La boutique est fermée du 26/11 au 5/12 les expéditions reprendront le 6 Décembre
Browsing Tag

nouvelle collection

A la une Mode Tutoriel

Elle est enfin là…Sew me tender, de l’amour dans votre vestiaire.

bonjour!

un petit bonheur n’arrive jamais seul 😉 la nouvelle collection est désormais disponible, et c’est à chaque fois comme une première fois…galère de transporteur, photos de dernière minute, insomnie, trac….et puis badabammmm mise en ligne des patrons!

****spoiler******tuto tous frais tous beaux dans cet article !!!!!!!!!!!

A chaque nouvelle collection, c’est un nouveau départ. J’ai toujours l’inquiétude de savoir si les modèles vont vous plaire, si vous allez encore vous reconnaître dans mes choix. Et puis surtout de saison en saison les enjeux deviennent plus importants. Pour cette dernière collection j’ai franchis le cap du packaging sur mesure (fini le collage des stickers devant Netflix 😉 ).

Car j’y crois vraiment à ma belle histoire, et la possibilité d’être vraiment et totalement créatrice et entrepreneuse se profile peu à peu. C’est une question de courage surtout, le courage de lâcher prise, de regarder sa vie en face. Quand on se découvre comme moi une passion dévorante « sur le tard », que cette passion devient une seconde profession, cela prend petit à petit toute la place. Et là j’en suis à la croisée des chemins, il va falloir lâcher la corde d’une main pour saisir ma chance à pleine poignée. Car vivre avec des regrets c’est quand même dommage.

Je n’ai pas de grande annonce à vous faire, je n’ai toujours pas franchi cette dernière étape, et je continue à jongler entre mon travail de chirurgien dentiste et celui de créatrice de patron. Et si vous voulez en savoir plus sur mon quotidien de créatrice et mon expérience entrepreneuriale allez écouter le podcast auquel Louise de Cornelia dixit m’a conviée et qui se consacre à entrepreneuriat dans la sphère couture.

Mais l’accueil de vous faites à mes collections et à mon travail est toujours tellement fou, votre présence et tous vos messages sur intagram me regonflent et me confortent dans l’idée que j’ai peu être trouvé ma place. Alors MERCI, merci de répondre présent, merci de votre confiance, merci de m’autoriser chaque jour un peu plus à croire en mon rêve.

Et évidemment un merci puissance 1000 à mes testeuses pour leur partage et leur soutien, et un grand grand merci à Zoé et Yannick qui ont testé, approuvé et injecté une immense dose d’Amour dans cette nouvelle collection!!!! Zoé c’est ma super copine couture, on a partagé nos stands au CSF l’an dernier, on récidive avec plaisir cette année. Et quand je lui ai annoncé mon projet de patron homme, elle m’a soutenue et surtout elle a pris le parti de me suivre et de proposer chez Eglantine et Zoé un choix de coton parfait pour mes patrons…. Vous n’imaginez pas combien la bienveillance et le partage sont rares et précieux, et que Zoé prenne ce « risque » avec moi me touche tellement!

Et ils sont justes parfaits pour incarner Sew me tender!

crédit photo @eglantine et zoé

crédit photo @églantineetzoé

J’espère de tout mon cœur que j’aurais su vous séduire avec cette nouvelle collection. Elle répond comme à chaque fois à la question cruciale du « qu’aimerais-je porter cet hiver? ». Et j’avais envie d’un vestiaire facile, de pièces confortables mais toujours féminines.

Concernant la chemise homme Sparrow vous savez déjà tout 😉 je vous laisse relire l’article précédent où je vous détaille cette 1ère pièce Dessine moi un patron pour le vestiaire masculin. Les petits détails sont particulièrement travaillés: de jolis poignets, un boutonnage sous patte, et son col…;

Merci à Matthieu et Yannick pour leur patience et ..quels beaux modèles 😉

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

La chemise Swallow trottait dans ma tête depuis un moment…j’ai quelques chemises « classiques » achetées dans le commerce, et bien que j’aime l’idée de la chemise cintrée, je remarque que je les porte peu. Alors j’ai réfléchie à ce que je n’aime pas trop dans ces chemises: la ligne très appuyée, les épaules ajustées, je me trouve trop endimanchée quand je les enfile. Alors j’ai choisie une ligne moins près du corps et l’aisance est notamment amenée par le dos froncé sous empiècement (amies amatrices de passepoils bonjour!), j’ai descendu la ligne d’épaule (je sais que tout le monde n’est pas fan, mais c’est quelque chose qui je trouve amène de la modernité), et puis surtout je lui ai donné le même petit col cassé si distinctif et commun avec la chemise homme Sparrow. Et pour que votre patron (et votre vestiaire) vous suive au fil des saisons, j’ai choisi de proposer 3 finitions de manche (3/4, longue, et une version sans manche où les emmanchures et donc le buste ont été retravaillés). Je vous montre ici la version manche 3/4 avec bracelet de manche, réalisée dans un très beau sergé viscose de chez Eglantine et Zoé. C’est clairement un tissu parfait pour mon joli chemisier, car le tombé est très souple (et c’est doux!!!).

