs sont les nouveaux pois 😉

Pour le patron lui même, il fallait un modèle dont la coupe serait le plus morpho compatible possible. Et nous souhaitions un patron qui ne soit pas trop difficile, le concept étant de faciliter et rendre plus agréable l’expérience couture. Entre temps, j’ai lancé ma nouvelle collection, et l’accueil juste fou que vous avez réservé au patron du duo robe/top Leaf m’a donné l’idée de proposer la version top à Atelier 27: un modèle accessible, et qui promettait un résultat canon avec notre beau tissu crêpe Love!

J’ai donc reçu mon patron imprimé sur mon tissu d’amour, et effectivement, ne pas avoir à épingler….c’est reposant 🙂

Et une fois mon top fini et enfilé, c’était pour moi évident que ce patron+ce tissu= de la bombe!!!! La version que nous avons choisie est celle avec la jolie découpe du décolleté, si raffinée, et toujours ce décolleté dos et son boutonnage…pile ou face, vous serez forcément canon en top Leaf.

Je porte aussi mon top avec mon pantalon Embrun et de jolis bijoux Ilabella.

 

 

Atelier 27 vous proposera donc un kit exclusif qui comportera votre patron imprimé mais également le patron PDF du top Leaf en format A4 et A0 (que vous ne pourrez retrouver que sur le site de Atelier 27). J’espère que vous aimerez autant que moi votre joli top, et que l’expérience que vous propose Atelier 27 avec le patron directement reporté sur le tissu vous ravira!

Et pour que tout roule, je vous propose maintenant le pas à pas photo de montage du patron:

le tissu de votre kit nécessite un thermocollant fin pour les parementures. Et vous avez sur votre laize un rectangle de tissu pour y prélever le tissu nécessaire pour faire une petite bride, recouvrir vos boutons…on a pensé à tout 😉

  • Réalisation des pinces poitrines sur la pièce du buste devant. Epinglez après avoir fait correspondre les crans de montage. N’hésitez pas à tracer la zone de couture avec une craie de tailleur ou un feutre effaçable type Pilot frixion (s’efface d’un coup de fer !!!) ou vous pouvez la bâtir à large point, cousez depuis le bord du vêtement et finissez bien la pointe de votre pince en mourant le long de la ligne sur les 2 derniers points. Plaquez au fer vos pinces vers le bas.

votre patron imprimé présente un tracé très léger sur le tissu, je vous conseille de reportez sur l’envers le tracé au stylo effaçable.

  • Assemblez votre buste devant et les pièces buste dos par les épaules endroit contre endroit.
  • La parementure : assemblez votre parementure devant et vos parementures dos endroit contre endroit. Surfilez tout le bord de votre parementure.

  • Assemblage buste/parementure : Venez superposer endroit contre endroit votre assemblage buste tissu et votre assemblage parmenture, épinglez pour coudre ensemble l’encolure et les emmanchures et le milieu dos.

 

  • Couture de l’encolure : votre pièce de patron vous permet de coudre une encolure arrondie devant toute classique, ou une encolure avec une petite fente et un tracé arrondi. Pour cette deuxième option, le tracé de votre pièce de patron sera le trajet à faire suivre à votre aiguille lors de la couture.Si vous choisissez de fermer cette encolure avec une petite bride, un ruban, interposez-le entre la parementure et le buste tissu au moment d’épingler.Ouvrez votre fente avec un petit ciseau fin, crantez vos arrondis.

  • Vous allez venir retourner votre pièce : prenez votre pièce parmenture dos droite et passez la dans le « tunnel » épaule droite en la glissant vers l’intérieur vous introduisez délicatement à l’aide d’une baguette émoussée une portion de la parmenture à l’intérieur, et vous venez récupérer le tissu de l’autre côté. Faites de même pour la parmenture gauche. Mettez votre vêtement sur l’endroit et repassez bien.

  • Assemblez les côtés de votre vêtement : mettez le devant et le dos endroit contre endroit. Déployez vos parementures pour mettre leurs côtés devant et dos endroit contre endroit. Epinglez depuis le bas de vos parementure, jusqu’à la couture dessous de bras, puis le long du côté jusqu’au bas du buste. Surfilez votre couture, faites de même de l’autre côté. Surfilez également la partie « libre » de votre parementure.

Réalisez les boutonnières du dos. Cousez vos boutons.

Retournez le bord de vos manches, un repère de pliure est indiqué sur le patron mais vous pouvez doser le revers,  plus ou moins large façon tee-shirt qu’on retrousse. Une fois votre choix arrêté, fixez le revers par un point dans la ligne de couture.

Et maintenant, on enfile son top et on profite!!! Rentré dans un pantalon ou porté sorti, vous serez toujours la plus jolie.

 

A la une Mode Tutoriel

Robe Leaf le tuto!

bonjour!

comme vous le voyez j’ai pris mon temps…mais c’est un second tutoriel sur les modèles de la nouvelle collection que je vous propose aujourd’hui: la robe Leaf.