Et Zoé vous propose une version en viscose et une version en coton (elle est trop belle ma copinette!).

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

crédit photo @églantineetzoé

La blouse ou robe Sybil, c’est clairement la pièce où l’on se sent bien. Tellement féminine par son décolleté, et pourtant confortable. Sa belle ampleur la rend spectaculaire dans un tissu à motif! Et pour l’avoir cousue dans de nombreux tissus, je pense vraiment que la viscose reste la matière de choix car sa fluidité calme l’ampleur du bas de la robe sous la taille empire, les fronces sont ainsi moins marquées.

Je vous montre ces quelques photos prises lors du shooting de ma copine Ilabella pour sa collection de bijoux hiver (merveilles disponibles dès demain!!!). Et vous pouvez voir que sur la tunique, j’ai choisi ici de prendre en sandwich entre le buste et la doublure un petit lien plutôt que de mettre des boutons (oui oui je suis une fofolle du style). Et je trouve que cela répond bien à ce beau tissu très chamarré de Eglantine et Zoé.

La version robe n’est pas enreste côté imprimé (mon mari déteste, moi je l’aime tellement!!!). C’est une viscose Rifle paper achetée chez Motif personnel.

La salopette Sailor…quoi de plus agréable qu’une salopette, et quelle salopette! Version pantalon ou version short, elle se distingue par sons détail épaule nouée, son boutonnage devant, et la déclinaison short ou pantalon vous permet d’envisager de multiples versions.

Elle aussi je l’ai beaucoup portée depuis cet été et vraiment c’est la pièce plaisir du vestiaire: facile à coudre, agréable à porter, et très adaptée au quotidien.

Le mois de novembre promet d’être chargé, entre la préparation du CSF, la finalisation des tests des patrons pour les tailles 48 à 56 et un évènement pro un peu particulier sur lequel je reviendrai. Je mettrai en ligne au fur et à mesure des tutoriels pour les patrons. Mais je ne veux pas vous laisser démuni face à 2 modèles en particulier, mes jolis tourtereaux Sparrow et Swallow! Ce duo de chemisier est le point de départ de cette collection Sew me tender. Pensés avec mon amoureux, ces 2 modèles sont assez techniques et j’ai préféré pour ces patrons faire un focus sur les points les plus délicats : la couture anglaise qui assure à vos chemises une finition très étudiée, la patte capucin de la chemise homme, et la patte de boutonnage cachée commune aux 2 modèles. Pour que ce soit très « parlant », j’ai utilisé des échantillons bien contrastants afin que les photos soient les plus claires et lisibles possible. Ces petits tuto sont un complément à votre brochure (sur laquelle j’ai réalisé beaucoup de schémas).

  • La couture anglaise:

les 2 patrons ont cela en commun, un montage en couture anglaise pour des finitions aux petits oignons. Je vous propose donc de reprendre cette méthode d’assemblage très simple et qui assure un travail très propre.

Au lieu d’assembler vos pièces endroit contre endroit, vous les positionnez envers contre envers et vous piquez à 0.5 cm du bord.

Coupez légèrement pour  diminuer les rentrés de couture et ouvrez votre couture au fer à repasser.

Repliez vos pièces de tissu endroit contre endroit et piquez à 1 cm du bord. Votre première couture sera ainsi enfermée dans la seconde. Repassez bien la couture obtenue sur l’envers du tissu.

 

Afin de bien plaquer vos coutures, vous surpiquerez les marges de coutures sur l’endroit.

Voici le résultat obtenu sur l’endroit du chemisier.

Et ici c’est ce que vous aurez à l’intérieur de votre vêtement.

 

  • la patte capucin:

c’est une technique complexe, je vous recommande de vous entrainer à la réaliser une ou deux fois sur un échantillon avant de vous lancer sur votre manche.

Votre planche dispose d’un dessin de repère de la future fente que vous allez reporter sur l’envers de votre manche.

 

Vous marquez sur vos 2 pièces des plis au fer selon les photos ci-après :

  • Marquez bien le haut de la fente sur l’envers de votre manche avec un fil qui dépasse à chaque angle ou au feutre effaçable et positionnez vos pièces bord à bord endroit des pièces de la patte capucin sur l’envers de la manche, le long du tracé de la fente. Piquez à 1 cm des bords de chaque pièce jusqu’à atteindre le repère de fin de fente. Ouvrez la fente comme décrit sur le schéma.

  • Retournez par la fente vos pièces sur l’endroit de la manche.

  • sur votre pièce sous patte reformez les plis selon les marques au fer comme sur le schéma : faites un rentré de couture sur le bord 1 et repliez cette bande sur le bord 2 de la fente. Les rentrés de couture seront enfermés dans la bande à la manière d’un biais. Coudre ensuite la bande, sur l’endroit en piquant à 2 mn du bord et en vous arrêtant au bout de la fente.

  • Sur la pièce patte capucin : on plie une première fois la patte capucin pour la ramener sur la ligne de couture de la bande de sous patte. On marque au fer. Puis on replie une 2ème fois cette bande de façon à ramener le bord 3, en ayant pris soin de faire un rentré de couture, sur le bord 4 de la fente. L’objectif, c’est que la patte capucin recouvre d’égale largeur la sous patte.

  • Revenez marquer au fer les pointes de la patte capucin, superposez les bandes et épinglez pour repérer le haut de la fente avant couture. Puis réalisez la couture qui va fixer la patte capucin : partez du bas de la manche en faisant attention de ne pas coudre la sous patte du dessous avec la patte du dessus. Une fois arrivé au niveau de l’épingle, cousez en piquant cette fois-ci les 2 pattes ensembles. Réalisez la pointe, descendez et stoppez la couture toujours au niveau du repère d’épingle. En gardant l’aiguille piquée dans le tissu, décrivez un joli X pour finir la patte.

 

 

  • le boutonnage sous patte:

-la partie buste devant supportant les boutons (droit ou gauche selon que vous cousez Swallow ou Sparrow):

votre patron présente des repères de pliure de ce qui sera votre future patte de boutonnage supportant les boutons. Modelez vos plis comme l’indique les photos en repliant le tissu envers contre envers et en faisant sur le bord libre un petit repli de 1 cm qui sera cousu en surpiqûre. Faites sur l’endroit la couture qui fixe votre patte.

 

-le buste devant qui va supporte les boutonnières cachées sous patte:

constituez d’abord votre patte de boutonnage qui viendra cacher vos boutonnières. Votre patron a des repères de pliure pour cette patte, tracez au stylo effaçable ou à la craie de tailleur les plis.

Cousez endroit contre endroit votre patte sur le milieu du devant  à 1 cm, plaquez au fer.

Suivez le tracé de vos plis en les marquant bien au fer (pli envers contre envers puis endroit contre endroit et encore envers contre envers…comme un accordéon) et repliez le bord libre de votre pièce sur 1 cm.

Cousez sur l’endroit du buste la surpiqûre qui va stabiliser votre patte. Réalisez toutes vos boutonnières. Fixez votre patte de boutonnage par des points le long du repère C.

 

J’espère que ces tuto qui reprennent les points les plus techniques vous ont aidé. D’autres suivront c’est promis 😉

Retrouvez les patrons de la nouvelle collection sur la boutique en ligne ici  .

Passez un très bon we!

Emilie

Mode Tutoriel

Bloom le tuto!

bonjour!

un pas à pas pour bien démarrer la semaine ça vous tente? Alors bienvenu par ici, je vous propose de reprendre avec vous en photos les étapes de montage du patron de la robe/chemise Bloom.

C’est ici une version chemisier que je vais coudre, mais le principe est absolument même que pour la version robe. Cette version chemisier est très classique, cousue dans un joli coton à rayure, parfaite pour l’été et très passe partout.

 

Et comme je suis joueuse, j’ai alterné le sens des rayures pour faire ressortir l’empiècement dos. Oui je sais « mais quelle folieeee!!!!! ».

La longueur du chemisier permet de le rentrer dans votre pantalon, ici j’ai choisi de porter mon pantalon Embrun et je trouve que nouer le top est plus sympa.