Clairement ce patron est votre méga chouchou de ma nouvelle co’, et je suis super heureuse d’avoir vu fleurir sur IG de très jolies versions du top et de la robe (car rappelons-le, le patron de Leaf vous permet de réaliser un top, une robe longue ou au genou et 2 formes d’encolure…c’est qui qui vous aime 🙂 ?!). La version cousue dans ce tuto est dans un superbe coton de la mercerie en ligne The sweet mercerie, et je dois dire que Leaf n’a jamais porté aussi bien son nom ;).

 

Évidement, l’atout charme de ce modèle est dans son porte feuille dos, et je n’ai pas résisté pour les photos à l’accessoiriser avec un joli sautoir de ma copine Ilabella. Je craignais un peu que cet imprimé si fort ne m’autorise pas trop des bijoux ou autres éléments forts, mais en fait les lignes de la robe qui sont sans fioritures laissent s’exprimer le motif et comme je compte la porter tout l’été, elle sera aussi jolie en sandales ou converses qu’avec de beaux talons et des bijoux.

Bref, nouvel amour de robe dans mon vestiaire!

Mais trêve de bavardage, place au pas à pas:

Cousez les pinces buste devant et dos : Reportez vos indications de valeur de pince sur votre tissu, avec un point de bâti ou avec une craie de tailleur ou un feutre type Pilot frixion, épinglez, et cousez en partant de l’extérieur du vêtement vers le centre de la pince, en venir mourir le long de votre tracé sur les 2/3 derniers points (votre pince sera plus propre). Faites ceci pour vos pinces poitrines, et repassez vos pinces vers le bas. Pour les pinces situez à la taille, rabattez au repassage vos pinces vers le milieu.

 

Cousez les pinces buste dos selon la même technique.

Assemblez votre buste devant et vos bustes dos endroit contre endroit par les épaules.

Assemblez votre parementure devant et vos parementures dos endroit contre endroit par les épaules. Surfilez les parties non assemblées de votre parementure (voir les photos plus bas).

 

Ouvrez votre couture épaule au fer pour bien l’aplatir.

 

La ceinture : votre robe est portefeuille, vous allez donc coudre 2 ceintures.

Repliez en 2 sur toute la longueur votre ceinture endroit contre endroit, piquez le long de votre ceinture en laissant à une extrémité une ouverture pour retourner votre ceinture.

Assemblage de la parementure sur le buste :

Assemblage buste/parementure : Venez superposer endroit contre endroit votre assemblage buste tissu et votre assemblage parmenture, épinglez pour coudre ensemble l’encolure, le milieu dos et les emmanchures. Vous venez positionner votre ceinture sur le repère buste dos, de sorte à ce qu’elle soit prise en sandwich dans l’assemblage parementure/buste dos.

Vous allez venir retourner votre pièce : prenez votre pièce parmenture dos droite et passez la dans le « tunnel » épaule droite en la glissant vers l’intérieur vous introduisez délicatement à l’aide d’une baguette émoussée une portion de la parmenture à l’intérieur, et vous venez récupérer le tissu de l’autre côté. Faites de même pour la parmenture gauche. Mettez votre vêtement sur l’endroit et repassez bien.

Couture des côtés: sur l’un de vos côtés vous ménagerez une ouverture dans la couture afin de créer le passage pour votre ceinture. (ceci est indiqué par des repères sur votre planche de patron. Ici je choisis de laisser l’ouverture dans la couture côté sur ma droite.)

Commencez assembler par le côté gauche : mettez le devant et le dos endroit contre endroit. Déployez vos parementures pour mettre leurs côtés devant et dos endroit contre endroit. Epinglez depuis le bas de vos parementure, jusqu’à la couture dessous de bras, puis le long du côté jusqu’au bas du buste. Surfilez votre couture.

Pour le côté droit commencez par surfiler le bord de vos pièces puis vous procédez de même, et quand vous atteignez le repère ouverture vous arrêter votre couture par plusieurs points arrière pour la renforcer. Vous reprenez toujours en vous aidant du repère votre couture un peu plus bas, en la renforçant au départ par plusieurs points avant/arrière, puis vous terminez votre assemblage en bas du buste.

Repliez si vous le souhaitez votre manche pour former un petit revers. Je fixe le revers par un point machine dans la couture. Je fais de même pour fixer la parementure sous le bras en piquant sur la couture côté.

La jupe :

Cousez vos plis sur votre pièce jupe devant et vos pièces jupe dos en superposant les crans de montage du pli, vous réalisez une couture verticale tout le long du repère de pli. Terminez par plusieurs points de renfort et aplatissez vos plis.

Cousez l’ourlet le long de l’ouverture dos de votre jupe : faites un premier pli à 1 cm que vous marquez au fer, puis un second pli de 1 cm, épinglez et cousez.

Assemblez endroit contre endroit par les côtés vos pièces jupe devant et dos.

Assemblez votre jupe sur votre buste, endroit contre endroit, en veillant bien à ce que vos pinces/plis/milieux devant et dos correspondent en épinglant entre la jupe et le buste.

Surfilez votre couture.

Il ne vous reste plus qu’à coudre l’ourlet bas de votre robe (selon votre tissu faites un ourlet invisible, ou un ourlet comme décrit sur l’ouverture dos de votre jupe).

Votre robe est terminée, BRAVO !!! Enfilez-la vite et tournez, courez, tourbillonnez, faites danser sa jolie jupe tel un feuillage qui se déploie.

 

 

Mode Tutoriel

Bloom le tuto!

bonjour!

un pas à pas pour bien démarrer la semaine ça vous tente? Alors bienvenu par ici, je vous propose de reprendre avec vous en photos les étapes de montage du patron de la robe/chemise Bloom.

C’est ici une version chemisier que je vais coudre, mais le principe est absolument même que pour la version robe. Cette version chemisier est très classique, cousue dans un joli coton à rayure, parfaite pour l’été et très passe partout.

 

Et comme je suis joueuse, j’ai alterné le sens des rayures pour faire ressortir l’empiècement dos. Oui je sais « mais quelle folieeee!!!!! ».

La longueur du chemisier permet de le rentrer dans votre pantalon, ici j’ai choisi de porter mon pantalon Embrun et je trouve que nouer le top est plus sympa.

Sur ces bonnes paroles, accrochez vous à vos machines, voici le pas à pas:

en préambule, mon choix de tissu fait que je n’ai pas entoilé mes pièces. Si vous choisissez un tissu plus léger ou « souple » il faudra thermo coller vos parementures encolure et bavolet dos, ainsi que vos propretés d’emmanchure. Et cousez un tissu qui marque au fer, cela vous facilitera le travail et vous aurez de plus beaux festons, ce qui est le vrai point délicat du patron mais aussi ce qui fait qu’il est si joli 😉

 

  • La réalisation des pinces poitrines sur la pièce devant : épinglez après avoir fait correspondre les crans de montage. N’hésitez pas à tracer la zone de couture avec une craie de tailleur ou un feutre effaçable type Pilot frixion (s’efface d’un coup de fer !!!) ou vous pouvez la bâtir à large point, cousez depuis le bord du vêtement et finissez bien la pointe de votre pince en mourant le long de la ligne sur les 2 derniers points. Plaquez au fer vos pinces vers le bas.

  • Les pinces doubles devant et dos: après avoir bien reporté vos repères sur votre tissu, pliez votre tissu endroit contre endroit selon la ligne centrale de la pince. Partez du haut de la pince, et suivez le contour, finissez par plusieurs points dans le vide et faites un petit nœud.

 

  • Préparation du bavolet dos: sur l’envers de votre parementure de bavolet, dessinez à la craie de tailleur ou au feutre effaçable le tracé de la future couture tout le long de vos festons. Surfilez le haut de la parementure.

  • Disposez votre parementure bavolet endroit contre endroit sur votre bavolet, cousez vos festons. Crantez bien vos arrondis, dégarnissez vos angles, retournez et repassez en sortant vos festons à l’aide d’un instrument à bout rond pour les mettre en forme joliment. N’hésitez pas à écraser en le faisant rouler entre vos doigts le tissu dans les festons vous obtiendrez de plus beaux arrondis.

  • Assemblez votre bavolet sur la pièce dos, envers bavolet contre endroit, en cousant les côtés, emmanchures et encolure (piquez à l’intérieur de la marge de couture, ainsi quand vous assemblerez votre vêtement cette couture sera invisible).

  • Montage de la robe/du chemisier : assemblez votre devant et votre dos endroit contre endroit par les épaules et par les côtés. Surfilez vos coutures.

  • Assemblez vos pièces parementure devant et dos endroit contre endroit. Surfilez tout le tour « extérieur » de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit la parementure sur le vêtement, en vous aidant des repères (milieu dos, couture épaules qui correspond à la couture parementure devant/dos). Cousez, crantez vos arrondis et dégarnissez l’angle de l’encolure.

Retournez sur l’endroit (endroit parementure visible à l’intérieur de votre robe)  et repassez bien.

Réalisez l’ourlet de votre robe/chemisier. Ici je vous montre un ourlet  très discret et surtout pratique pour gérer les bas de vêtement arrondis: piquez un premier pli de 0.5 cm , puis en repassant bien  repliez de 0.5 cm en vous aidant de votre 1ère couture. Sur l’envers vous avez 2 coutures et sur l’endroit une seule.

 

  • Les emmanchures: assemblez vos propretés emmanchures devant et dos endroit contre endroit (n’oubliez pas de bien marquer le haut et le bas de vos pièces).

Tout comme pour le bavolet dos, dessinez à la craie de tailleur ou au feutre effaçable le tracé de la future couture tout le long de vos festons sur la propreté devant. Surfilez l’extérieur de votre propreté emmanchure assemblée.