Sur ces bonnes paroles, accrochez vous à vos machines, voici le pas à pas:

en préambule, mon choix de tissu fait que je n’ai pas entoilé mes pièces. Si vous choisissez un tissu plus léger ou « souple » il faudra thermo coller vos parementures encolure et bavolet dos, ainsi que vos propretés d’emmanchure. Et cousez un tissu qui marque au fer, cela vous facilitera le travail et vous aurez de plus beaux festons, ce qui est le vrai point délicat du patron mais aussi ce qui fait qu’il est si joli 😉

 

  • La réalisation des pinces poitrines sur la pièce devant : épinglez après avoir fait correspondre les crans de montage. N’hésitez pas à tracer la zone de couture avec une craie de tailleur ou un feutre effaçable type Pilot frixion (s’efface d’un coup de fer !!!) ou vous pouvez la bâtir à large point, cousez depuis le bord du vêtement et finissez bien la pointe de votre pince en mourant le long de la ligne sur les 2 derniers points. Plaquez au fer vos pinces vers le bas.

  • Les pinces doubles devant et dos: après avoir bien reporté vos repères sur votre tissu, pliez votre tissu endroit contre endroit selon la ligne centrale de la pince. Partez du haut de la pince, et suivez le contour, finissez par plusieurs points dans le vide et faites un petit nœud.

 

  • Préparation du bavolet dos: sur l’envers de votre parementure de bavolet, dessinez à la craie de tailleur ou au feutre effaçable le tracé de la future couture tout le long de vos festons. Surfilez le haut de la parementure.

  • Disposez votre parementure bavolet endroit contre endroit sur votre bavolet, cousez vos festons. Crantez bien vos arrondis, dégarnissez vos angles, retournez et repassez en sortant vos festons à l’aide d’un instrument à bout rond pour les mettre en forme joliment. N’hésitez pas à écraser en le faisant rouler entre vos doigts le tissu dans les festons vous obtiendrez de plus beaux arrondis.

  • Assemblez votre bavolet sur la pièce dos, envers bavolet contre endroit, en cousant les côtés, emmanchures et encolure (piquez à l’intérieur de la marge de couture, ainsi quand vous assemblerez votre vêtement cette couture sera invisible).

  • Montage de la robe/du chemisier : assemblez votre devant et votre dos endroit contre endroit par les épaules et par les côtés. Surfilez vos coutures.

  • Assemblez vos pièces parementure devant et dos endroit contre endroit. Surfilez tout le tour « extérieur » de votre parementure. Positionnez endroit contre endroit la parementure sur le vêtement, en vous aidant des repères (milieu dos, couture épaules qui correspond à la couture parementure devant/dos). Cousez, crantez vos arrondis et dégarnissez l’angle de l’encolure.

Retournez sur l’endroit (endroit parementure visible à l’intérieur de votre robe)  et repassez bien.

Réalisez l’ourlet de votre robe/chemisier. Ici je vous montre un ourlet  très discret et surtout pratique pour gérer les bas de vêtement arrondis: piquez un premier pli de 0.5 cm , puis en repassant bien  repliez de 0.5 cm en vous aidant de votre 1ère couture. Sur l’envers vous avez 2 coutures et sur l’endroit une seule.

 

  • Les emmanchures: assemblez vos propretés emmanchures devant et dos endroit contre endroit (n’oubliez pas de bien marquer le haut et le bas de vos pièces).

Tout comme pour le bavolet dos, dessinez à la craie de tailleur ou au feutre effaçable le tracé de la future couture tout le long de vos festons sur la propreté devant. Surfilez l’extérieur de votre propreté emmanchure assemblée.

  • Disposez votre propreté sur votre emmanchure endroit contre endroit et cousez en respectant bien le tracé des festons. Crantez bien vos arrondis, dégarnissez vos angles, retournez et repassez en sortant vos festons à l’aide d’un instrument à bout rond pour les mettre en forme joliment.

 

Pour fixer vos parementures/propretés : piquez le long de la couture épaule afin d’assembler le vêtement avec la parementure/ propreté (votre couture est confondue avec celle de l’épaule et ne se verra pas). Faites de même avec la couture dessous de bras. Et afin d’éviter que votre propreté emmanchure ne bouge, je vous conseille de la fixer avec un point invisible à la main. Venez également piquer à 0.5 cm votre marge de couture dos avec votre parementure dos afin qu’elle ne bouge pas et ne ressorte pas.

 

Ne vous reste désormais plus qu’à réaliser vos boutonnières et coudre vos plus jolis boutons.

 

Enfilez votre jolie Bloom, pour un été qui chante avec de petits airs de Dolce Vita, car vous êtes irrésistible !

 

A la une Mode

Bloom, Leaf, Cherry…..l’été est déjà là chez Dessine moi un patron!

bonjour à tous!