  • Disposez votre propreté sur votre emmanchure endroit contre endroit et cousez en respectant bien le tracé des festons. Crantez bien vos arrondis, dégarnissez vos angles, retournez et repassez en sortant vos festons à l’aide d’un instrument à bout rond pour les mettre en forme joliment.

 

Pour fixer vos parementures/propretés : piquez le long de la couture épaule afin d’assembler le vêtement avec la parementure/ propreté (votre couture est confondue avec celle de l’épaule et ne se verra pas). Faites de même avec la couture dessous de bras. Et afin d’éviter que votre propreté emmanchure ne bouge, je vous conseille de la fixer avec un point invisible à la main. Venez également piquer à 0.5 cm votre marge de couture dos avec votre parementure dos afin qu’elle ne bouge pas et ne ressorte pas.

 

Ne vous reste désormais plus qu’à réaliser vos boutonnières et coudre vos plus jolis boutons.

 

Enfilez votre jolie Bloom, pour un été qui chante avec de petits airs de Dolce Vita, car vous êtes irrésistible !

 

A la une Tutoriel

En attendant la nouvelle collection, les girls voici Derek!

Bonjour à tous!

Je ne passe par ici que ponctuellement en ce moment car la préparation de la nouvelle collection me prend beaucoup beaucoup de temps. Mais celles qui me suivent sur instagram ont pu voir passer dans mes stories il y a quelques mois un petit projet qui me trottait dans la tête, faire un patron de calot.

En effet, je suis également chirurgien-dentiste, et mon métier est extrêmement salissant pour mes cheveux (je vous laisse imaginer les projections que peut recevoir un dentiste qui fraise/incise/détartre…. le visage à moins de 50 cm de votre bouche grande ouverte…..voilà c’est un peu dégueu quoi!).

Certaines m’ont fait parvenir des liens de petites boutiques qui proposent des calots avec des tissus plus sympa que les modèles en intissé qu’on trouve dans le commerce, mais en tant que couturière qui se retrouve avec un monceau de chutes de tissu sur les bras, je souhaitais me faire mes propres calots. Et en tant que créatrice de patron, je voulais vous proposer un patron de calot 😉 Et j’ai été très heureuse de constater que le projet vous emballait, et pas uniquement les professions médicales ou paramédicales: des boulangers/pâtissiers/cuisiniers m’ont laissé des messages enthousiastes, et je pense que beaucoup d’autres professions ont des impératifs de protections des cheveux, que ce soit par mesure d’hygiène vis à vis de l’environnement ou pour soi (dans mon cas n’exerçant pas en bloc il ne m’est pas imposé de travailler avec une charlotte ou autre, et mettre des calots sera avant tout pour mon confort, mais aussi car je trouve l’idée super fun et que lorsque j’ai porté mon calot test j’ai eu des retours très positifs de mes patients!).

Etant donné l’usage que j’en fait, il est impératif de faire un choix de tissu judicieux: qui passe à la machine à hautes températures, se repasse bien, et pas trop fin. Le modèle présenté ici est réalisé dans une chute de tissu acidulé en coton de chez Pretty Mercerie. Je trouve qu’il est absolument parfait, outre son motif si frais, le coton est épais comme il faut et très confortable.

Concernant le patron, il s’agit d’un pdf (5 feuilles à imprimer, 3 pièces à découper, on est bien je pense). Et même si je sais que pour la plupart d’entre vous ce patron n’aura qu’un intérêt modéré, je suis très heureuse de le proposer gratuitement à tous ceux qui ont envie de un peu de fun dans leur vie pro (et également à toutes les couturières qui ont des proches concernés, je pense que c’est une jolie attention à offrir 🙂 ).

C’est une petite pièce rapide à coudre (1 heure montre en main) et qui consomme un coupon de tissu de 55 cm de large et 60 cm de long. Il se prolonge par une bande de tissu un peu longue à l’arrière afin de pouvoir prendre sous le tissu les cheveux ramenés en chignon et de venir nouer le tout avec les longues bandes de côté.

 

Et il est mixte, mon mari peut également l’enfiler sans souci.

Et je pense que pour ce qui est de son petit nom…pas besoin de vous faire un dessin, on a toute un petit bout de cœur qui bat pour le Dr Mamour non ?!

Les liens du patron et de la brochure sont ici (cliquez sur le lien pour télécharger le patron): le calot derek brochure      calot derek

le patron est à imprimer à taille réelle, une petite marge blanche est visible, ne la découpez pas et prolongez les tracés si besoin. Les marges de couture sont incluses dans votre patron et sont de 1 cm.

J’espère que vous serez contente de votre patron, et surtout n’hésitez pas à partager votre cousette sur IG avec les #dessinemoiunpatron #calotderek je serai trop trop contente de voir le sort que vous lui réservez.

Et je préfère tout de même le préciser, le patron est un pdf que je vous propose gratos, alors svp gâtez vos proches et faites vous plaisir, mais je serai un peu déçue de découvrir que certains se lancent ainsi dans la revente de calot. Ce petit bout de rien n’en a pas l’air mais je vous promets qu’il m’a demandé du travail (et comme je ne suis pas équipée et formée pour digitaliser les patrons j’ai dû faire appel à la personne qui s’occupe de grader mes patrons, ce qui a un coût également).

Allez je m’en retourne terminer le lancement de la nouvelle collection…rdv le 16 Avril pour l’arrivée de Leaf, Cherry et Bloom!

 

A la une Tutoriel

Let it snow, sweet Camelia et son nouveau tuto!

bonjour!

par cette belle journée d’hiver et sous des tonnes de neige (ce qui pour moi qui vit dans le sud de la France est un évènement pour le moins exceptionnel 🙂 ) je me pose pour vous rédiger une énième article sur ma veste Camélia. J’ai profité de ce temps surprenant pour faire des photos en extérieur (mais vite fait car j’étais gelée!).

Cette nouvelle jolie version est en velours bleu marine de chez Pretty mercerie et la doublure est une magnifique soie mélangée coton de chez Sacrés Coupons (il y en a 3 m donc je vais sûrement me faire un joli top avec le reste!). Et je craque encore et toujours pour ma jolie veste boîte et son détail d’incrustation avec la découpe en V. Et si vous voulez en savoir plus sur le reste de la tenue: chapeau Chapoléone, pull Américan Vintage tout doux, et jupe….oops c’est de moi et c’est secret, je pense pouvoir vous la faire découvrir très vite 😉

Ce patron fait parti de ma toute première collection, et j’ai déjà retapé plusieurs fois ma copie pour essayer de vous proposer une méthode d’assemblage de la doublure qui soit la plus didactique et la plus simple possible. Mais à un moment, le montage de la doublure sur une veste « façon tailleur » nécessite une petite manipulation qui est vraiment compliquée à expliquer ou mettre en image (retrouvez ici le précédent tutoriel posté sur l’assemblage de Camélia de A à Z).

Et puis le patron de la veste Sable est arrivé! J’avais beaucoup travaillé ma petite veste kimono doublée avec un vrai challenge, proposer un patron marges de couture incluses et avec une technique de montage de doublure simplifiée…et c’est un succès! Si l’on a parfois du mal à comprendre où l’on va, je vous promets qu’en suivant la chronologie de montage du modèle de façon scrupuleuse il n’y a aucune manipulation , aucun pliage savant…tout roule et magie quand on retourne (bon après un bon repassage hein!) tout se met en place nickel! (retrouvez le tutoriel de montage de sable ici pour voir de quoi je parle).

J’ai donc décidé d’enfin prendre le temps d’appliquer cette technique à Camélia. Le patron n’inclut pas les marges de couture, et malgré la grogne que cela suscite (et que je peux comprendre, c’est pour cela que j’ai vite changé cela sur les modèles suivants) , ici on voit comme c’est pratique car on se retrouve à aisément adapter le modèle à cette nouvelle technique!

Les marges de coutures:

ajoutez 1.5 cm partout autour des pièces doublures et de la parementure, et autour des pièces tissu 1.5 cm autour des pièces et 4 cm en bas de toutes vos pièces (devant milieu et côtés, dos milieu et côtés, manches, incrustation) autrement dis de tout ce qui sera au bas de la veste (en assemblant et retournant vous aurez ainsi un « rentré » de tissu » qui sera visible sur l’intérieur de la veste et sera proprement en continuité de la doublure.

Montage: je ne vais pas reprendre l’intégralité du montage qui est très détaillé par étapes dans ce post, mais m’attarder sur l’assemblage tissu doublure.

 

Assemblez votre côté et votre milieu devant. Assemblez vos côtés et votre milieu dos. Assemblez par les épaules votre dos et vos devant (servez vous des repères des coutures milieu/côtés pour les faire matcher entre le devant et dos sur le dessus de l’épaule). Assemblez votre incrustation sur votre devant.

ET C’EST LA QUE LE MONTAGE DIFFERE  Vous ne fermez pas les côtés. Vous allez monter vos manches à plat sur votre buste.

Faites exactement le même travail sur votre doublure. Vous obtenez ceci:

veste tissu

veste doublure

votre doublure+parementure ainsi que la doublure manches sont donc 4 cm plus courtes que votre veste.

Montage de la doublure sur la veste :
1. Etalez votre veste endroit face à vous. Positionnez votre étalée également endroit contre l’endroit de la veste (envers face à vous donc).

2. Commencez par assembler le bas devant.

3. Assemblez ensuite par le milieu devant, votre vêtement va se positionner de lui-même afin que votre tissu principal présente un « rentré » de plusieurs cm en direction de la doublure, commencez par épingler le milieu du col un rentré se fera automatiquement en bas (ainsi une fois le vêtement fini et sur l’endroit votre finition bas de vêtement sera impeccable). On obtient donc ceci au bas de la veste devant:

4. Assemblez vos bas de manches tissu et doublure endroit contre endroit (vous obtiendrez le même résultat quant à votre empiècement qui une fois le vêtement fini rentrera un peu dans la manche pour un fini nickel). On est bien d’accord, les manches sont toujours à plat.