Je suis heureuse de pouvoir vous annoncer aujourd’hui la sortie de la nouvelle collection Dessine moi un patron! Après des mois de préparations qui furent intenses, c’est toujours avec petite pointe d’anxiété que je vous présente le fruit de mon travail. J’essaie à chaque collection de vous proposer des patrons qui vont non seulement vous permettre de vous confectionner une garde robe aux petits oignons pour la saison, mais aussi de travailler les patrons pour que vous appréciez au maximum l’expérience couture Dessine moi un patron.

Mes inspirations pour cet été ont été guidées en partie parce que je suis témoin mariage d’un couple d’amis très chers, et j’avais des envies de jolies robes. Mais je voulais également que les patrons vous permettent de vous coudre de petits hauts, et moi aussi! Pour l’été avec un short, pour tous les jours sur un jean…alors j’ai fait en sorte que les patrons de robe soient aussi de très beaux patrons de tops!.

Mais parce qu’il faut bien se réchauffer les soirs d’été (et ma fois nous ne sommes que mi avril hihihihi) j’ai réfléchi à un patron de vetse. Enfin il s’agit en l’occrence d’un blouson, mais ce blouson c’est The Blouson. J’ai glissé une main dans le vestiaire casual avec Granite, et voilà qu’on ne m’arrête plus (enfin vous vous doutez que ce ne sera pas une pièce si casual que cela n’est ce pas 🙂 ).

 

J’ai eu à mes côtés des testeuses de choc (un immense immense MERCI à Anne, Alicia, Fanny, Mélanie, Julie, Cindy, Fatimata, Isabelle, Béatrice, Esther Guylaine, Aline, Lise qui m’ont accompagnée, leur avis m’ont été précieux et échanger avec elles me permet d’avoir un regard neuf sur mes modèles. D’ailleurs les patrons ont évolué au fil de leurs retours afin de vous proposer le meilleur aussi bien en terme de patron que pour les explications de montage….Vous êtes des championnes les filles!!!).

Allez, je me lance, voici les nouveaux modèles Dessine moi un patron.

Tout d’abord, me introduice you celle qui semble être votre future chouchou, la robe Leaf.

Il s’agit d’une robe porte feuille, qui a la particularité de se croiser dans le dos. La robe peut être cousue en 2 longueurs: au genou, ou mi mollet. Le buste devant peut également se décliner avec une encolure ronde toute simple, ou avec une petite échancrure fermée par une bride. Elle présente de jolis plis plats sur la jupe devant, et de petites manches à poter avec un revers pour pimper un peu tout ça. mais vous pouvez tout à fait ne pas les manches.

Vous pouvez découvrir la version longueur genou en crêpe jaune sublime (tissu Eglantine et zoé) pour une allure terriblement féminine, et une version longueur mollet dans un sergé viscose à carreaux de chez Folk and fabric.

Voici aussi une robe Leaf longue avec le décolleté travaillé est en viscose imprimée de chez Pretty mercerie.

Et cerise sur le gâteau, Leaf est aussi un adorable top, avec un décolleté V dos et un boutonnage. La longueur permet de le rentrer dans un pantalon. Je le porte ici dans une version petits pois trop mignonne avec mon pantalon Embrun cousu en chino brique (les tissus viennent de chez Pretty mercerie).

Vous pouvez le constater Leaf c’est le maxi patron, avec beaucoup de variations (et toutes les pièces sont bien individualisées sur la planche, tout a été pensé pour vous faciliter la vie 😉 ) et la possibilité de se coudre de jolie tenues d’été. Et je tiens à préciser que vous pouvez porter un soutien gorge sans problème avec ces modèles.

Continuons avec les robes qui font boum boum dans mon coeur…c’est au tour de la jolie robe Bloom de vous être présentée.

Une robe chemisier, avec une belle coupe appuyée par des pinces de devant et dos, et bien entendu des détails qui font plaisir: un travail de festons aux emmanchures, et un joli bavolet dos avec son détails festons. Celles qui me suivent sur instagram ont pu découvrir cette très belle version fleurie cousue dans un tissu Froufrou.

Voici une autre déclinaison en tissu Atelier Brunette.

Et vous l’avez compris, Bloom c’est aussi un chemisiers, bien long pour pouvoir être rentré dans votre pantalon, ou encore comme ici noué. Ce tissu crêpe viscose imprimé est également une merveille de chez Eglantine et Zoé.

 

Et pour finir, The master piece de la nouvelle collection, un modèle pour vous challenger un peu: le blouson Cherry.