5. Assemblez le bas des pièces dos. Venez bien faire correspondre les coutures d’assemblage dos tissu et dos doublure.

6. Prenez votre vêtement ainsi assemblé, et positionnez désormais vos pièces doublure devant et dos endroit contre endroit, et veste devant et dos endroit contre endroit. Le but est de venir fermer chaque côté doublure et tissu principal depuis la manche, vous « tournez » autour en passant du tissu vers la doublure et vous terminez votre couture au point de départ.

Je vous conseille de partir de la couture bas de manche pour mieux visualiser le process: « fermez » votre tube manche et épinglez tout le long de la manche doublure, vous arrivez à la couture dessous de bras, vous poursuivez le long du côté doublure, vous arrivez en bas de la veste et poursuivez alors le long du côté tissu, vous arrivez à la couture dessous de bras, vous épinglez le long du su » bras, et vous retombez à votre point de départ.

Vous réalisez ensuite le même travail de l’autre côté en interrompant sur 15 cm la couture quand vous serez arrivez sur la doublure. Cela ménagera une ouverture pour retourner la veste sur l’endroit.

et voilà ce que vous obtiendrez une fois la veste retournée et bien repassée (crantez les angles et les arrondis, sortez bien tous vos angles).

bas de veste

intérieur vue de la parementure

bas de manche

Allez, je m’en retourne regarder la neige qui tombe, je mettrais très prochainement à votre disposition dans la rubrique Erratum la brochure de Camélia en version pdf à télécharger avec des schémas pour celles qui ont le patron et voudrait l’ajouter à leur brochure!

A bientôt!

 

 

Mode Tutoriel

une Rocaille bubble gum, et sans col!

bonjour!

En attendant la sortie de la nouvelle collection (Avrillllll!!!!) je voulais vous proposer aujourd’hui une déclinaison de ma (votre ?!) chouchou de cet hiver, la jolie blouse Rocaille. Cette petite blouse a l’avantage de proposer différents finitions de bas volets (tous ces éléments étant interchangeables, vous pouvez vous amuser 🙂 ).

Mais ayant pu lire que les cols montants ne plaisent pas à toutes (peur d’être engoncée, appréhension de coudre un col notamment), je voulais vous montrer une autre manière d’aborder la belle Rocaille: sans col!

Pour ce faire, j’ai retravaillé les parementures afin que votre finition encolure soit parfaite, et je vous propose de fermer l’ouverture avec une petite bride.

j’aime beaucoup le résultat, et cette nouvelle version avec ses tons tout doux appelle le printemps. Ce si joli tissu vient de chez les Coupons de saint Pierre, c’est un seersucker avec des rayures rose tendre rehaussées de lurex (du qui brille!) à un prix tout doux (20 euros les 3 m, je me tâte fortement à commander toutes les couleurs tant il est beau!).

Pour les finitions, j’ai gardé le bas volets dos, les pattes d’épaule, et j’ai choisi de jouer avec les rayures en prenant le bas volet court des épaules, avec la rayure orientée différemment du buste.

 

Que dire à part que je suis en amour de ma nouvelle blouse.

Pour vous permettre cette petite transformation, voici le pas à pas de la modif 😉

La parementure:

Vous allez reprendre le tracé de votre parementure devant et dos, commencez part le dos, en créant une parementure qui sera longue de 4 cm le long de l’épaule et 5 cm au milieu ( au pli).

Reprenez ensuite la parementure devant pour l’étendre jusqu’à l’épaule avec ici également 4 cm. Tracé sur votre buste la parementure initiale et redssinez là, puis décalquez votre nouvelle parementure.

Assemblez vos parementures endroit contre endroit par les épaules.

Surfilez les coutures, et surliez tout l’extérieur de votre parementure.

La jolie bride: prenez une bande de 10 cm environ de long sur 5 de large, et pré pliez en son milieu endroit contre endroit. Mettez un cordon en sandwich, et cousez d’abord dans le sens de la largeur, puis en redescendant le long du cordon. Dégarnissez l’excès de tissu, poussez un peu l’extrémité du cordon vers l’intérieur avec un petit ciseau, puis tirez le cordon, tadammmm un joli spaghetti (c’est la même technique pour les bretelles 😉 ).

Coupez une portion d’environ 4 cm de long que vous replierez pour former la bride.

 

Positionnez la parementure endroit contre endroit sur l’encolure, insérez votre bride (attention en la positionnant il faut tenir compte de la marge de couture entre la parementure et l’encolure).

Cousez, et suivez le tracé de la fente milieu devant (comme indiqué ici dans le tuto de Rocaille).

Dégarnissez vos angles, crantez votre arrondi encolure retournez et voilà le travail!

Plus qu’à choisir le joli bouton.

J’espère que cette nouvelle version vous plaira aussi, peut être plus légère en prévision des beaux jours!

A bientôt!

 

A la une Mode Tutoriel

Rocaille, et si c’était une robe?!

bonjour

me voici aujourd’hui pour vous proposer le tutoriel de montage de votre blouse Rocaille. J’ai profité de la réalisation de ce pas à pas pour coudre une version robe de ma petite dernière (et déjà une belle histoire se noue entre nous….).

Rocaille présentant la possibilité de choisir entre 2 types de bas volets devant, il y aura les 2 possibilités illustrées et donc 2 modèles de tissu (ne soyez donc pas surpris, des motifs foufous ne se sont pas incrustés par hasard 😉 ). Le tissu imprimé que vous pouvez voir dans l’article de présentation du patron vient de chez Aniline.

 

Cette version robe est comme une évidence, tant elle est simple à mettre en œuvre et pour un résultat que j’aime beaucoup. J’ai cousu ma robe dans un lainage très très léger et extrêmement agréable à porter (il vient d’une petite mercerie près de chez moi). La couleur marron glacé n’est pas évidente à restituer, mais le tissage serré sur l’endroit apporte une chatoyance (si si ma robe chatoie!) très belle. J’ai choisi de petits boutons facetés dorés de Pretty mercerie, et j’ai fait les piqûre des ourlets de mes bas volets et fil doré (ça bling grave par ici). Je la porte lâche ou ceinturée.

Pour donner un peu de peps à ma tenue j’ai choisi mes jolies boucles pompons cobalt et mon sautoir d’amour de ma copine Ilabella.

J’espère que ce tuto dédramatisera la réalisation de votre blouse Rocaille, et que cette nouvelle version vous inspirera encore une jolie déclinaison autour de mon nouveau patron.

Zou c’est l’heure de bosser, voici LE PAS A PAS DE ROCAILLE:

pour la version robe j’ai simplement rallongé de 30 cm depuis la ligne de côté (et vous rejoignez en perpendiculaire le milieu devant et milieu dos).

1.coudre les pinces poitrine : reportez votre tracé de pince à l’aide d’une craie ou d’un stylo effaçable, superposez endroit contre endroit vos crans pour plier et créer votre pince et cousez le long du tracé. Sur la pointe de la pince finissez par ¾ points sur votre tracé afin de ne pas marquer à l’excès votre pince et venir faire « mourir » votre couture.

2. la fente encolure : surfilez le tour de votre pièce propreté. Positionnez votre propreté (que vous aurez pris le soin de thermocoller) endroit contre endroit sur votre buste devant, et cousez le long du tracé de la fente (au bas de la fente, aiguille plantée soulevez le pied et pivotez votre ouvrage de 90 degrés cousez sur 2/3 points, retournez à 90 degrés et remontez). Coupez entre vos lignes de couture, retournez votre propreté pour bien la plaquer à l’intérieur et repassez.

3. bavolet devant :
VERSION A :surfilez le bas de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit votre parementure préalablement thermocollée sur votre bas volet et assemblez. Crantez vos arrondis, et retournez sur l’intérieur votre parementure, repassez bien (si vous le souhaitez faites une surpiqûre sur l’endroit le long du bas du bas volet, cela stabilisera votre parementure et peut être décoratif). Réalisez la boutonnière. Fixez votre bas volet sur votre buste devant ENVERS contre ENDROIT par une couture dans la marge de couture.

VERSION B : réalisez l’ourlet en bas de vos pièces bavolet B, posez vos bavolets envers sur l’endroit du buste devant, et fixez par une couture à l’intérieur de la marge de couture.

4. Faites l’ourlet de votre bavolet dos. Cousez votre pince dos : piquez le long du repère, puis arrêtez votre couture, le reste du pli est libre. Repassez pour former votre pli creux. Mettez votre bavolet dos ENVERS contre ENDROIT du buste dos, et cousez dans la marge de couture pour fixer vos pièces ensembles.

 

 

 

5.Assemblez endroit contre endroit vos buste devant et dos par les épaules et les côtés. Surfilez et repassez bien.

6. le col : thermocollez vos pièces de col, assemblez-les endroit contre endroit en laissant bien le bas du col ouvert. Crantez les arrondis, dégarnissez vos angles et retournez votre col sur l’endroit.

Positionnez bord à bord et endroit contre endroit votre col sur votre encolure, en vous aidant des crans de montage, et cousez. La portion droite ressort un peu (elle supportera le bouton) et la portion gauche sera à l’aplomb de l’encolure.
Retournez votre col, et rentrez vos marges de couture à l’intérieur du col, puis épinglez bien tout le tour du col pour prendre en sandwich votre encolure dans votre col avec les marges de couture régulièrement rentrées et plaquées. Cette seconde couture d’assemblage sera sur l’endroit et l’extérieur de votre col donc soignez bien votre travail. Réalisez la boutonnière.