Je voulais un blouson boyish mais que votre mec ne pourra pas vous piquer, et j’ai fait pas mal d’essais pour parvenir au résultat escompté. Je ne savais à vrai dire pas exactement ce que je cherchais. La ligne générale (épaules basse, de l’ampleur, une capuche) était définie au départ, mais les détails (le col que l’on peut relever, les poches passepoilées , la ceinture, les boutonnières inclinées) sont venus au fur et à mesure. Il est entièrement doublé, et le petit plaisir est de se choisir une belle doublure car les longues manches sont étudiées pour être retroussées.

Je vous présente 2 versions: la 1ère est en tissu prince de galles Pretty mercerie, avec le col et la capuche en tissu Folk and fabric pour le détail graou.

La seconde version est dans de très beaux tissus Folk and fabric, je me suis fait un plaisir en une belle doublure en viscose!

Comme pour chaque collection, c’est un petit bout de moi que je vous livre à travers mes patrons. Chaque pièce est avant tout réfléchi pour répondre mes envies de mode. Et j’espère que mes coups de cœur seront également les votre.

Vous pouvez le voir, ces modèles ont été travaillés pour vous offrir une expérience de couture plus riche, avec des déclinaisons des patrons, et une « belle » pièce qui fourmille de détails. Les patrons Dessine moi un patron sont imprimés à côté de chez moi. Je travaille depuis le début avec la même modéliste qui s’occupe de digitaliser et grader vos patrons (cela me permet d’avoir un second regard pro sur mon travail, et surtout c’est l’assurance d’un travail très pro avec des crans de montage ajouter à la digitalisation pour vous aider, beaucoup d’indications de ma part sur les planches pour ne pas être perdu). Chaque modèle a été testé par ma team pour contrôler les tailles qui vont du 34 au 46, et surtout afin de m’assurer de la clarté des indications de montage.

Je remercie les merceries Froufrou, Folk and fabric et Eglantine et Zoé qui m’ont offert les très très beaux tissus présentés sur ces photos.

Et toute cette aventure Dessine moi un patron, c’est grâce à vous que je peux la vivre, alors MERCI! Merci de votre confiance, merci de tous vos messages, merci de me permettre de grandir en tant que « jeune entrepeneure ». Vous le savez sans doute créatrice de patron n’est pas mon seul métier et c’est toujours plus sport de réussir à articuler ensemble toutes les cases de ma vie. Mais voir vos créations, voire même vos adaptations très inspirées (j’adore vos hacking vous êtes des championnes!) est un vrai moteur. J’espère pouvoir poursuivre encore longtemps ce si beau chemin, faire de sa passion son métier est un parcours compliqué, avec beaucoup d’interrogations, de doutes. Mais si tout n’est pas simple, mon petit cœur bat plus fort quand je suis au milieu de mes tissus et ciseaux à la main 😉

Et je reviens bien vite avec un projet surprise surprise…

J’attends très impatiemment de voir ce que vous réservez à Leaf, Bloom et Cherry…. A très bientôt!

Emilie

 

 

 

 

A la une Mode

Nouvelle co’, inspirations, bientôt 2 ans, on en parle?!

Hey salut!

aujourd’hui c’est pour moi le retour au taf (enfin à mon cabinet car la pause Dessine moi un patron a été de plus courte durée) et c’est difficile….Mais nous sommes mi septembre, et c’est période particulière professionnellement car Dessine moi un patron va avoir 2 ans, et quelle folie m’a prise il y a 2 ans, déjà bien occupée par mon métier de dentiste et mes 2 petits garçons pour me lancer un tel défi? Je ne sais pas trop comment tout cela a pris une telle ampleur, 2 ans c’est très court, et pourtant j’ai vu ma marque grandir, je vous ai vu porter mes modèles, et puis vous êtes de plus en plus nombreux, toujours si bienveillants, toujours tellement enthousiastes, à me suivre dans mes folles aventures: 24 patrons (plus les bonus fillettes et ma Nana en pdf), un livre, des collab’ avec Modes et travaux (Coquelicot et Cédrat auxquels vous avez fait un accueil dément!), mon propre stand au CSF en novembre et bientôt une nouvelle aventure (chutttt).

Mais pour le moment, je poursuis avec ma double casquette de chirurgien dentiste et de créatrice, et ce travail d’équilibriste devient chaque jour plus compliqué. Alors je voudrais voir plus grand, plus loin, et je cherche comment continuer à faire grandir Dessine moi un patron, enrichir ma vision de la fringue…c’est difficile de savoir comment amorcer cette transition dans ma vie professionnelle, et c’est effrayant aussi. Mais ce qui m’arrive depuis 2 ans est une telle source de bonheur, passer du trait au vêtement est terriblement enivrant…alors voilà, je cogite!