7. les manches : fermez vos manches, et surfilez tout le long de votre couture.
Si vous souhaitez ajouter la patte d’épaule : réalisez votre patte en assemblant 2 pièces endroit contre endroit, crantez vos arrondis et retournez sur l’endroit avec un retourne biais. Faites la boutonnière et pour un fini plus joli surpiquez votre pièce.

 

Au moment du montage de votre manche vous intercalez votre patte entre la manche et l’emmanchure au niveau de l’épaule. le patronage de la patte étant le même pour toutes les tailles fixez avec des épingles à l’emplacement souhaité, vous éliminerez le surplus de longueur après avoir assemblé manche.
Montez votre manche sur votre emmanchure, endroit contre endroit (vous glissez votre manche dans l’emmanchure et vous épinglez par « le trou » de l’emmanchure et faisant bien correspondre les coutures dessous de bras, le cran tête de manche avec la couture épaule, et vos crans devant et dos. Une fois ces points épinglés vous épinglez tout le tour en résorbant un peu l’embu (si besoin, vous pouvez venir froncer un peu votre tête de manche avec un fil de fronce avant de venir épingler pour faciliter la gestion de l’embu).

8. les finitions : réalisez l’ourlet bas de manches et au bas de votre blouse. Choisissez et cousez vos plus beaux boutons….alors, elle est pas belle la vie!

Je vous dis à bientôt pour mon article CSF (oui je sais je tarde….)

Mode Tutoriel

Dahlia col plissé: le tuto (trop facile!)

bonjour!!!

un tuto de début de semaine, ça vous tente?!

C’est ma jolie Dahlia qui est à l’honneur, à nouveau me dirais vous…après le col claudine, après le col lavallière volanté, voici comment j’ai réalisé la version col plissé. J’avais déjà cousu ppur ma rentrée (bouhouuuu) le col ainsi dans un joli tissu à rayure et mini pastèques de chez Cousette, et devant votre engouement sur IG je me suis dit qu’une démonstration par l’image ne mange pas de pain 😉

Et bien que ma belle Dahlia ait soufflé ses 2 bougies, je suis si contente de voir que les cols volantés, plissés et froncés sont toujours (enfin?!) d’actualité, il y en a dans tous les magazines de mode. Et comme ce qui est beau avec les patrons de couture c’est qu’on peut les adapter à l’envie, je voulais vous permettre également de profiter à nouveau de votre patron et son joli col désormais en plein cœur de la tendance!

voici donc une nouvelle version tout en tons dorés et caramel, dans un tissu viscose tout doux et léger de chez Folk and Fabric. Comme toujours avec cette mercerie en ligne, un tissu de super qualité et un motif très réussi, surtout avec cet effet de matière (vous pourrez voir sur les photos que le tissu est texturé). J’y ai adjoint un passepoil doré et un joli bouton fleur doré également (de l’or messire de l’or!!!). Avec la couleur caramel des petits motifs c’est vraiment réussi.

 

allez hop hop le tuto!

préparation de la bande plissée: ici j’ai diminué la largeur de la bande de 2cm (et 3 cm sur la 1ere version rayée) afin que le plissé se tienne bien. Marquez au fer le haut de votre bande et piquez qq points, dégainez votre pied pour ourlet roulotté et à l’aide du fil piqué, glissez votre bande dans le pied . Cousez. Pour les bords faites 2 petits plis l’un sur l’autre et cousez.

Assemblage bande-col: sur un de vos pieds de col positionnez votre bande endroit contre endroit, le sommet de la bande ourlé vers le bas, marquez votre milieu et éventuellement au 1/4 de chaque côté pour vous donner des repères. A titre indicatif mes plis font env. 1 cm. Epinglez à chaque extrémité en laissant la marge de couture d’assemblage des 2 pieds de col. Et maintenant venez modeler vos plis. Cousez, repassez bien.

Posez votre second pied de col endroit contre endroit sur le 1er, cousez en laissant le bas ouvert pour le monter sur l’encolure. Crantez vos angles, retournez, tadammmm un col plissé!

Assemblage col blouse: vous avez assemblez par les épaules (mais pas encore par les côtés!) vos pièces buste devant et dos. Epinglez endroit du col sur endroit de l’encolure (c’est à dire que votre bande de pli est également endroit contre endroit de la blouse), cousez. Relevez votre col, et sur la partie intérieure venez réaliser un repli, qui prendra en sandwich la marge de couture encolure. Vous pouvez bâtir à la main avant de coudre pour tout bien fixer, car c’est sur l’endroit que sera cette seconde couture, elle sera donc visible. J’ai d’ailleurs eu la fantaisie de prendre un fil doré.

Cousez….bon ben voilà un joli col madame! Reste à terminer votre blouse comme indiqué sur la notice (coutures côtés, montage des manches, ourlets) et vous voilà une vraie bête de mode!!!!

 

J’espère que ce tuto vous aura plu, à demain pour rencontrer une nouvelle Miss 🙂