Mais passons au vrai sujet: les nouveaux patrons (et si vous lisez jusqu’au bout une surprise vous attend!!!)

mettez vous à l’aise surtout (moelleux de la roche brulante…)

Voici les futurs modèles de la nouvelle collection Dessine moi un patron: le sweat Granite, la veste Sable et la robe Craie. Ces 3 pièces seront les piliers de ma garde robe de cet hiver, et une fois n’est pas coutume, je voulais partager avec vous mes inspirations pour ces 3 modèles.

J’aime beaucoup beaucoup travailler les décolletés (notamment dans le dos), les cols, les volants (et entre Austen, Highland, Keats, Sirocco, Dahlia, Jasmin ect…je pense que l’idée est bien là 😉 ). Mais pour cette année, j’ai une nouvelle marotte…LES MANCHES!!! Cela a commencé cet été avec Nana. Alors ok c’est dans la bretelle et non dans la manche, mais se profilait déjà l’envie de déplacer le détail, faire le focus sur une autre partie du vêtement. Mais le décolleté, ça compte hein…et je suis tombée en arrêt sur un travail de décolleté peu répandu: la découpe en cœur. Et là bim, j’ai vu une blouse, une robe…j’ai vu Craie.

Mon choc visuel c’est d’abord ces modèles Saint Laurent, et surtout cet incroyable trench de chez Margiela:

Et les jolies manches, les jolis poignets, c’est la folie cette année:

chez Jacquemus

chez Valentino

Voici 3 versions du patron de Craie: la robe nude cousue dans le tissu viscose tissée type de sergé douxxxxx de chez Motif personnel.

La version (raccourcie de 10 cm) en tissu Liberty petit graou de chez Cousette acheté lors du CSF.

 

 

 

La version blouse plus soir (ou plus rock déglingue c’est selon) en dentelle Pretty mercerie.

 

Pour le sweat Granite, évidemment j’ai récidivé avec les jolies manches…je voulais depuis longtemps proposer une pièce plus casual, plus détente, mais je ne suis pas trop axée sur les modèles basiques, il me fallait le twist, et le travail autour des manches s’est imposé. J’ai allongé la ligne d’épaule pour un côté plus loose, et raccourci un peu la longueur car il est ample.

Ma version doudou rose que j’aime d’amour en tissu sweat pailleté et bord côtes de chez Motif personnel (un bonheur de douceur).

Granite bubble gum en tissu sweat et bord côtes de chez Motif personnel (le tissu est délicatement pailleté…sublime)

Une autre jolie version avec cette bombe de tissu Atelier Brunette qui vous propose également le bord côte assorti.

en tissu sweat plus léger et bord côtes Atelier Brunette, d’une grande douceur et qui offre un volume différent, on peut le rentrer dans le pantalon.

 

beauté des détails dorés du tissu

mon prototype, en tissu sweat et jolis patchs brodés Pretty mercerie (je ne me souvient plus d’où provient le bord côtes).

 

La veste Sable…alors là beaucoup de travail, beaucoup de tests et de prototypes pour obtenir ma si belle veste/blazer/kimono. J’ai une passion absolue pour le Japon, j’ai eu la chance de faire mon voyage de noce là bas et quelle claque!

Mais le kimono traditionnel est une proposition qui existe déjà, et puis ce n’est pas ce que je souhaitais.

Il y a la veste d’homme aussi, veste boyfriend très forte en carrure ou qui au contraire affiche des épaules qui tombent bas et sur moi qui suit petite ce n’est pas flatteur.

calvin klein

source elle.fr

Et enfin mon petit crush dur à assumer: la veste de fumoir, d’intérieur de ces messieurs:

Je voulais des manches qui s’élargissent mais une ligne d’épaule courte, une coupe droite mais pas m’y noyer, un kimono mais qui n’en serait pas un (sortir du 1er degré de cette pièce intemporelle). Et des poches, un travail un peu graphique sur les découpes, une doublure facile à monter….et enfin Sable est née!

Voilà donc mes 3 nouveaux patrons, et j’espère que vous les aimerez autant que moi, et que vous trouverez comment vous les approprier, jouer avec leurs lignes et leurs particularités. Et parce que je voulais vous faire plaisir pour cette rentrée, et surtout vous remercier d’être là à suivre mes aventures et à me soutenir je vous propose de me retrouver sur Instagram pour un petit concours (rien de relou ne vous en faites pas) afin de gagner les 3 patrons de la nouvelle collection et le livre Apprendre à créer ses patrons !!!

bonne chance à tous et rdv le 15 septembre pour la sortie de la nouvelle collection!

pour finir de petits fails….

quand on vire au cramoisi c’est qu’il est temps de se mettre à l’ombre et de tomber le sweat non?

girafon?

ouhhhhh fait frais :))) (par 40 degré)

A la une Mode

Embrun dans tous ces états

Bonjour à tous!

je suis très très heureuse de vous annoncer enfin la sortie officielle de mon nouveau patron, le pantalon à pont Embrun!

Vous saviez déjà presque tout de mon nouveau pantalon dans l’article précédent qui lui était consacré.

Le travail autour de ce patron a été très particulier, je voulais depuis longtemps réaliser un patron de pantalon, et je souhaitais proposer une pièce à la fois intemporelle mais avec du caractère. Pour moi les pantalons larges sont à la fois très chic mais aussi avec un soupçon de nonchalance, ils définissent une silhouette féminine mais sans trop d’ostentation. Et le pantalon à pont réunit pour moi les critères que j’avais en tête: un classique avec un petit plus dans son allure, une taille et des hanches bien gainées et des jambes larges. Et les shows ne cessant de nous montrer du large version feu au plancher, j’ai aussi mis en évidence le pantalon version raccourcie par un revers (sur ma stature, les 2 versions longue et courte sont identiques, pas de modifications sur la longueur du patron le surplus de tissu est absorbé par le revers).

Vous avez été nombreuses à me poser des questions sur IG quant au niveau requis pour monter Embrun. En soit le montage du pantalon n’est pas très compliqué, mais il y a 2 points techniques qui nécessitent de la pratique pour être maitrisés: la poche passepoilée dos, et le zip. J’ai donc choisi de vous proposer le pas à pas en même temps que le patron pour vous aider à évaluer sa difficulté.

J’ai aussi travaillé à vous proposer un patron avec une notice très aboutie, avec des schémas clairs plutôt que des photos parfois dures à rendre en impression, et surtout la brochure a été relue et soumise à ma team de testeuses de choc!

Je suis d’ailleurs très très heureuse de cette expérience de testing avec des couturières de divers niveaux (1er pantalon et 1ere poche passepoilée pour certaines), mais aussi des testeuses aux silhouettes très différentes car il est important surtout sur une telle pièce que vous puissiez vous rendre compte du tombé du vêtement.

Je remercie donc très très fort Anne de Mydress-made, Alicia de l’atelier d’Alicia, Fanny aka @fannybrooklyn sur Ig du blog Fannybrooklyn , Claire @kokechic4 du blog kokechic, Isabelle @ocnietcie qui tient le blog ocni et cie, Béatrice @le.b.a.ba.de.bea du blog le b a ba de bea, Mélanie et Julie de Atelier Svila, Laetitia @laeti_p du blog conceptu_l  d’avoir répondu présent. Vous pourrez retrouver leurs réalisations sur leur blog et leur profil IG. Et certaines d’entre elles m’ont fait parvenir des photos et je suis ravie de vous montrer déjà quelques réalisations! Bravo à ma #teamembrun !!!

IMG_2049

Fanny

Embrun Beatrice

Béatrice

P1140645

Isabelle

embrun-kokechic-2

Claire

Et je vous présente mes 2 dernières versions de Embrun: la 1ere est montée dans un joli jacquard café de chez Cousette (pour un look très 70’s avec ma capeline Chapoléone et mon amour de sac Sézane), et la seconde avec le revers dans un lainage léger pied de poule de chez Little fabrics.

IMGP1020

IMGP0840 IMGP0919 IMGP0897 IMGP0892

IMGP1080 IMGP1085 IMGP1060 IMGP1106 IMGP1172 IMGP1170

Des styles différents pour des allures qui je l’espère vous permettront de projeter le pantalon de vos rêves!

Merci à mon mari pour ce shooting de folie, et merci à mon amie Marguerite de Ilabella qui m’a toute embijouté pour cette séance photo!

Encore quelques images, avec un peu de fun, de bijoux, de pantalon et d’amour dedans :

IMGP0967 IMGP1035 IMGP1199 IMGP1130 IMGP1127

rdv dans le post suivant pour retrouver le pas à pas, et pour acheter le patron c’est ici!

des bises